Note : cet article est une traduction de l’article A Father’s Manifesto: Raising Young Men Who Respect Women de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

StopIl y a eu une fusillade près de Santa Barbara vendredi soir dernier ; le fils de Peter Rodger, réalisateur de Hunger Games a tiré dans la foule de façon préméditée, à cause du fait qu’il n’attirait pas assez les filles à son goût. Cela m’a touché de très près : ma fille va au lycée à Santa Barbara et vit à quelques minutes des lieux de la tragédie.

Elle va bien, mais elle est secouée non seulement par la proximité et la sévérité de ce crime de haine, mais par les diatribes misogynes de certains hommes qu’elle a pu lire en ligne. Ce sont des hommes qui sont d’accord avec les sentiments de « guerre contre les femmes » que menait cet homme, et qui le traitent en héros.

Je trouve cela incroyable, mais cela met en lumière un énorme problème de notre société : les femmes sont considérées comme des objets, traitées comme des jouets, comme de la viande, insultées, maltraitées, violées, et après on leur fait sentir que c’est leur faute. Évidemment, tous les hommes ne font pas ça, mais le fait que quasiment toutes les femmes ait connu cette peur et cette humiliation à un certain niveau est terrifiant.

C’est terrifiant en tant que père de trois filles, qui devront vivre cela toute leur vie, avoir peur d’être violées si elles se promènent seules, repousser des avances sexuelles non-désirées, devoir avoir la sensation d’être des salopes.

Et c’est inquiétant quand on est père de fils adolescents, qui vont soit participer à ce genre de traitement envers les femmes, soit le regarder arriver… à moins peut-être de devenir un aspect de la solution.

J’aimerais parler aujourd’hui à mes collègues parents qui élèvent de jeunes hommes ; que vos fils aillent à l’université, au lycée ou au collège, parlez-leur.

Apprenons-leur ce à quoi cela ressemble de respecter les femmes.

Apprenons-leur à prendre le parti des femmes dans des discussions, et aidons-les à voir le point de vue des femmes qui ont été maltraitées ou violées, qui se sentent dégradées ou en danger, qui sont traitées comme des choses qui doivent offrir du sexe à des hommes plus puissants. Faisons-leur entendre ces histoires, pour qu’ils puissent comprendre, avoir de l’empathie.

Ayons cette discussion, parce que si l’on n’en parle pas, rien ne changera.

Montrons-leur l’exemple, et traitons les femmes avec respect, avec compassion, comme des égaux et non comme des objets.

Parlons-leur quand ils regardent des émissions de télé, des films ou des clips où les femmes sont dépeintes comme des objets sexuels, et pourquoi cela arrive, et comment les voir à la place comme des êtres humains.

Parlons-leur de ce à quoi cela ressemble de se sentir démuni quand quelqu’un veut vous violer, utiliser votre corps sans votre permission, vous traiter comme moins qu’un humain.

Aidons-les à ouvrir leur cœur, comme nous essayons d’ouvrir le nôtre, pour ressentir la douleur des victimes d’abus, sans les blâmer pour leurs choix, pour la façon dont elles sont habillées.

Parlons-leur de la façon dont nous, en tant que société, faisons en sorte que les femmes aient honte de la façon dont elles sont habillées, de la partie de leur corps qu’elles dévoilent, mais que jamais les hommes ne sont poussés à ressentir ça. Un type peut se balader torse nu mais une femme ne peut pas montrer ses épaules ou une bretelle de soutien-gorge.

Parlons-leur du phénomène « d’humiliation des salopes » et de la façon dont nous faisons en sorte que les filles se sentent mal si elles apprécient le sexe autant qu’un homme. Je sais que j’y ai pris part personnellement par le passé, et ce n’est que récemment que j’ai changé mon comportement.

Un changement est possible, mais cela doit commencer avec nous.

Faisons de ce monde un meilleur endroit pour nos filles, nos mères, nos sœurs, nos amies. Pour les autres êtres humains. Parce que chacun de nous mérite de se sentir respecté, et en sécurité.

Crédits photo : © alexey_boldin – Fotolia

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Tags: , , , , , , ,

2 commentaires on Manifeste d’un père : élever de jeunes hommes qui respectent les femmes

  1. Nathalie dit :

    Peu étonnant qu’il n’y ait pas de commentaires pour le moment.

    Merci Olivier Léo pour cet article qui relate un phénomène existant depuis très longtemps, dont personne ne parle et que beaucoup cautionne, y compris par leur silence. On laisse les femmes « se débrouiller » seules avec ces abus infects. Celles qui ont le courage de « résister » sont récupérées toujours par ces mêmes hommes pour les propulser dans leur sphère débile de pouvoir et ont le privilège de se faire appeler madame ou d’autres privilèges tout aussi stupides.
    Entre-temps, beaucoup de mal a été fait car de nombreuses femmes ont perdu beaucoup de leur féminité (pas celle voulue par ces hommes qui n’en portent que le nom) et ont pris le pli de ces hommes fiers de les avoir parrainées ou construites ! Lesquels se sentent encore plus hommes et n’ont de cesse que de repérer de nouvelles proies pour les formater à leur goût. Et les femmes de ces hommes ont l’impression qu’elles ont réussi.
    Pour les femmes qui n’ont pas suivi ces mâles, beaucoup d’entre elles sont seules depuis longtemps, on les culpabilise du fait d’avoir décliné les offres de ces chers mâles, leur assène des slogans tels que « il y a bien plus de femmes que d’hommes sur la planète et l’écart va s’accentuer, il faut donc revoir la notion de couple) ou autre gravité de ce genre. Celles-ci souffrent aussi car ne peuvent pas réussir en tant qu’être humaine, ne peuvent exprimer leur identité de femme, et se sont grandement endurcies ou résignées suite à de nombreuses luttes forcées qui ne sont pas les leurs.
    Bref, ceci engendre une grande confusion partout, chez l’être humain, le couple, la famille, la société.

    La semaine dernière, en allant faire mes courses, un homme m’a interpellé pour signer une pétition contre le viol des femmes et l’excision. Il aurait été peut-être plus efficace à éduquer ou militer contre les hommes qui ont ce genre de pratique plutôt que de faire signer les femmes victimes de leurs abus.

    Merci d’encourager les jeunes pères à ce respect des femmes qui doit être naturel et non mérité et récompensé par des médailles.

  2. Cendrinox dit :

    Tant que des sottises comme les 50 nuances et Mars-Vénus auront un succès monstrueux, il ne faut pas espérer grand chose …

    Est-ce qu’un jour on abordera une entité humaine sans immédiatement la classer dans la case femelle ou mâle ? Si ce jour arrive, là sûrement il y aura du changement.

Laisser un commentaire

119 Partages
Partagez107
Tweetez12