Cet article invité a été écrit par Coralie Thomas du blog tupeuxlefaire.com

Vous avez tout tenté pour trouver votre poids idéal ? Pour vous sentir bien dans votre corps et dans votre vie ? J’ai fait ce cheminement avec succès et je partage aujourd’hui avec vous mes solutions.

trouver son poids idéal

Après avoir passé un an aux États-Unis à l’âge de dix-huit ans, je suis revenue en France avec huit kilos de trop. La galère des régimes a commencé. Je les ai tous essayés ! À chaque fois, je perdais entre un et cinq kilos au prix de gros efforts. Dès que j’arrêtais, je reprenais tout ce que j’avais perdu, avec un petit supplément ! Cinq pénibles années sont passées. Le cumul échecs-complexes-mal-être était toujours plus lourd. Mon poids reflétait de cette frustration.

À l’époque, je vivais en Espagne où je sortais beaucoup et ne me privais pas de découvrir les spécialités culinaires locales. Mon emploi ne me satisfaisait pas, mais ma priorité était de passer du bon temps avec mes amis, d’apprendre la culture et la langue espagnole. Je n’avais aucune assurance pour chercher un autre poste ailleurs.

1. Décider de mettre un terme à son mal-être

Un jour de printemps, je suis arrivée à saturation. J’ai décidé du jour au lendemain d’arrêter de me laisser entraîner à manger et boire plus que j’en avais besoin, simplement pour être avec mes amis. Adieu tapas et boîtes de nuit ! Je me suis mise à la natation. En deux mois, j’avais perdu sept kilos et gagné en estime, ce qui était une première (je ne savais pas ce que cela signifiait avant). J’étais fière de mon corps et heureuse de prendre soin de moi. Aller au bout de ma décision et maintenir ma ligne m’a également donné confiance en moi. J’ai compris que j’avais du pouvoir sur moi-même.

2. Reconnaître la cause de son surpoids et nourrir ses vrais besoins.

Deux ans plus tard, après un retour en France, un changement de job et une rupture sentimentale, j’ai commencé à reprendre insidieusement plusieurs kilos. Je menais une vie professionnelle trépidante et un vide affectif, tout aussi intense. J’ai réalisé, à cette période, que je compensais mon ennui professionnel et affectif par de la nourriture trop riche et trop sucrée.

Arrivée au bord du burn-out, j’ai choisi de quitter mon emploi et de m’offrir six mois sabbatiques pour m’occuper de moi. Au programme, massages, yoga, natation, méditation, thérapie. Une petite révolution qui a eu peu d’effets sur ma silhouette, mais qui m’a permis de prendre conscience de mon corps, de mes émotions et de mes vrais besoins. J’ai définitivement arrêté les régimes à cette période.

3. Prendre le risque de faire ce que l’on aime.

Le massage étant ma plus grande source de bien-être, j’ai décidé de suivre une formation pour apprendre à masser. Mon seul objectif était de faire ce que j’aimais. J’ai commencé à masser des gens dans mon entourage. Tous me disaient que j’avais du talent. Ne souhaitant pas retravailler dans le même secteur d’activité qu’auparavant (commerce international), j’ai pris le risque d’en faire mon métier. Je parle de prise de « risque » puisque tout le monde me l’avait déconseillé (mon entourage et un conseiller en ressources humaines). Les massages n’existaient quasiment pas en l’an 2000. J’ai suivi ce que je ressentais au plus profond de moi.

4. Se donner les moyens de s’engager dans ce que l’on souhaite pour créer un changement durable.

Je me suis mise à mon compte en me fixant des objectifs à ma portée. J’ai fait plusieurs démarches pour me faire connaître et j’ai eu tout de suite des réponses favorables. Ces premiers résultats ont fait bondir ma confiance. L’aiguille de la balance, elle, a commencé à redescendre. J’ai alors continué à me former aux méthodes de bien-être, notamment la relaxation.

Cette expérience m’a permis de comprendre que plus je faisais ce que j’aimais et plus je prenais soin de moi, plus les circonstances m’étaient favorables. Comme si la vie me le rendait au centuple. En deux ans, j’avais trouvé avec facilité un lieu pour exercer et obtenu des partenariats pour pratiquer la relaxation dans différents centres spécialisés, notamment au Club Méditerranée.

