Cet article invité a été écrit par Joseph de Sleevup.

« Comment avoir confiance en soi et vaincre la procrastination ? » est une question que tout le monde se pose.

Donner le meilleur de soi-même est un des piliers de l’épanouissement personnel et du succès. Mais cela est synonyme de force mentale et de motivation.

Nous avons tous des bons et des mauvais jours. Des jours où le canapé semble nous aspirer, et d’autres où l’on a hâte de mettre ses baskets pour aller suer un bon coup !

C’est tout à fait normal! Nous ne sommes pas des machines et nous avons nos hauts et nos bas… Ça fait partie de la vie.

Même les plus grands sportifs ou les plus grands entrepreneurs ont le moralomètre en dents de scie ! Et pourtant, ils paraissent infatigables, ils accomplissent des choses qu’on n’aurait même pas pu rêver accomplir un jour… Quel est le secret d’un tel succès, de tels résultats et d’un tel épanouissement ?

La réponse est simple. Elle est basée sur deux points essentiels :

  • avoir confiance en soi
  • et vaincre la procrastination.

Imaginez-vous capable de tout accomplir, avec la motivation de donner le meilleur de vous même tous les jours et de prendre les risques nécessaires à votre succès ! Comment votre vie serait-elle ?

Il n’y a pas de plaisir à jouer petit, et à se contenter d’une vie inférieure à celle que vous êtes capable de vivre – Nelson Mandela

Comment avoir confiance en soi et vaincre la procrastination en 5 étapes clés ?

avoir confiance en soi

1 – Arrêtez de vous justifier pour votre inaction et prenez l’entière responsabilité de votre vie.

  • Prenez conscience que vous n’avez pas vraiment envie de changer.

Est-ce que vous voulez aller mieux, être en forme comme jamais et avoir un corps athlétique ?

Vous allez répondre : « Bien sûr, pourquoi cette question ? »

Que vous le croyiez ou non, il est fort probable qu’en réalité vous n’ayez pas envie de changer. Vous « aimeriez être », c’est différent !

Mais vous voulez tout de même y croire. Vous vous fixez des objectifs, des rêves permettant de vous projeter dans un futur monde « merveilleux » et « imaginaire ».

  • Ne vous cachez plus derrière vos excuses pour vous justifier

Vous vous inventez des excuses suffisantes pour ne pas passer à l’action et vous justifier auprès de vous-mêmes et de votre entourage.

« J’aimerais être sportif, musclé, en pleine santé, mais je n’ai pas le temps » ; « J’aimerais créer mon entreprise, mais je n’ai pas trouvé l’idée » ; « j’aimerais faire le tour du monde, mais je n’ai pas assez d’argent ».

Je vais vous dire ce que vous voulez : vous ne voulez pas sortir de votre zone de confort, ne pas prendre de risques, ne pas prendre la responsabilité de votre vie et reporter la faute sur les autres, sur votre environnement, votre situation…

Vous avez la vie que vous avez parce que vous le voulez bien. Vous tenez à votre drame et vous avez besoin d’un responsable autre que vous-même… par confort avant tout, mais aussi parce que vous avez construit votre personnalité autour de ces excuses.

On a tous une image de soi, une histoire, un rôle à jouer, et on veut le garder à tout prix. Le changement fait peur, à nous et à notre entourage, et les excuses nous permettent de nous justifier et de ne pas passer pour un perdant.

  • Passez de victime à acteur de votre vie

Mais il faut bien comprendre que tant que vous vous placez en tant que victime, vous ne pourrez pas libérer votre potentiel.

Vous allez essayer de changer, mais à la moindre complication, vous allez trouver une excuse suffisamment importante pour arrêter et revenir à votre « état stable« .

Prenez la responsabilité de votre vie, plutôt que de la laisser dans les mains de personnes qui font de vous ce qu’ils veulent être eux-mêmes, ou pire: ce qu’ils veulent que vous soyez !

Pour cela, vous devez transformer vos excuses en obstacles, et en challenges. C’est ce qui fait la différence entre quelqu’un d’ordinaire et quelqu’un qui réussit.

2 – Vous devez changer ce qu’il vous est possible de changer et accepter que certaines choses ne dépendent pas de vous

  • Transformez les excuses en obstacles

Vos excuses sont surement légitimes. Le temps, l’argent, l’entourage… sont des facteurs importants,

Mais ce ne sont pas des excuses. Ce sont des obstacles !

Nos actions peuvent être entravées, mais pas nos intentions !

