Note : cet article est une traduction de l’article An Addict’s Guide to Overcoming the Distraction Habit de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

SimplicitéHier n’était pas une journée de concentration maximale pour moi ; j’ai fait mon travail, mais j’ai aussi fait des recherches sur tout un tas de nouveaux intérêts personnels (principalement sur la programmation et le cyclisme), j’ai joué à un jeu de culture générale sur iPhone avec mes enfants, j’ai lu des articles en ligne, et j’ai bien moins avancé dans l’écriture que je ne l’avais prévu.

Les distractions digitales m’ont aussi empêché de lire et de méditer la semaine dernière. Je pense qu’elles nous empoisonnent tous la vie dans diverses mesures.

Aujourd’hui, en réalisant cela, j’ai fermé tous les onglets que j’avais ouverts pour faire des recherches et lire, j’en ai enregistré certains pour les lire plus tard, j’ai fermé le jeu de quiz sur mon téléphone, j’ai fermé mes mails, et j’ai fait une pause.

J’ai médité.

J’ai pris une douche, et j’ai contemplé ce qui était important pour moi.

Puis je suis monté sur mon vélo pour sortir un peu et faire circuler le sang.

Puis j’ai trouvé un endroit sans wifi, et je me suis assis pour écrire.

Ceci est un guide pour les accros comme moi. Pour ceux d’entre vous qui ont autant de mal que moi à vaincre les tentations et les distractions, ceci est pour vous. D’un accro à un autre.

Reconnaître les moments où cela arrive

Un des aspects insidieux de l’habitude de distraction est que souvent nous ne réalisons même pas que cela arrive. Cela nous prend par surprise, comme la vieillesse, et avant qu’on puisse s’en rendre compte on est accro et impuissant.

Mais en fait nous ne sommes pas impuissants. Le pouvoir que nous avons est notre conscience, et nous pouvons la développer dès maintenant. Faites attention aux sites que vous visitez, au nombre de fois que vous regardez votre téléphone, au temps que vous passez face à un écran chaque jour.

Ce que j’ai fait quand je voulais être davantage conscient de mes envies de fumer a été de garder sur moi un crayon et un morceau de papier, et de faire une petite marque chaque fois que j’avais envie de fumer. Je pouvais toujours fumer, mais je devais faire une petite marque sur le papier avant.

Cela a développé le muscle de ma conscience, et cela m’a permis d’insérer un petit espace entre l’envie et l’action subséquente. Dans cet espace, aussi petit soit-il, je pouvais finalement faire un choix. C’est de là qu’est venu le pouvoir.

Voir ce qui se passe

Une fois que vous êtes conscient des distractions et des envies, vous pouvez commencer à en examiner les causes.

Après des heures passées à céder à des distractions en ligne (me documenter sur le vélo et la programmation par exemple), j’ai arrêté et je me suis demandé « Qu’est-ce que ça signifie ? »

Cela signifiait que j’avais peur ; peur de ne pas savoir ce que je faisais et de me planter dans les grandes largeurs. Je sais maintenant que cela importe peu que je me plante. Ma valeur en tant que personne n’est pas liée à mes succès ou à mes échecs. Donc j’ai fermé tous les onglets, et j’ai décidé de me concentrer sur un seul programme, et une ballade à vélo. Je vais apprendre en faisant.

Mes distractions concernent souvent des fantasmes ; j’espère vraiment devenir un super programmeur ou commencer à faire des courses de vélo de 100km ou des triathlons Ironman. En réalité, je n’ai pas le temps de faire la moindre de ces choses. Donc je dois me débarrasser de ces fantasmes, parce qu’ils ne se réalisent presque jamais. À moins que vous ne vouliez vouer tout votre temps à une de ces choses pendant un an ou deux.

Les distractions, évidemment, concernent souvent la peur de passer à côté de quelque chose. Nous ne pouvons pas participer à toutes les choses cool que tous les autres font, mais nous ne voulons pas non plus passer à côté de la moindre de ces choses. Donc nous regardons en ligne ce qui se passe, ce que les autres font et disent, ce qui est tendance. Rien de tout cela n’a d’importance. Ce qui importe est d’être heureux, de faire des choses qui améliorent la vie des gens, d’apprendre, de faire preuve de compassion, d’aider. Donc débarrassons-nous de ce à côté de quoi nous passons, et concentrons-nous sur la différence que nous voulons faire dans ce monde.

Passer à l’action

Donc vous développez votre conscience, et vous avez examiné les causes. Si vous ne l’avez pas encore fait, prenez quelques minutes pour faire quelques pas autour dans votre bureau ou dans votre maison, ou mieux encore, dehors, et contemplez ces choses. Cet article peut attendre.

