Note : cet article est une traduction de l’article Tips for Traveling with Kids de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Voyage en familleAu moment où j’écris ces lignes, je suis à Londres avec ma femme Eva et nos 6 enfants, au cœur de notre aventure européenne ! Je suis en plein dans ma grande expérience de voyage, et nous sommes tous incroyablement excités.

Beaucoup de gens m’ont demandé de partager comment nous sommes arrivés à planifier cela et si j’avais des astuces pour voyager avec des enfants, donc allons-y ! Dans cet article, il y a les choses que j’ai faites pour planifier le voyage et pour qu’il soit amusant et paisible pour toute notre famille.

Astuces de planification

Eh bien, nous planifions et économisons pour ce voyage depuis un moment maintenant… J’ai un compte d’épargne régulier prévu juste pour les voyages, et nous n’achetons pas beaucoup de choses donc l’épargne est automatique et bien organisée maintenant. Nous avons également utilisé beaucoup de points de fidélité que j’avais accumulés auprès de compagnies aériennes et qui nous ont aidés à baisser les coûts.

La planification démocratique : Une des meilleures choses que j’ai faites a été de planifier le voyage en famille. Nous avons fait cela en votant pour nos destinations préférées, en utilisant un sondage en ligne. Puis nous avons pris les destinations gagnantes et avons fait un deuxième sondage, où tout le monde votait pour le nombre de jours à passer dans chaque ville, et nous avons fait la moyenne des résultats. Ainsi, notre itinéraire était créé.

Les responsabiliser : Nous avons demandé à chacun de nos 4 enfants les plus âgés de prendre une des villes et d’y trouver un appartement par AirBnB. Cela signifie que nous devions décider dans quel quartier nous installer (j’utilise les critères combinés de la densité de choses à voir, des options de restaurants végétaliens, et des bons cafés proches) puis ils devaient chercher de bons appartements qui avaient des critères comme une machine à laver, de jolies photos et de bons avis, suffisamment de place et de salles de bain pour toute notre famille, etc.

Voyager léger : À ce jour, les enfants ont tous adopté la philosophie du « voyager léger », et nous voyageons avec un petit sac à dos chacun et aucun autre bagage (les plus jeunes portent leur propre petit sac à dos). Cela nous permet de nous frayer facilement un chemin dans les villes, les aéroports, les trains et les bus avec nos sacs, et nous ne sommes pas fatigués par le fait de traîner tout un tas de trucs avec nous. L’approche de paquetage : prendre aussi peu que possible, et laver les habits à chaque destination pour ne pas avoir besoin de beaucoup d’habits en plus.

Leur confier des responsabilités

Nous essayons de leur apprendre l’autosuffisance en leur demandant de nous aider pour les responsabilités de notre voyage. Évidemment, cela doit être adapté à leurs capacités et à leur âge, mais deux de nos « enfants » sont déjà adultes, et deux sont proches de l’être, donc ils peuvent clairement partager la plupart des responsabilités. Même les deux plus jeunes ont des choses à faire.

Être le leader à tour de rôle : Au cours des voyages précédents je jouais généralement le rôle de leader, mais pour celui-ci je leur ai demandé de prendre chacun un jour pendant lequel ils seront responsables de la planification, des déplacements, du fait de trouver les restaurants, et ainsi de suite. Cela leur permet d’apprendre sur les voyages beaucoup de compétences qu’ils n’avaient pas beaucoup développées avant. Mais nous commençons tout juste cette expérience donc nous verrons comment cela va se passer.

Les laisser s’occuper de leurs propres affaires : Je pense qu’en tant que parents, nous avons tendance à vérifier ce que les enfants ont mis dans leur sac, à s’assurer que tout le monde a ses affaires, à laver leurs affaires pour eux, etc. Mais la philosophie que je préfère est de les laisser se débrouiller. C’est leurs affaires, et s’ils oublient des choses, ils se débrouilleront.