5. Changer de regard sur soi.

J’ai ensuite décidé de quitter Paris pour le bord de mer, dont la qualité de vie correspondait plus à mes besoins. J’ai changé mon organisation de travail et mes habitudes – comme toute décision l’exige – avec pour priorité : faire ce qui m’importait vraiment. C’est à cette période que j’ai rencontré l’homme qui allait devenir mon mari. Une relation qui m’a permis de changer de regard sur moi et d’enfin m’aimer car j’ai compris que j’étais la seule à pouvoir me donner ce dont j’avais besoin.

J’ai alors perdu un kilo par an, sans me priver de rien (bons repas, bons vins, desserts, etc.). Mon rapport à la nourriture s’est modifié de lui-même : plus besoin de compenser ou de quantité. Sans effort, j’ai été attirée vers plus d’équilibre alimentaire (plus de salé, moins de sucré, plus de protéines, moins de glucides).

Depuis que j’ai arrêté les régimes, en douze ans, je suis passée de la taille 42 à 36. Je me sens légère, fluide, souple, pleine de vitalité et libre. Mon corps est à présent un allié et non plus une charge. Je peux manger ce que je veux sans grossir, car je m’autorégule naturellement. Mon poids est stable depuis cinq ans.

Conclusion : Perdre du poids dépend autant de l’image que l’on a de soi, que de son alimentation.

C’est la raison pour laquelle j’encourage tous ceux qui veulent trouver leur poids idéal à accompagner leur démarche de projets qui vont leur permettre de gagner confiance et estime d’eux-mêmes de façon progressive. Trouver son équilibre est un ensemble.

Faire des régimes drastiques ou atteindre ses objectifs avec force et acharnement revient à activer une bombe à retardement. Vous l’aurez compris, on peut obtenir des résultats à court terme, mais sans un travail sur la cause du surpoids, cela ne résout rien.

J’ai appris, petit à petit, à définir ce que je voulais et à le faire en gardant pour seul cap, ce qui m’anime au plus profond. Contrairement à ce qui nous a été inculqué, cela n’a rien à voir avec l’égoïsme. J’ai constaté que le plus beau cadeau que je puisse faire à mon entourage, c’était de suivre mon intuition. Quand je vais bien, cela se répercute sur mes proches.

Ce qui était un complexe est devenu une fierté et une compétence puisque, j’accompagne aujourd’hui les gens à dépasser leurs limites et réaliser leurs objectifs Tupeuxlefaire.com Quelles que soient nos contraintes, nous pouvons réaliser ce qui nous tient à cœur. Quel que soit le domaine de notre rêve (professionnel, bien-être, relationnel, matériel), seuls le respect de soi (estime) et la confiance procurée par des réalisations progressives permettent d’atteindre la vie qui nous correspond.

Il important de comprendre qu’il n’y a pas UNE méthode particulière à suivre, mais un ensemble d’actions à mener (au moyen de plusieurs supports cf. ci-dessous) pour trouver un équilibre général menant à un résultat durable. Voici quelques suggestions :

Les bonnes questions à se poser pour commencer :

Suis-je prêt(e) et déterminé(e) à perdre du poids?

1. Qu’est-ce que je veux vraiment ?

Être, avoir, faire (personnalité, corps, relations, métier, etc.). Lister tout cela noir sur blanc avec précision (quoi et pourquoi ?).

2. Qu’est-ce que je peux faire maintenant

Qu’est ce que je peux faire maintenant pour aller vers ce qui est prioritaire dans ma liste? Nous pouvons toujours faire quelque chose tout de suite avant que « les autres aient changé », « que j’ai changé de travail », « que je me sente en sécurité », « que j’ai gagné au loto », « que les fêtes de Noël soient passées », que ….

3. Quelle habitude alimentaire puis-je changer dès aujourd’hui

Le sucre, les grignotages, repas d’affaires, sodas, l’alcool, finir l’assiette des enfants)?

4. Quelle recherche puis-je faire tout de suite ?

Exemple :

  • Quelle serait la thérapie qui me conviendrait : Utiliser le guide gratuit des thérapies brèves « Quelle thérapie pour vous aujourd’hui ? » http://www.psytherapeute.com
  • Chercher des connaissances au niveau nutritionnel sur Internet ou auprès d’un nutritionniste (pagesjaunes.fr)?
  • Quelles sont les techniques alternatives qui répondent à mes besoins : sophrologie, hypnose, méditation, etc. Chercher un professionnel et faire une séance d’essai.
  • Quelles sont les activités physiques qui me conviennent ? Natation, boxe, course à pied, randonnée, yoga, Biodanza?