Parce que nous pouvons nous accommoder et nous adapter, l’esprit adapte et convertit à ses propres fins l’obstacle à notre action.

L’obstacle à l’action avance l’action. L’entrave sur notre chemin, devient notre chemin. – Marc Aurel

On ne peut pas toujours contrôler ce qui nous arrive (crise économique, situation familiale… ), mais on peut contrôler notre réaction face aux évènements et aux situations.

On peut choisir de transformer les obstacles en opportunité. L’opportunité de trouver une solution, ou de fonctionner autrement. Ce n’est peut-être pas la situation idéale, mais on peut toujours s’en accommoder.

Dites-vous bien que la situation idéale n’existe pas. Il va falloir vous y faire !

Dans tous les cas, ces obstacles ne doivent pas justifier votre inaction.

  • Le meilleur moyen de surpasser la peur est de passer à l’action

Au lieu de vous lamenter et de ruminer votre malchance, regardez le problème de manière objective. N’y portez pas de jugement, analysez l’obstacle et agissez en fonction.

Utilisez toutes les ressources que vous avez à votre disposition à ce moment précis. N’attendez pas que la situation s’améliore, faite avec ce que vous avez maintenant en utilisant toute votre imagination et votre intention.

Si un obstacle se présente sur le chemin à nouveau, transformez-le en opportunité à nouveau, et ne perdez pas espoir. Rappelez-vous: vous êtes responsable de votre vie, et c’est à vous de choisir si vous voulez la passer à ramer dans la cale ou à diriger votre navire.

Galérien ou capitaine de votre vie?

3 – Pour apporter du changement dans votre vie, il faut augmenter vos standards – c’est à dire – ce qui vous définis en tant que personne

  • Sachez que vous ferrez toujours le nécessaire pour maintenir votre identité

Maintenant que vous avez pris conscience que tout est possible, et que ça ne dépend que de vous, voyons comment mettre tout ça en action. Voyons comment prendre confiance en soi et vaincre la procrastination de manière durable ; c’est la clé de la réussite.

Tout tient en un seul principe clé : si vous voulez avoir des changements dans votre vie, vous devez augmenter vos standards.

Vos standards vous définissent en tant qu’individus et ils construisent votre identité.

Par exemple, un champion de boxe a pour standard d’aller à la salle d’entrainement tous les jours. Cela définit son identité et la manière dont les autres le perçoivent.

Quand il se sent un peu fatigué, il ne se pose pas la question s’il aimerait ou pas s’entrainer, car ça n’est tout simplement pas qui il est. Il y va, un point c’est tout !

Ce concept vient du coach Anthony Robbins, qui est probablement un des meilleurs coachs actuellement.

Les standards sont différents des objectifs. On ne parvient pas toujours à atteindre nos objectifs, mais on réalise toujours nos standards, car ils définissent qui nous sommes.

Comme je l’ai évoqué, on aime tous avoir notre petite liste d’objectifs à réaliser. C’est excitant et ça nous permet de nous projeter vers un meilleur futur imaginaire.

C’est plein d’espoir, mais parfois ça semble tellement loin de la situation actuelle, de ce que vous êtes ou penser être, que vous abandonnez votre quête personnelle!

Pourquoi ?

Parce que ce n’est pas une nécessité absolue. Parce que vous avez le choix de ne pas le faire !

Si vous vous dites : « Je vais faire du sport, mais je n’ai jamais été bon. Je ne suis pas un sportif moi …», vous allez rapidement laisser tomber, car nous agissons tous en phase avec ce que nous pensons être.

Nous mettons toutes nos forces pour rester égal à nous même (ou qui nous pensons être). Si vous pensez être incapable de faire une activité physique, vous allez laisser tomber après deux ou trois séances. Vous allez vous dire : « Je le savais, je n’ai jamais été ce genre de personne ».

Réellement !

Quand avez-vous décidé que vous n’étiez pas ce genre de personne ? À quel moment avez-vous décidé que vous étiez incapable de faire du sport et d’avoir un physique athlétique ? Quand vous n’avez pas pu rattraper ce fameux ballon en classe primaire et que vos camarades de classe se sont moqués de vous ?

Cela ne doit pas vous limiter jusqu’à la fin de vos jours !

  • Changez votre identité et vos actions vont s’accorder naturellement

Imaginez maintenant que vous augmentiez vos standards. C’est-à-dire que vous ne vous définissiez plus comme quelqu’un qui n’a jamais fait de sport, mais comme quelqu’un qui prend soin de lui et qui fait le nécessaire pour être en pleine forme et en bonne santé.

