Note : cet article a été rédigé par Roselyne du blog j’aime être maman.com
En tant que parents, nous connaissons tous ou avons tous connu des moments difficiles dans l’éducation de nos enfants. Et l’une des plus grandes questions que se posent bon nombre de parents est de savoir comment réagir face à l’excès de leur comportement.

Comment réagir face à la colère, à l’insolence ou peut-être même à la violence de son enfant ? Et surtout comment se faire comprendre et écouter sans crier ni même élever la voix ?

Élever un enfant dans le respect et la bienveillance est sans doute l’un des défis le plus importants que nous connaissons au cours de notre vie. Et c’est bien plus facile à dire qu’à faire. Soyons honnêtes à dire que nous avons tous connu des hauts et des bas dans l’éducation. En effet, il est difficile pour un enfant de mettre de l’eau dans son vin et de prendre conscience des intérêts de chacun au sein de la famille.

Comme chaque être humain, un enfant a un côté égoïste, et bien souvent il ne voit aucun intérêt à aider ou écouter ses parents au quotidien sans avoir une contrepartie. L’enfant ne comprend pas la réaction de ses parents qu’il juge excessive, et les parents, frustrés ne comprennent pas la réaction de leur enfant. S’ensuivent donc l’inévitable : les conflits à répétition, pour ne pas dire quotidien.

colere des enfants

Crédit photo : Aaron Muderick

Mais comment rester zen face à ces conflits et surtout, comment améliorer la relation avec ses enfants ?

C’est une bien vaste question tant les relations humaines sont compliquées à comprendre. Il y a en effet 7 milliards d’êtres humains sur cette terre et autant de personnes qui détiennent leurs propres vérités.

Un enfant est avant tout un être humain, certes avec des attitudes peut-être plus imprévisibles qu’un adulte (quoique certains  😉 ), mais il doit être considéré comme tel, or nous avons tendance à être plus serviables et compréhensifs avec un parfait inconnu qu’avec nos propres enfants. Le secret, si je puis dire, réside dans le fait de le comprendre et à désamorcer tout risque de conflit, car ne nous y trompons pas, c’est à nous et pas à l’enfant d’améliorer la situation.

Trois grandes causes de destruction

Il est quasiment impossible d’avoir de bonnes relations dans son foyer si le quotidien est fait de frustration et d’intolérance, et il y a selon moi trois grandes causes qui peuvent détruire les bonnes relations au sein d’une famille :

  • les critiques. Critiquer une personne la met dans une position de défense, dans ces conditions, aucun enfant qui est critiqué n’aura envie de faire plaisir à ses parents, car il se sentira vexé. Pas question pour lui de ranger sa chambre, débarrasser la table ou encore faire son lit.
  • la dévalorisation et l’humiliation. Faire sentir à un enfant qu’il est inférieur à son copain de classe parce qu’il a de moins bonnes notes que lui, qu’il ne peut pas faire tel ou tel métier parce qu’il n’a pas les capacités ou encore lui dire : « tu ne comprends rien, t’es bête, tu n’y arriveras pas, tu vas le faire tomber, etc. », contribue à développer chez l’enfant un manque de confiance en lui. Il devient introverti, fait partie des suiveurs, et non de ceux qui prennent des décisions (les leaders)
  • Se faire comprendre par la violence. La violence envers ses enfants est à proscrire. Bien que dans notre entourage nous entendons souvent qu’une fessée ou une claque n’a jamais tué personne, quel exemple montrons-nous leur. De plus l’enfant aura tendance à gérer ses problèmes par la violence, puisqu’on le lui a « appris » cette méthode.

Maîtriser sa colère, cela s’apprend

Il arrive à tout le monde de se mettre en colère : adulte, adolescent, enfant et même bébé. La colère fait partie des émotions humaines et elle est tout à fait normale. Par contre nous devons apprendre à nos enfants à la maîtriser ou à l’extérioriser d’une façon différente (faire du sport, taper dans un punching-ball ou un oreiller par exemple).

La première chose qu’un parent doit faire face à la colère de son enfant, c’est de rester zen et calme. Il n’y a pas d’autres moyens de mettre de l’huile sur le feu que de se mettre à son « niveau » et de crier et s’énerver. La deuxième étape consiste à éprouver de l’empathie envers lui, car il a besoin de compréhension ou peut-être qu’il a juste besoin d’une personne pour « vider son sac ».

L’enfant est « désarçonné » devant votre attitude et redescend très vite de sa colère, la communication est alors installée.

Consacrer du temps avec ses enfants, c’est important !

Nous sommes happés par notre quotidien. Entre le travail, les courses, le ménage, les activités sportives et j’en passe, pas facile d’accorder ne serait-ce que quelques minutes chaque jour à chacun de ses enfants. Pourtant pour rétablir l’harmonie et développer de la complicité et de la confiance, c’est d’une importance capitale.

jouer avec son enfant

Crédit photo : Code Name: Mama

Pour « remplir son réservoir d’amour », pas besoin de mettre les petits plats dans les grands. Les choses simples de la vie de tous les jours suffiront, vous pouvez par exemple :

  • aller au cinéma
  • jouer avec lui 10 min par jour à un jeu qu’il adore
  • faire une ballade
  • lui lire une histoire,
  • etc.

Pour développer une relation de confiance et de partage, ces activités doivent être pratiquées avec un seul enfant pour qu’il se sente exclusif et qu’il voit que vous ne lui consacrez du temps qu’à lui. L’impact est infiniment plus grand.

Rétablir l’harmonie au sein de sa famille peut paraître difficile, surtout si le dialogue semble couper. Heureusement il n’est jamais trop tard et avec ces quelques conseils, vous verrez que les résultats ne se feront pas attendre. Selon moi le plus important est la compréhension. Essayez de comprendre et d’éprouver de l’empathie envers votre enfant : qu’est-ce qui le tracasse ? Pourquoi est-il en colère ? À coup sûr, ce sera le début d’une relation bienveillante et d’une complicité retrouvée.

Roselyne du blog j’aime être maman.com

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

elever ses enfants harmonie, lharmonie entre les parents et ses enfants

Tags: , , , , ,

7 commentaires on Comment rétablir l’harmonie avec ses enfants ?

  1. eliane Wagner dit :

    Merci très bon conseils a suivre j adore tout vos vidéos que je suis depuis plus d un an genial et que je partage et dont j essaie de suivre astuces et conseils encore merci

  2. Caluni dit :

    Avez vous des conseils pour les relations avec les ados?

  3. mona dit :

    Bonsoir,
    j’adore ton article, je pense la chose la plus importante c’est la structuration, habituer les enfants des leur jeune age, a respecter les règles de la maison, sans violence, les enfants sont plus sereins quand il y a plus de stabilité chez eux, c’est vrai qu’il faut parfois casser la routine surtout pendant les vacances, moi j’ai grandis dans une famille modeste, ma mère parlait peu, mon père travaillait beaucoup, mais je trouvais toujours de délicieux plats des mon arrivée de l’école, on n’était privé de rien même si on était nombreux 6 frères et sœurs, mais je sentait l’amour de mes parents, sans qu’ils me le disent directement, je le savais quand ils s’inquiétaient pour moi quand je tombais malade, ils avaient confiance en moi, me laissaient sortir avec mes amies, me soutenaient, en revanche je travaillait dure pour avoir les meilleurs notes, pour qu’ils soient fiers de moi, comme moi je suis si fières d’eux
    merci beaucoup
    mona,
    limonasblog.wordpress.com

Laisser un commentaire

22 Partages
Partagez22
Tweetez