5. Identifier la cause de mon surpoids.

Noter ce que je ressens à chaque fois que je mange en excès, pour compenser, un aliment (friandises, chocolat, chips, etc.) de manière compulsive, pendant trois jours (semaine et week-end). Arrêter pendant une semaine puis recommencer et comparer mes notes. Trouver de quelle manière je peux nourrir mes besoins autrement.

6. Fixer des objectifs intermédiaires à ses buts.

Par exemple : Je veux construire la vie qui me correspond. À partir d’aujourd’hui : je vais au bureau à pied, je m’inscris au sport (et j’y vais), je perds dix kilos dans les quatre prochains mois en supprimant tels aliments, je me fais masser une fois par mois, je fais la paix avec mon mari, etc.) Faire un calendrier de ses objectifs et noter sa progression et ses réalisations.

C’est seulement en agissant que nous pouvons :

  • Prendre conscience des causes,
  • Avoir des résultats,
  • Gagner la confiance en soi indispensable pour progresser,
  • Se rendre compte que c’est possible,
  • Obtenir des changements durables,
  • Construire peu à peu la vie qui nous correspond.

Coralie, Tupeuxlefaire.com

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Tags: , , , , , , , ,

5 commentaires on Comment trouver son poids idéal sans faire de régime ?

  1. Bonjour Olivier,

    J’adore cet article, personnellement j’ai aussi fait l’expérience des régimes qui m’a permis de perdre du poids mais au final quelque mois après le régime je reprenais tout voir plus. J’ai justement écris un article dernièrement sur Comment perdre du poids avec les Pensées Positives? Cet article pourrait intéresser tes lecteurs. Il explique que nous pouvons, par la gestion de nos émotions et par notre pensée ainsi que notre volonté d’y croire, perdre du poids et revenir à notre poids idéal. Voici une phrase de Rhonda Byrne « La nourriture n’est pas responsable de notre excès de poids. C’est en pensant qu’elle est responsable qu’elle le devient.  » Livre – Le Secret.
    Merci pour cet article.
    Virginie

  2. Friday bah dit :

    Bonjour mon rebel intellectuel(olivier),après un lire intense de c’est article,je me suis rendu compte de leur utilité constante, qui peut aider a n’importe qu’elle personne d’atteindre ses objectifs sans ambiguïté, comme a été mentionné dans c’est article,sa lecture ma permis moi même a m’amilioré et aussi relevé mes manquement, qui encore mes fatigués,en terme j’espère avoir de vous ce genre de livre ou article qui pourront mavancer et m’inspirer dans tous les coins de cette vie qui est un peu moins complexe. Vive l’éducation et surtout cette fulgurante publication incessantes de vous en tant que rebel intellectuel.

  3. mona dit :

    Bonsoir,
    Personnellement je n’aime pas faire des régimes alimentaires, je préfère surtout avoir une bonne hygiène de vie, je suis gourmande j’adore la vie, elle est si courte pour se priver des bonnes choses, mon secret est tout simplement le sport, la marche, je suis très active, et cela me permet de brûler facilement les calories, je n’ai jamais eu de problème de poids, juste de jolies rondeurs que je met toujours en valeur 🙂
    merci beaucoup et bonne soirée

  4. mary dit :

    j aim cet article Pas nécessairement être un régime alimentaire est important est que la personne a une alimentation intégrée avec l’exercice des sports merciiiii

  5. Christopher dit :

    Bonjour, je viens m’insurger ici concernant le site cité ci-haut tupeuxlefaire.com de Coralie Thomas,qu’il est Impossible de Visiter !
    Systématiquement, où qu’on clique pour tenter de découvrir le blog, on nous envoie une fenêtre d’inscription afin de recevoir un « guide »…Incroyable ça !!!Je veux pas recevoir le Guide en premier chef…je veux seulement faire connaissance avec le contenu du Blog.
    Laissez donc les « curieux » visiter votre Blog et certains ne manqueront pas de vous demander le Guide en question…qui génèrera (ou pas) une vente ! ?
    Franchement, je ne comprends pas cette technique « intrusive et agressive » ? Qu’on m’explique donc alors ?
    Du coup, je n’ai pas pu me « promener » sur le blog et ni le découvrir.
    Tant pis.
    Bonne continuation tout de même.

Laisser un commentaire

32 Partages
Partagez32
Tweetez