Note : cet article est une traduction de l’article Neither Averting Nor Craving in Each Moment de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Bonheur et instant présentDernièrement, j’ai essayé d’étudier plus en profondeur les quatre nobles vérités du Bouddha, et grâce à cela je remarque constamment mes envies et mes aversions.

Vous pourriez demander : qui s’en soucie ?

Eh bien il se trouve que, résultat de ces désirs et de ces aversions, il y a beaucoup de petits ennuis, colères, frustrations, stress, inquiétudes, peurs de passer à côté de quelque chose, distractions, procrastinations, déceptions, et plus encore auxquels nous devons tous faire face à quasiment chaque instant. Nous ne remarquons pas toujours qu’ils sont là, mais ils sont bien là.

Testez cela : prenez un instant dans votre journée aujourd’hui pour remarquer les moments où vous êtes totalement heureux et content, pour simplement rester assis dans ce moment sans penser à rien d’autre qu’à ce qu’il y a en face de vous, sans chercher la moindre distraction. Voyez si vous n’êtes pas ennuyé par quelque chose, inquiet de quelque chose, frustré par quelque chose, pressé de faire autre chose.

Si vous pouvez prélever 10 moments dans votre journée, et que vous ne trouvez pas plus d’un ou deux moments avec ce genre d’état émotionnel « négatif » (ils ne sont pas mauvais mais ce sont des formes de souffrance) soit vous êtes très bon dans les compétences de contentement, soit vous n’êtes pas assez doué pour voir votre souffrance.

Maintenant testez ceci : pour chaque moment où vous avez un genre d’émotion négative, voyez ce que vous évitez, ou ce que vous désirez. Il se pourrait que vous évitiez l’incertitude et un possible échec (et donc vous procrastinez). Il se pourrait que vous ne vouliez pas que quelqu’un agisse d’une certaine façon (vous désirez les voir se comporter de façon idéale). Il se pourrait que vous évitiez de penser à quelque chose en vous que vous n’aimez pas. Il y a des possibilités infinies, et cela prend du temps de devenir bon pour voir ce que vous évitez et ce que vous désirez.

Finalement, essayez ceci : soyez simplement dans l’instant, et voyez ce qui est vraiment en face de vous. Pas ce que vous lisez dans cet instant, mais ce qui est vraiment là, en termes de lumière et de son et de molécules physiques. Voyez si vous pouvez accepter tout cela exactement comme c’est, sans désirer autre chose, sans éviter ce qui est là. Acceptez-le simplement.

On peut trouver un contentement incroyable en n’évitant pas le moment actuel et en ne désirant pas autre chose. Vous vous asseyez simplement là dans un état de bien-être, en trouvant même de la joie dans la merveille de ce moment.

Crédits photo : © AnnaPa – Fotolia

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Tags: , , , , , , , , , ,

2 commentaires on Ne ressentir ni envie ni aversion à chaque instant

  1. anny dit :

    Sensationnel, cet article résume la pleine conscience , méthode qui reprend le bouddhisme, le taoïsme, à sa façon.
    L’instant présent,lâcher l’ego ou le fondre dans le tout, devenir un avec le monde, ne pas planer mais vivre pleinement…
    Merci Olivier. J’aimerais voir un article sur le taoïsme aussi, très bien.
    Amitiés reconnaissantes

  2. Sarveshyam dit :

    Bravo bel article plein d’intelligence. Le bouddha a dit que l’on souffrait quand on était attacher à ce que l’on aime pas ou détacher de ce que l’on aime. Je remarque souvent un petit parasitage de fond, un petit mécontentement du à un désir non assouvit ou un petit élément dérangeant qui se trouve dans le moment présent. Effectivement la solution semble intérieure et semble être l’abandon, le lâcher prise. A bientôt

Laisser un commentaire

34 Partages
Partagez34
Tweetez