Maintenant, il y a d’autres étapes que vous pouvez franchir. Envisagez d’en faire une ou plusieurs parmi les suivantes :

  • Commencez par fermer autant d’onglets internet que vous le pouvez. Enregistrez certaines choses, sauvegardez-en d’autres dans votre service préféré de lecture en différé (comme Instapaper ou Pocket), et débarrassez-vous des autres.
  • Bloquez vos distractions favorites pendant quelques heures. Les jeux, les réseaux sociaux, les sites d’infos. Vous n’avez vraiment pas besoin d’y jeter un œil aussi souvent.
  • Notez sur un papier les fois où vous allez vérifier vos mails et autres messages. Vous voulez gérer vos mails pendant 20 minutes à 10h, 13h et 16h ? Notez ça sur papier. Tenez-vous-y.
  • Allez marcher. Faites du vélo. Allez courir. Emmener les enfants au parc.
  • Méditez. Restez assis pendant quelques minutes seulement, sans aucune distraction, et concentrez-vous sur votre respiration. Revenez à votre respiration chaque fois que vous êtes distrait.
  • Lisez. Un livre papier. Éteignez tous les écrans et accordez-vous simplement un peu de temps de calme pour lire.
  • Trouvez un endroit sans wifi. Ou éteignez votre routeur. Écrivez sans distractions. Fermez toutes les applications en-dehors de votre programme d’écriture.
  • Supprimez vos comptes sur les réseaux sociaux. Je suis récemment retourné sur Facebook pour me connecter avec ma famille pendant l’hospitalisation et la mort de mon père. Mais les violations de la vie privée et les choses inutiles qui y sont postées m’ont fait fuir, et j’ai supprimé mon compte juste après.
  • Supprimez les applications distrayantes de votre téléphone. Les jeux, les réseaux sociaux, tout ce vers quoi vous avez tendance à vous tourner quand vous voulez votre dose de distraction.
  • Mangez sans appareil à côté. Accordez votre attention à votre nourriture. Notez les textures, les goûts, les couleurs, le bien-être de tout ce que vous faites entrer dans le temple de votre corps.

Évidemment, il y a d’autres choses que vous pouvez faire. Vous retirer un moment dans un lieu calme et coupé du monde. Pratiquer la pleine conscience de temps à autres au cours de la journée. Passer une journée complète loin des écrans. Les possibilités sont infinies.

Pensez à ce qui est important

Qu’est-ce qui est vraiment important pour vous ? Les réseaux sociaux ? Ce que tous les autres font tout le temps ? Les jeux ?

Je dirais que nous essayons de tout faire, mais que nous ne sommes en réalité concentrés sur rien. Nous n’allons pas rendre le moindre de nos petits fantasmes réels si nous les poursuivons tous.

Quelle est la chose que vous voulez poursuivre en ce moment ? Pouvez-vous vous concentrer sur ça pendant au moins un mois ? Si ce n’est pas le cas, peut-être que ce n’est pas si important que ça pour vous.

Quelles sont les choses les plus importantes dans votre vie ? Choisissez-en 3 ou 4, voire 5 maximum. Combien de temps allouez-vous à ces choses ? Pouvez-vous supprimer d’autres choses pour vous concentrer sur celles-là ? Pouvez-vous accorder toute votre attention aux 4 choses les plus importantes pour vous ?

Dans ma vie, mon écriture, ma famille, ma santé et mon apprentissage sont les quatre choses les plus importantes. Et non, je ne leur accorde pas toujours toute mon attention. J’ai souvent besoin de prendre un pas de recul et de me rappeler de ce qui est important.

Tomber éperdument amoureux une nouvelle fois

Dans son livre L’art de l’immobilité, Pico Iyer dit que « rester immobile est une façon de tomber amoureux du monde et de tout ce qu’il contient. »

C’est absolument vrai. C’est la raison pour laquelle les distractions peuvent être aussi dangereuses. Elles nous éloignent du miracle de la vie qui nous entoure.

Restez assis, immobile, pendant quelques minutes, et faites attention à ce qui vous entoure. Remarquez la qualité de la lumière. Appréciez tous les gens qui peuvent vous entourer. Remarquez la qualité de vos pensées, les sensations des diverses parties de votre corps, la beauté de votre respiration pendant qu’elle entre et sort.

Tombez éperdument amoureux de la vie une nouvelle fois. Puis consacrez-vous à elle, totalement, avec amour.

Crédits photo : © Rudie – Fotolia

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

2 commentaires on Surmonter la procrastination : le guide d’un accro

  1. Bravo, belle initiative que cet article… c’est exactement ce que je me disais, pris dans la tourmente de toutes les sollicitations que nous acceptons. Ton article arrive à point, il me fait gagner un temps précieux… et surtout revenir à des valeurs essentielles.
    reçois toute ma gratitude.
    Philippe

  2. Mountaga dit :

    bonjour
    j’apprécie à sa juste valeur les conseils que vous nous donner et qu on essaie de pratiquer au quotidien .
    Mais moi, j’ai un gros problème sur lequel je voudrais y voir vos conseils
    depuis quelques temps j’arrive plus à me concentrer ni a prendre le temps pour me rende heureux et je me fâche pour-un tout pour un rien tout ce que je fais c est aller au boulot et a la descente vers 18h30 une fois arrivé dans ma chambre je ne ressort que pour aller au boulot encore. Je n’ai plsu aucune confiance en MOI.

Laisser un commentaire

65 Partages
Partagez55
Tweetez10