Voyager heureux

C’est super la logistique, mais qu’en est-il du bonheur quand nous nous promenons pendant des heures dans une ville et que les enfants ont faim et sont fatigués ? Je ne prétends pas avoir toutes les réponses dans ce domaine, mais voici quelques trucs que j’ai appris à faire :

Leur donner un esprit d’aventure : Les choses vont mal se passer, on va se perdre, manquer des trains, et plus encore… Et cela peut être frustrant pour notre famille, ou cela peut faire partie de l’aventure ! Donc j’essaye de leur parler de la façon dont nous partons à l’avance, et du fait que se perdre et voir les choses mal se passer fait partie de tout cela. Les mettre dans le bon état d’esprit peut être utile.

Être flexible : Il est facile de rester coincé dans un emploi du temps rigide et d’essayer de faire tout tenir dans des cases, mais nous savons tous que les plans se passent toujours mal. Donc j’ai trouvé utile d’avoir une approche plus flexible, et de ne pas tout planifier de façon rigide. Nous avons souvent une idée de ce que nous voulons faire chaque jour (décidé la veille, peut-être), mais c’est mieux de suivre le mouvement et de décider de chaque activité au fur et à mesure. De cette façon, nous ne sommes pas stressés quand les choses ne suivent pas le plan.

Ne pas se presser : J’ai tendance à me presser, pour être honnête. Je ne sais pas pourquoi, c’est peut-être simplement dans ma nature de vouloir marcher vite, et de m’attendre à ce que tout le monde suive le rythme. J’essaye de me souvenir de ne pas me presser, même si j’oublie souvent. Il est inutile de tout faire en une journée, et même si je n’aime pas louper un vol, nous essayons de partir un peu plus tôt pour ne pas avoir à presser tout le monde (même si je préfère attendre la dernière minute quand je suis seul), et j’ai également découvert que ce n’est pas la fin du monde si nous loupons un train ou un vol. De toute façon, la principale leçon que je peux en tirer est : prenez votre temps, ne pressez pas les gens, et tout le monde sera plus heureux.

Réaliser qu’ils sont également frustrés : C’est facile pour des parents d’être frustrés quand les enfants ne se comportent pas parfaitement, mais honnêtement, pourquoi vous attendre à ce qu’ils se comportent parfaitement ? En réalité, ils sont frustrés et fatigués et grognons tout autant que nous. Donc quand ils se comportent imparfaitement (tous les jours, tout comme moi), j’essaye de me souvenir de respirer, et de sentir leur frustration. Pour voir qu’ils sont fatigués. Pour réaliser qu’ils luttent avec certaines choses. Et pour avoir de la compassion pour ce contre quoi ils luttent.

Se débarrasser des attentes : Ma mission dans ce voyage est de me souvenir de me débarrasser de mes attentes vis-à-vis des enfants, et vis-à-vis du voyage dans son ensemble, et simplement être présent avec eux. Simplement prendre plaisir à voyager avec eux.

Nous souvenir d’être reconnaissants : Je leur demande constamment (et je me le demande également) « N’avons-nous pas beaucoup de chance d’être ici, maintenant ? » Au milieu d’un voyage, cela peut être facile d’oublier à quel point notre vie est super, combien il est incroyable d’être là où nous sommes. Et parfois nous avons juste à nous arrêter et à le remarquer, et à apprécier le moment que nous vivons.

Crédits photo : @ ra2 studio – Fotolia

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Tags: , , , , , , ,

3 commentaires on Astuces pour voyager avec des enfants

  1. mona dit :

    Bonjour olivier
    c est un vrais challenge, voyager avec 6 enfants !!!!!!!
    Cela prouve, qu avec l organisation tout est possible
    bon week end
    mona

  2. Mélanie dit :

    J’adore les tips donnés dans ce billet mais ça demande un grand travail d’anticipation et, surtout, accepter de ne pas avoir le contrôle sur tout! Pas simple…

  3. Maïlys dit :

    MERCI OLIVIER !
    Lors du dernier coaching commun je t’avais parlé de mon objectif tour du monde en famille en 2018 grâce à mon blog… cet article est une bonne préparation !

Laisser un commentaire

35 Partages
Partagez35
Tweetez