L’accouchement est un évènement que l’on attend généralement avec curiosité et appréhension. Celles qui n’ont jamais accouché font face à de nombreuses interrogations tandis que les autres, celles qui sont déjà mamans, savent que chaque cas est différent et qu’elles ne peuvent être sûres de rien. Les papas peuvent être tout aussi anxieux à l’approche du jour J. Si l’expérience de chacun(e) aura son lot de surprises, voici tout de même 8 idées pour bien vous préparer à l’accouchement et aborder ce moment crucial en pleine « zenitude » !

bien préparer son accouchement

1 – Lire, se renseigner

Vous vous en rendrez compte assez tôt : aucun témoignage de grossesse ne se ressemble. La meilleure chose à faire pour bien se préparer à l’accouchement est donc de prendre des renseignements dans des livres et magazines spécialisés et de les adapter à votre propre situation.

Ces lectures vous rassureront, comme des révisions avant un examen, elles vous aideront à aborder le grand jour un peu moins stressée.

Surtout, ne vous mettez pas la pression, vous avez 9 mois pour vous préparer à l’arrivée de bébé et vous verrez qu’une fois qu’il sera dans vos bras, vous oublierez certainement ce que vous avez appris. Car oui, il existe bel et bien un instinct maternel alors restez confiante !

2 – Choisir un bon médecin

Trouver un bon médecin en qui vous avez confiance, qui vous suit de A à Z est l’idéal. Malheureusement, vous devez garder à l’esprit que votre gynécologue ne sera peut-être pas disponible le jour de l’accouchement. Si vous avez des doutes, posez-lui la question. Si votre gynécologue ne pratique pas les accouchements, n’hésitez pas à changer, au moins pour la fin de votre grossesse et jusqu’au jour de la naissance. Ainsi, vous aurez peut-être la chance de voir un visage familier lorsque vous arriverez à la fin du travail.

Enfin, vous pouvez également demander à votre médecin s’il a l’habitude de pratiquer l’épisiotomie (certains préfèrent travailler le col). Si ce n’est pas le cas, tant mieux !

3 – S’inscrire aux cours de préparation à l’accouchement

Vous n’avez pas le temps, vous êtes timide, vous n’avez « pas envie » ? Au diable les excuses ! Si vous êtes en mesure de vous déplacer et que vous pouvez aller aux cours de préparation à l’accouchement, alors, faites-le. Vous y rencontrerez d’autres mamans, vous pourrez échanger longuement avec les sages-femmes et poser toutes les questions qui vous passent par la tête.

Durant ces cours, vous apprendrez qu’il est possible d’accoucher dans des positions différentes, vous aborderez la respiration et vous vous entraînerez même à mettre des couches (idem pour le futur papa). Ces cours sont conviviaux, ils ne sont pas obligatoires et vous pouvez choisir uniquement les thèmes qui vous intéressent. Il serait dommage de s’en priver !

Si vous n’appréciez pas le groupe dans lequel vous vous êtes inscrite, n’ayez aucune honte à changer pour tester l’ambiance ailleurs.

4 – Pratiquer l’haptonomie

Dès le 4ème ou le 5ème mois de grossesse, vous pourrez tester l’haptonomie avec une sage-femme. L’haptonomie consiste à entrer en contact avec le bébé grâce au toucher, par le biais de caresses. Bien entendu, le papa est invité à participer, ce qui lui permet de prendre davantage conscience de son futur rôle et surtout de renforcer le lien affectif qui le lie à son enfant avant la naissance.

L’haptonomie peut également faire office de préparation à l’accouchement (le papa apprend les gestes apaisants pour aider sa compagne lors des contractions) et peut également permettre de faire bouger bébé s’il se présente en siège.