Imaginez que cela fasse maintenant partie de votre identité, que cela définisse votre personnalité. Si quelqu’un vous demande qui vous êtes, vous lui répondriez naturellement : « je suis quelqu’un qui aime prendre soin de lui en mangeant sainement, en faisant du sport, je bosse dans tel domaine…»

Vos standards, votre identité ont changé. L’activité physique qui vous paraissait avant comme une « cessité » est maintenant devenue une obligation, car ça vous définit en tant que personne.

C’est devenu plus facile d’aller faire du sport, que de ne pas y aller !

Votre corps n’est pas le reflet de vos objectifs ni de vos désirs, il est le reflet de ce que vous pensez être, de ce que vous vous limitez à être.

Si vous pensez être un athlète, vous allez faire en sorte d’aller vous entrainer 5 fois par semaine pour être un athlète. Vous allez louper une séance de temps en temps (car vous n’êtes pas une machine), mais vous allez quand même faire au moins 4 entrainements par semaine.

Si vous pensez que vous êtes gros et en surpoids, vous allez vouloir aller à la gym, juste pour maigrir. Vous planifiez deux séances par semaines, mais vous avez difficilement la motivation d’y aller à l’une d’entre elles. Après tout, vous êtes gros et en surpoids… ça a toujours été ainsi et ça ne va pas changer maintenant.

Vous voyez la différence ?

Si vous pensez être quelqu’un en surpoids, vous définissez votre identité ainsi et vous allez toujours trouver un moyen de revenir à cet état.

Si vous vous définissez comme un athlète, comme quelqu’un qui se prend en main, vous allez trouver un moyen de coller à votre identité.

C’est le secret du succès !

4 – Trouver et définir ses véritables standards

C’est très dur d’être heureux quand vous n’êtes pas vous-même. Vous ne pourrez pas être épanouis si vous cherchez à accomplir la vie d’un autre, même si vous êtes très bon dans ce que vous faites.

Il y a une différence entre réussir dans la vie et réussir sa vie

  • Être soi-même, c’est avant tout être spontané.

Essayez de vous imaginer le plus spontané et naturel possible. Quel genre de personne êtes-vous, comment pensez-vous, que faites-vous au quotidien, comment interagissez-vous avec les autres… ?

Quand vous êtes spontané, tous les freins internes lâchent et une incroyable énergie se libère pour que vous puissiez établir vos standards… en accord avec qui vous êtes réellement et ce que vous voulez dans la vie.

Du moment que vous élevez vos standards, et que vous attachez votre identité à ces standards, vous allez les accomplir.

Nous sommes programmés ainsi.

Mettez ces standards sur le papier pour ne pas les oublier, et choisissez celui que vous voulez installer en premier dans votre vie.

5 – Programmez votre esprit pour redéfinir qui vous êtes

Définir ses nouveaux standards ne suffit pas. Vous devez les programmer dans votre esprit pour qu’ils deviennent réels dans votre subconscient.

Vous devez travailler sur deux fronts en même temps : vous devez agir pour coller à votre nouveau standard et vous devez programmer votre esprit pour qu’il intègre votre nouvelle identité.

En ce moment, j’essaie de suivre un régime végétalien/végétarien et je me demandais comment mes confrères faisaient pour tenir le coup ?

Mais j’ai compris que c’est parce qu’un végétarien s’est construit une identité autour de sa diète (défendeur des animaux…), qu’il va pouvoir rester dans les clous sans épuiser sa volonté à chaque fois qu’un bout de viande se présente.

Il s’est défini comme ça consciemment et inconsciemment. Il ne se pose plus la question s’il veut de la viande ou pas… il n’en mange pas, c’est tout !

Avancez quotidiennement vers votre nouveau standard sans pour autant tout changer du jour au lendemain.

J’ai tranquillement terminé le fromage blanc de mon frigo et les oeufs qui me restaient plutôt que d’opter pour une solution radicale… et tranquillement j’ai commencé mon nouveau « régime ».

  • Les affirmations : comment reprogrammer votre subconscient.

