Note : cet article est une traduction de l’article Mindful Simplicity: Decluttering, Cleaning & Leaving No Trace de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

RangementNotre maison n’est pas aussi nette et vide qu’un temple zen, mais quand je vois le désordre et la poussière et les maisons des autres personnes, cela me rappelle tout ce que nous avons déjà fait.

Ce n’est pas un jugement des autres, ni une façon de proclamer à quel point nous sommes bons pour ranger et désencombrer, mais de se souvenir de ce que j’ai appris.

Ranger et désencombrer, pour moi, sont des pratiques conscientes. Ce ne sont pas des corvées que je redoute, ni des façons d’aspirer à un environnement de vie parfaite, mais des façons de m’entraîner à vivre dans le moment présent. En tant que tel, elles font partie des choses que je préfère faire.

J’essuie un plan de travail avec un chiffon, mais je ne le fais pas en pensant, « Cette cuisine est tellement sale ! » (jugement) ou « J’aimerais que les gens nettoient derrière eux ! » (espoir que les choses soient différentes) ou « J’ai beaucoup de travail à faire aujourd’hui » (penser au futur) ou « Mon fils me tape vraiment sur les nerfs quand il a dit ça ce matin » (s’appesantir sur le passé). Ou au moins, quand je pense vraiment à ces choses, je les note, et je retourne à mon ménage.

En essuyant le plan de travail, je fais attention aux miettes et au liquide séché répandu. Je sens le chiffon passer sur la surface inégale du plan de travail, et petit à petit sentir la surface s’aplanir. Je sens la tension dans mes épaules et ma mâchoire, et je la relâche. Je prends conscience de ma respiration, de l’air qui entre et qui sort. Je rince le chiffon avec attention, je le lave et je regarde l’eau sale disparaître dans le conduit.

C’est un entraînement à la vie consciente. C’est aussi la vie, déjà, pas un entraînement mais un véritable évènement. Nettoyez les choses, consciemment, est tout aussi plein de merveilles qu’aucun autre moment de ma vie.

Il en va de même quand je fais la vaisselle, quand je désencombre mon armoire ou une étagère, que je nettoie l’évier ou les toilettes, que je passe la serpillière. Chaque moment que je passe à faire ces choses est merveilleux, et je suis reconnaissant du moment que je vis.

Les principes

Dans la prochaine section, je vais présenter une liste de lignes directrices, mais ce n’est qu’un ensemble de spécificités qui m’aident à me rappeler les principes généraux. Les choses les plus importantes sont les principes généraux, dont j’essaye de me rappeler :

  1. Quand vous rangez, ne faites que ranger. Ne planifiez pas, ne pensez pas à la prochaine tâche pendant que vous faites la tâche actuelle, n’écoutez pas un podcast ou ne regardez pas la télé pendant que vous vous attelez à cette tâche. Ne faites que nettoyer. Ne faites qu’essuyer. Ne faites que désencombrer. Ne faites que laver, que rincer.
  2. Faites votre travail avec gratitude et compassion. Avant de commencer, souvenez-vous d’être reconnaissant de ce que vous avez, d’être capable de nettoyer ou de désencombrer. Soyez reconnaissant pour les gens que vous avez dans votre vie, et souvenez-vous pourquoi vous êtes reconnaissant pour ça. Puis souvenez-vous que vous nettoyez par compassion : pour les gens dans votre vie, pour que leur journée puisse être un peu meilleure grâce à ce plan de travail ou cet évier propre, pour vous, pour que vous ayez un bel espace désencombré dans lequel lire un bon livre. C’est votre intention, et cela vous aidera à vous souvenir d’être conscient.
  3. Faites attention à vos pensées, à votre corps, à vos actions. Entraînez-vous à concentrer votre attention : sur le chiffon, sur le balai, sur la poussière. Mais faites aussi attention vos pensées : pensez-vous à d’autres choses ? Jugez-vous les autres ? Espérez-vous que les choses soient différentes ? Êtes-vous en colère ? Ne bannissez-pas les pensées, mais notez-les. Puis recommencez à nettoyer. Pendant que vous nettoyez faites aussi attention à votre corps, et à votre respiration. Faites attention à tout ce qui est dans ce moment, immergez-vous dans ce moment.
  4. Ne laissez aucune trace. Ceci, bien sûr, est la philosophie de ceux qui pratiquent des activités en extérieur – avoir un impact minimum sur le paysage, ne laisser que des empreintes et ne prendre que des photos. Mais qu’en est-il de nos maisons et de notre lieu de travail ? Ce n’est pas aussi naturel qu’un lac ou une montagne, peut-être, mais ce sont nos habitats. Nous devons y vivre, souvent avec des êtres aimés, et donc nous devrions être conscients de l’impact que nous avons sur cet habitat. Ne laisser aucune trace signifie que vous ne laissez pas de bazar, que vous disposez que vos déchets correctement, que vous êtes respectueux des autres gens dans votre espace de vie.

