Note : cet article est une traduction de l’article How Not to Do It All de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

TâchesNous voulons tous faire tellement de choses : accepter chaque demande qui nous est envoyée par mail, terminer notre liste illimitée de tâches et de projets, aider tout le monde, apprendre une tonne de nouvelles compétences, lire tous les livres, voir tous les bons films, être le/la chéri/e, le parent, l’ami/e parfaits, etc.

Et pourtant, il est impossible que nous fassions tout cela.

Nous n’avons pas assez de temps dans la journée, et notre attention ne peut pas être centrée sur toutes ces choses. Même si nous étions parfaitement disciplinés, nous ne pourrions pas faire ne serait-ce que la moitié de ce que nous voulons faire. Tout comme pour la nourriture, où nous avons les yeux plus gros que le ventre, ce que l’on espère est plus gros que ce à quoi on peut réellement accorder notre attention.

Comme j’ai l’habitude de le dire, arrêtez d’essayer de tout faire. Simplifiez. N’essayez pas d’être parfait. N’essayez pas d’avoir la vie la plus parfaite que vous pouvez créer.

À la place, faites que vos jours comptent.

Comment faire ça ? Voici quelques idées :

  • Faites attention. Quand vous mangez un bon repas, il est gaspillé si vous n’y faites pas réellement attention et que vous passez votre temps sur votre téléphone. Ce n’est un mets incroyable que si vous le savourez vraiment. De cette façon, si nous savourons chaque moment, ils comptent vraiment.
  • Ciselez vos journées. Ne mettez que les meilleures choses dans chaque journée ; n’y laissez aucun détritus. Si vous allez lire quelque chose en ligne, choisissez avec soin, ne cliquez pas au hasard sur des trucs parce que vous tombez dessus. Quand vous vous apprêtez à choisir vos tâches, choisissez celles qui sont importantes, pas seulement les petites tâches routinières. Si vous allez dire oui à quelqu’un, assurez-vous que cela vaut la peine de faire partie de votre vie. Est-ce que vous payeriez 100 € pour accepter cette demande ? Est-ce que vous payeriez 20 € pour lire les choses qui figurent sur votre liste de lecture pendant une heure ? Si ce n’est pas le cas, c’est que cela n’en vaut probablement pas la peine.
  • Soyez sans pitié. Vous devez filtrer les choses qui essayent de surcharger votre vie. Il y a plus de choses qui tentent d’attirer votre attention que ce dont vous pouvez vous occuper. Donc filtrez-les : dites non à la plupart des demandes, n’ayez pas comme job à plein temps de répondre à tout ce qui se présente, ne lisez pas tout ce qui existe, ne vous faites pas inonder continuellement par les réseaux sociaux, éteignez votre téléphone un moment. Chaque jour, prenez un pas de recul et pensez à ce que vous voulez y faire tenir.
  • Soyez satisfait. Nous voulons toujours en faire plus, être plus, vivre plus. Et donc, nous ne sommes jamais satisfaits du peu que nous pouvons faire et vivre. À la place, nous pouvons apprendre à être heureux avec ce que nous avons choisi de faire, en sachant que nous laissons aller le reste pour une bonne raison. Nous pouvons être reconnaissants de ce que nous avons actuellement en face de nous, de l’expérience qu’il nous est donné de vivre, au lieu de toujours vouloir l’herbe plus verte que quelqu’un d’autre peut avoir.
  • N’ayez pas de problèmes avec l’imperfection. Même si vous filtrez et triez, vous ne créerez jamais la journée « parfaite » ou la vie « parfaite ». Vous ne serez jamais « parfait ». Ces idéaux n’existent pas dans la réalité. Dans cette vie embrouillée, la réalité est que ce que nous vivons ne correspondra jamais à un idéal, et sera toujours imparfait. Nous pouvons soit l’accepter, soit être insatisfait. Je suggère que nous acceptions l’imperfection, et que nous n’ayons pas de problème avec qui nous sommes et avec le bazar qui trouve le moyen d’entrer dans notre vie.
  • Réalisez que nous n’avons pas vraiment le contrôle. Les premiers points de cette liste pourraient vous donner l’idée que vous pouvez contrôler votre vie en simplifiant, mais la réalité est que votre journée ne se passera jamais comme prévu. Vous pouvez essayer, mais il y aura toujours de l’inattendu, de l’imprévu. C’est comme ça que les choses se passent. Si nous voulons avoir le contrôle, et que les choses ne vont pas dans notre sens, c’est frustrant. Si à la place nous réalisons que nous n’avons pas vraiment le contrôle, mais que nous vivons simplement ce qui se présente à nous, nous pouvons apprendre à apprécier l’expérience telle qu’elle est, quelle qu’elle soit.