Pour élever vos standards, voici un exercice que vous pouvez faire le matin au réveil :

  • Répétez-vous mentalement votre nouveau standard en vous imaginant le plus précisément possible dans la peau de ce « futur vous » pendant 2 à 3 minutes environ.
  • Dites-vous par exemple : « Je fais le nécessaire pour être en pleine forme et en bonne santé » ou alors « Je suis à l’aise pour parler en public » et imaginez-vous dans la peau de cette personne. Imaginez-vous au quotidien, dans vos loisirs, en vacances, au travail. Quelle image dégageriez-vous ? Comment vous sentiriez-vous ? À quoi ressembleriez-vous ? Quel serait votre comportement, votre façon d’agir ? …
  • Accordez une attention particulière aux émotions que vous pourriez ressentir à ces moments précis.

Cet exercice va vous charger pour la journée et va graver en vous l’image de ce que vous devez être… de ce que vous allez être.

À chaque fois que vous allez faire un écart dans votre journée, repensez à votre standard, et agissez en accord avec celui-ci en vous répétant mentalement pourquoi vous devez agir ainsi, comme si vous éduquiez un enfant de 4 ans.

  • Les gratitudes et améliorations : Prendre conscience de ses accomplissements et continuer à s’améliorer.

Un autre exercice à faire le soir, avant de vous coucher :

  • Remémorez-vous le meilleur moment de votre journée, une victoire personnelle avec le plus d’intensité et d’émotions. Répétez ce pour quoi vous êtes le plus gratifiant aujourd’hui et vivez mentalement la scène au maximum.
    Cela peut-être : Je suis gratifiant pour avoir pris soin de moi aujourd’hui ; je suis gratifiant pour avoir passé un bon moment avec telle ou telle personne ; je suis gratifiant d’être en pleine forme…
  • Après avoir été gratifiant pour le meilleur moment de votre journée, vous allez maintenant choisir – toujours dans cette même journée – un événement que vous auriez aimé vivre différemment et vous allez trouver une solution pour mieux agir la prochaine fois.
    Cela peut-être : Je n’ai pas mangé aussi sainement que prévu, mais demain je mettrai une pomme dans mon sac pour m’éviter d’acheter une sucrerie au distributeur en même temps que mon café.
  • Ensuite, remémorez-vous un second moment pour lequel vous êtes gratifiant et vivez-le avec le plus d’intensité et de précision possible. Comme vous l’avez fait pour le premier.

Ce second exercice va changer votre façon de penser et il va vous apprendre à voir aussi le bon côté des choses. Vous avez peut-être fait quelques écarts de temps en temps, mais il y a plein de fois où vous avez tenu bon, et ça vaut la peine de s’en rappeler.

  • Continuez, vous êtes sur la voie du succès !

Petit à petit, ces deux exercices vont graver dans la roche votre nouveau standard. Ils vont reprogrammer votre inconscient et ils vont vous montrer que vous êtes capable d’acte de bravoure tout au long de la journée.

Rapidement, vous allez agir en accord avec votre “nouveau vous”, par réflexe, parce que c’est qui vous êtes, sans épuiser votre volonté à chaque prise de décision.

C’est à ce moment-là que vous pouvez travailler sur votre deuxième standard, continuer à avancer et réaliser vos rêves.

La confiance en soi permet de définir ses standards avec l’assurance que tout est possible et qu’on est le seul responsable de sa vie.

Définir vos standards en fonction de ce que vous souhaitez réellement, va vous permettre de vaincre la procrastination sans effort, car cela fait partie de votre identité. Et nous faisons le nécessaire pour coller à notre identité. « Je suis comme je suis… «  Et aujourd’hui ce n’est plus une excuse !!

C’est ainsi !

Utilisez ces techniques pour vous remonter les manches et booster votre vie.

Quand votre mental est de votre côté, le reste n’est qu’une histoire de moyens, de technique, de temps et de persévérance.

Je vous dis à bientôt,

Joseph de Sleevup.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Comment vaincre la procrastination en 5 étapes

Tags: , , , ,

15 commentaires on Comment avoir confiance en soi et vaincre la procrastination en 5 étapes clés

  1. Romain dit :

    Petite citation (que j’adore!) de Marc Aurèle pour illustrer votre 2ème point :
    « Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre ».

    Romain

    • Joseph dit :

      En effet, c’est une très belle citation qui résume beaucoup de choses. Je pense que le plus compliqué est de justement pouvoir faire la part des choses entre ce que l’on peut changer et ce que l’on ne peut pas changer ; ça demande de l’expérience et de la sagesse.
      Merci pour ton commentaire
      A bientôt
      Joseph

  2. Tiffany dit :

    Waouh ! Quel bel article.
    Les exemples sont bien choisis, et percutants.
    Et c’est exactement ce dont j’avais besoin. Je me suis lancée l’objectif d’apprendre le japonais et cette image de re-définir ses standards, c’est très intéressant. Merci !!!