Les lignes directrices

Avec les principes généraux ci-dessus, j’ai commencé à créer une liste de lignes directrices. Ce ne sont pas des règles, mais des panneaux indicateurs vous permettant de contrôler ce que vous faites, de vous aider à faire attention à ce que vous faites.

Je devrais préciser que j’ai appris beaucoup de ces choses de FlyLady, de l’équipe gracieuse et attentive du Tassajara Zen Mountain Center, et des Instructions pour le Tenzo de Dogen.

  1. Lavez votre bol quand vous avez fini avec. Et tout le reste aussi, évidemment.
  2. Rangez en partant. Si vous vous faites des légumes, nettoyez la planche à découper et votre couteau quand vous avez fini, et mettez les épluchures dans le bac de compost. N’empilez pas les trucs sur les plans de travail ou dans l’évier.
  3. Ayez une place pour tout. Si une chose n’a pas d’endroit, définissez-en une. Remettez les choses à leur place quand vous avez fini.
  4. Commencez à désencombrer l’endroit où vous êtes. Vous êtes écrasé par tout ce que vous avez besoin de désencombrer ? Commencez par là où vous êtes, et choisissez quelques trucs dont vous n’avez pas le besoin ou l’utilité, et mettez-les dans un sac ou une boîte à donner ou à recycler. Vous avez maintenant commencé. Demain, recommencez.
  5. Nettoyez votre évier. Ayez un évier propre quand vous avez fini avec. S’il est sale, nettoyez-le. Il ne devrait rien y avoir dans votre évier.
  6. Nettoyez les plans de travail et la cuisinière. Quand vous avez fini de préparer le repas, nettoyez. Cela ne prend qu’une minute.
  7. Si un sol est sale, prenez une minute pour le nettoyer consciemment. C’est une pause calme dans votre journée.
  8. Maniez les couteaux avec précaution.
  9. Nettoyez la cuvette des toilettes. Ayez une brosse à côté des toilettes, et si vous notez une quelconque saleté après votre passage, prenez la brosse, frottez la cuvette et tirez la chasse.
  10. Gardez les chiffons et les grattoirs à portée de main. Je garde une éponge grattante dans ma salle de bains pour frotter les toilettes ou la douche quand elles deviennent un peu sale. Cela ne prend qu’une minute, et avoir un grattoir ici signifie que je n’ai aucune raison de ne pas le faire.
  11. Gardez les surfaces planes rangées. Il n’y a rien d’autre sur mon bureau que mon ordinateur portable et une photo de ma femme. Les plans et surfaces de travail sont rangés. Sur le sol il n’y a que des meubles et des tapis. Il n’y a pas la place de stocker un quelconque tas de déchets. Si vous notez des surfaces planes encombrées, nettoyez-les, une à la fois. Débarrassez-vous-en, ou trouvez-leur une place.
  12. Prenez soin de vos outils comme s’ils étaient vos propres yeux.
  13. Soyez gentil avec ceux qui vous entourent.
  14. Vous êtes déjà là. Ce n’est pas un ensemble d’idéaux auxquels aspirer, une norme de perfection à atteindre. C’est un entraînement à la pleine conscience, et si vous rangez ou désencombrez consciemment, vous êtes déjà arrivé.