5 – Faire de la sophrologie, du yoga

La sophrologie ne demande aucun effort particulier si ce n’est celui d’écouter. Avec un professionnel ou seule, avec un CD, vous pourrez pratiquer la sophrologie pour vous détendre et profiter pleinement du contact privilégié que vous entretenez avec votre futur bébé. La sophrologie est une méthode de relaxation très efficace, idéale pour les femmes enceintes.

Le yoga est tout aussi indiqué voire conseillé. Il permet de libérer certaines tensions tout en ayant un effet relaxant. Apprendre à contrôler sa respiration est essentiel avant un accouchement, le yoga peut vous aider à maîtriser davantage votre corps.

6 – Parler à bébé

Vous pensez à votre bébé mais n’osez pas lui parler ? Quel dommage ! Votre bébé s’habitue à votre voix, il reçoit ses vibrations et cela lui fait du bien. Parlez-lui, racontez-lui ce que vous avez fait dans la journée, comment vous préparez son arrivée, etc. Donnez-lui des nouvelles de son papa, de ses frères et sœurs et n’hésitez pas à les faire participer.

Vous pouvez commencer à lui chanter des chansons que vous reprendrez une fois que vous l’aurez dans les bras pour l’apaiser.

7 – Se faire plaisir

Si le stress est à proscrire au quotidien, il l’est encore plus durant la grossesse ! Mieux vaut donc éviter les conflits, se détendre et adopter la « positive attitude ». Faites-vous plaisir, vous l’avez bien mérité et le mériterez encore, une fois que votre bébé sera né.

Faites-vous chouchouter, regardez la télévision quand vous en avez envie, lisez, promenez-vous, sortez avec les copines et surtout, n’oubliez pas de vous dépenser !

8 – Écrire son projet de naissance

Écrire son projet de naissance n’est pas une pratique courante en France, pourtant, cette lettre peut vous aider à vous rassurer et peut aider les professionnels à prendre des décisions importantes en cas de problème.

Votre projet de naissance est rédigé quelques semaines ou jours avant votre accouchement. Vous pouvez le remettre à la maternité dans laquelle vous prévoyez d’accoucher. Celui-ci contient tous vos désidératas : précisez par exemple si vous voulez la péridurale, si vous préférez ou non éviter l’épisiotomie ou les injections d’ocytocine. Vous pouvez également demander à garder votre bébé sur vous (peau à peau) s’il est en bonne santé, durant ses premières minutes de vie (car dans certains cas, les nourrissons sont lavés quasi instantanément).

Bref, notez tout ce dont vous avez envie : vous pouvez même demander de passer une musique que vous aimez pour l’arrivée de bébé !

Découvrez aussi les bienfaits du bain dérivatif, le meilleur ami de la femme enceinte

Julie Kagou

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

8 habitudes zen preparation accouchement

Tags: , , , , , , , , ,

2 commentaires on 8 idées pour bien préparer son accouchement

  1. Ony dit :

    Article intéressant sur un sujet que j’aime bien 🙂

    Pour le choix du médecin, il existe ce qu’on appelle l’accompagnement global, encore peu connu en France je crois. Le même professionnel de santé, ou un groupe de professionnels, suit la future maman du début à la fin, jusqu’à l’accouchement et l’après donc. Souvent, le professionnel, ou le groupe, a accès à un plateau technique (une maternité donne l’accès à leur plateau technique à des professionnels libéraux) et peuvent y effectuer des accouchements. donc le jour J, la sage-femme ou l’obstétricien et la future maman se donnent rendez-vous à la maternité.

    c’est vrai que c’est un accompagnement qui permet du coup de construire un lien de confiance avec la personne qui nous suit, et plus de sérénité au moment de l’accouchement.

  2. Ogier DOLLÉ dit :

    Deux informations se sont bien enregistrés dans ma tête avec cet article:
    1- choisir un bon medecin est très important, ça a du sens mais faut il ne pas le choisir juste par habitude !

    2- mettre de la musique au moment de l’accouchement !!
    Magnifique !

Laisser un commentaire

3 Shares
Share3
Tweet