    • Merci Tiffany pour ton commentaire 🙂 c’est vrai que redéfinir ses standards est très important si on veut installer une pratique sur le long terme. J’ai mis un moment à le comprendre, mais maintenant je m’en sers tous les jours.
      Bonne continuation
      Joseph

  3. Ratefiarison dit :

    Bonjour je voudrais passer mon permis moto je suis tétanisé quand je Suis monté, vous pouvez m’aider pour que je suis à l’aise et pas avoir peur

    • Bonjour,
      Une bonne technique qui me sert souvent pour vaincre mes peurs est l’exercice N°4 de l’article suivant : http://mag.sleevup.com/2016/05.....exercices/
      Il consiste à te visualiser en train de rouler et de passer ton permis et de réussir dans cette épreuve. Ça parait un peu simple et bête, mais je t’assure que ça marche vraiment bien.
      Joseph

  4. Christopher dit :

    Excellent article !
    Cet article vaut par lui-même une bonne séance de coaching !
    Très intéressant la prise de conscience des standards ; une des clés fondamentales des « Réussites » à venir.
    Merci infiniment pour la valeur que cela peut générer.
    A bientôt de vous lire encore.

    • Merci pour ton commentaire Christopher, je suis content que cet article t’ait plu.
      En effet, la façon dont nous on se voit définit nos actions par la suite. Une fois qu’on change sa propre perception, tout change !

  5. Marc dit :

    Bonjour,
    Quel article génial
    Je commençais justement des méditations quotidiennes en pensant à un moi comme j’aimerai être et lire cet article m’encourage grandement à continuer sur cette voie.

    Un grand merci 🙂

  6. mary dit :

    j aime excellent article Voilà ce que je cherchais ça va me aider beaucoup
    merciiii beaucoup

  7. Dan dit :

    Merci. Les causes de la procrastination et la remédiation sont bien analysés et expliqués. On a envie de commencer de suite à changer quelque chose. Dan

  8. Christopher dit :

    J’ai remarqué maintes fois que le changement ou micro changement fonctionne toujours efficacement avec les techniques conseillées. Au bout d’un moment variant de quelques jours à quelques semaines les doutes reprennent le dessus et on recommence à douter…et donc à avoir moins « confiance en soi » …Je pense qu’il faut être persévérant et qu’à l’instar du champion de 100m qui continue son training afin de conserver l’acquis, on doit donc ne pas lâcher ses motivations et ses entraînements quotidiens ou bi quotidiens. Un nouveau standard ne s’installe jamais aussi facilement. Intéressant d’avoir cela en tête afin de ne pas descendre du train-du-changement avant la bonne gare 😉

    • Joseph dit :

      Oui, c’est vrai que le changement ne vient jamais du jour au lendemain ! Pour mon cas perso, mais je pense que c’est un peu pareil pour tous, j’ai l’impression que rien ne se passe, même si je lis des ouvrages qui traitent des thématiques que je veux améliorer, mais en regardant en arrière, je me rends compte que j’ai parcouru un sacré bout de chemin et que je ne suis plus le même qu’il y a quelques années.
      L’amélioration de soi est vraiment une épreuve de longue haleine, mais elle vaut tellement la peine d’être vécue !!!
      Comme on dit : one step at a time 🙂
      Joseph

  9. Excellent!

    L’analyse est complète et propose d’excellentes pistes de travail pour ceux qui veulent vraiment se transformer.
    un autre exercice qui m’aide beaucoup à prendre le contrôle de moi même, c’est d’essayer d’analyser et de contrôler mes états émotionnels.

    Parfois, un évènement extérieur va me mettre en colère, me décourager, ou me faire sentir inutile et cela va entrer en conflit avec mes standards.

    Manager ses humeurs demande une grosse prise de recul. Alors ce que je fais, c’est que je m’isole (quand je peux) et j’analyse ces sentiments à voix haute. Certes, je passe pour un taré, mais dans mon cas ça marche extrêmement bien pour retrouver l’état d’esprit propice à mon travail.

    Naturellement, il me faut environ 2 à 3 heures pour sortir d’un état de colère. Avec cette méthode, ça me prends plutot 15 ou 20 minutes.

Laisser un commentaire

33 Partages
Partagez33
Tweetez