 

Crédits photo : guru3d 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

nettoyer desencombrer ranger, desencombrer avant de nettoyer, désencombrer son bureau

Tags: , , , ,

9 commentaires on Simplicité et conscience : désencombrer, nettoyer, et ne laisser aucune trace

  1. Bonjour, Olivier, je prends la peine, pour une fois, de vous laisser un message. Juste pour vous souhaiter une bonne année et vous remercier de traduire ces articles de Leo Babauta dont la lecture fait un bien fou.
    Que tous vos souhaits se réalisent en cette nouvelle année, je sais que vous êtes sur la bonne voie (lol).
    Très cordialement
    Sandra

  2. Marie dit :

    c’est simple, quasiment un « mode d’emploi » pour le plus important : la vie quotidienne.

    Heureuse année

  3. Ccile dit :

    Bonjour Olivier,
    Je te souhaite un début d’année tout propre pour accueillir la nouveauté de 2014 🙂
    Cet article me fait penser à deux choses :
    – ‘La poétique de la rêverie’ de Gaston Bachelard qui enveloppe les gestes des taches quotidiennes d’une magnifique poésie mais où frotter est différent de repasser par exemple car le geste modifie la pensée,
    – ‘La vaisselle méditative’ de Laurent Marchand.
    Merci de ce partage et à nos outils, nos produits, nos gestes pour plus de conscience!

  4. Cathy dit :

    Bonjour,
    Je vous souhaite une belle et heureuse année ainsi que de vivre chaque instant dans sa plénitude … puisse les tâches quotidienne devenir ainsi merveilleuses … Encore du travail , en tout cas pour moi !!! Encore merci de nous accompagner vers plus de simplicité ‘heureuse ‘ bien sûr !

  5. Marie-Antoinette dit :

    merci encore Olivier pour la traduction
    de ce super Article,et merci à léo ,j’irai faire un tour sur son site histoire de poster en anglais,çà serait un excellent exercice.
    très pertinent la traduction pour offrir
    du contenu de qualité en plus d’entretenir un bon niveau d’anglais….

    j’ai pu observer comment , à froid , au début d’un inter ton accent français est au top… Merci beaucoup pour tous ces interviews…

    Je prône et pratique aussi le désencombrement conscient , ce que qu’on appelle aussi la pratique en clé de SOL ( sujet-objet-lieu) en rappel de soi dans chaque chose que nous faisons , pour nous rappeler justement au présent de l’action que nous menons ,en conscience…. pour nous mêmes mais aussi pour notre entourage et environnement…

    Excellente soirée ou journée à toutes et à tous….

  6. John Stael dit :

    Excellent article. Je fais depuis peu la même chose à la maison et au bureau.

  7. ogbi roukaya dit :

    Bonjour:
    je suis très heureuse d’avoir a chaque foie ces article , je commence a pratiquer peu a peu et je sais que je vais réussi si je termine a suivre tes conseilles
    excellente soirée Merci

  8. Claire dit :

    Il y avait longtemps que je n’étais pas venue sur votre site.
    Merci de l’avoir poursuivi.
    Parfois, je vais lire directement le site de Léo.
    Léo, Béa Johnson et tant d’autres. Ils sont exemplaires mais cependant leurs conseils sont toujours partiaux. Dans le présent article, au point 5, il est dit qu’il ne devrait rien y avoir dans un évier.
    Très bien chez Léo… mais vivant seule, je préfère ne pas laver tasse et bol dès leur utilisation car je trouve que c’est un gâchis d’eau. Je préfère attendre le repas du midi ou du soir et tout laver d’un seul coup… Economiser l’eau me paraît aussi important qu’avoir un intérieur perpétuellement clean.
    Qu’en pensez-vous ?
    Avec amitié.

  9. marie dit :

    Merci beaucoup pour cet article !!! Bravo et bonne continuation.
    Marie.

Laisser un commentaire

151 Partages
Partagez135
Tweetez16