Je réalise que certaines des choses sur cette liste semblent contradictoires. Et elles le sont. C’est parce que ces idées sont censées nous rappeler d’être conscient de ce à quoi nous nous accrochons, et de nous entraîner à laisser aller.

Chaque idée peut être pratiquée à différents moments, et nous verrons que nous nous accrochons à quelque chose : nos distractions, nos idées de perfection, notre désir de plus, notre désir de dire oui à tout le monde, notre espoir d’arriver au bout de notre liste de tâches ou de notre boîte de réception mail, notre désir de contrôle ou de simplicité ou de tout faire. Aucune de ces choses n’est essentielle dans la vie ; on peut tout laisser aller, et nous pouvons accepter la réalité qui est exposée quand nous laissons aller.

Crédits photo : © Elnur – Fotolia

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Tags: , , , , , , , , ,

4 commentaires on Comment ne pas tout faire

  1. Gaelle dit :

    Accepter l’imperfection n’est pas chose facile …. Il faut du temps, du travail sur soir, prendre du recul, se remettre en question, réfléchir, etc.

    Je ne mets jamais sur ma « liste de choses à faire » toutes les tâches quotidiennes ou régulières. Elles doivent être faites coûte que coûte, quelque soit la météo et les imprévus de la journée. Par contre je réfléchis beaucoup à comment réaliser cet ensemble de choses incompressibles en un minimum de temps, avec un maximum de confort d’action : gagner en efficacité, en temps (et en satisfaction personnelle évidemment !!)

    De cette façon j’ai la place pour gérer l’inattendu, et avec les animaux, c’est presque tous les jours que l’on est servi en surprises !!!! 🙂
    C’est pareil avec les enfants.

    Sur la liste de « choses à faire » je note simplement tout ce qui permet d’améliorer le fonctionnement quotidien, de rendre plus pratique une action, de sécuriser mon exploitation, etc.
    Toutes ces tâches sont importante à leur échelles, mais aucune ne nécessite vraiment d’être faite dans la journée. Elles sont réalisées lorsque l’occasion se présente, et c’est bien ainsi ! FINI LA FRUSTRATION DE N’AVOIR PAS TOUT FAIT !

    Bien entendu la liste se remplie au fur à mesure que certaines actions sont rayées. Mais ce n’est pas grave….. cette liste me sert principalement de pense bête pour me rappeler les petits trucs à mettre en place pour améliorer le quotidien.

    Mais cela m’a pris du temps et de l’énergie pour accepter ce fonctionnement. Et ce serait mentir que dire que c’est facile, et que je ne suis plus jamais frustrée d’une journée ratée !! Mais je profite plus des moments présent, de l’instant que la vie m’offre, et je vous en fais profiter ce matin 🙂

    Belle journée à tous, sourire et bonheur, quelque soit la couleur du ciel au dehors.

    Gaëlle

  2. Sandrine dit :

    Bonjour !
    J’ai eu envie de lire cet article car rien que le titre m’a apporté une bouffée d’air frais !
    Il m’a rappelé que depuis que j’ai accepté de ne pas tout faire, et de bien sélectionner ce qui était important pour moi et la façon dont je veux que soit ma vie, les choses qui entrent dans mon quotidien sont bien plus intéressantes et agréables !
    Bien sûr, il y a certaines tâches « ingrates » mais au moins si j’ai décidé de les faire, c’est parce qu’elle font partie d’un objectif plus grand et qui me plait. Du coup, ces tâches paraissent un peu moins ingrates… Bonne journée, qu’elle soit « ciselée » et remplie d’activités « choisies » ! Sandrine

  3. mona dit :

    bonsoir
    c’est une belle phylosophie de vie, de se laisser aller et ne pas avoir de liste et de taches a faire, mais c’est juste un reve, nos vies ont un sens quand on a des responsabilitées, des projets, memes des choses simples comme faire le menage aide à se destresser, l’essentiel est de s’occuper, notre cerveau n’aime ni le chao, ni le vide, il faut donc l’occuper, bien sure par le travail en premier, et apres par les responsabilitées envers soi meme et envers la famille, que ce soit enfants et mari, ou bien, parents freres et soeurs, au moin un animal de compagnie, ou bien pour les plus chanceux tout cela a la fois :), d’ailleur c’est mon cas en plus mes neveux et nieces:)
    merci a tous
    mona
    limonasblog.wordpress.com

  4. Mélissa dit :

    Comme toujours , des articles qui remontent le moral du train train quotidien et qui rappelle l’essentiel de la vie: être heureux !! Merci encore!

Laisser un commentaire

24 Partages
Partagez24
Tweetez