Note : cet article est une traduction de l’article Travel Lessons with My Family de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Cette dernière année, j’ai voyagé plus que jamais auparavant, à la fois pour des raisons professionnelles et familiales :Voyage en famille

  • Un tour dans le sud de l’Europe avec 5 de nos enfants et ma femme Eva en été 2012
  • New York (avec un tour végétalien) avec Eva en automne 2012
  • Les îles Maui avec les enfants et Eva en janvier 2013
  • Le Japon, avec un fantastique voyage en train et les festivals des cerisiers en fleurs avec Tynan et quelques nouveaux amis, an mars-avril 2013
  • New York avec les 6 enfants et Eva, là encore avec divers délices végétaliens, en juin 2013
  • Portland & Eugene pour le World Domination Summit et pour rendre visite à la famille, avec Eva et quelques-uns des enfants, en juillet 2013
  • Los Angeles avec les 6 enfants et Eva en juillet 2013

Pour moi, quelqu’un qui aime rester à la maison et profiter des plaisirs simples, cela a été un peu dingue. Je ne me vois généralement pas comme un voyageur, mais les preuves indiquent le contraire. Je suis maintenant un voyageur.

Et pendant tout ce temps, j’ai pris des notes. J’aimerais les partager avec vous ici – mes leçons apprises pendant un an environ de voyages.

Voyager léger

Pour moi, la philosophie du « voyager léger » n’est pas simplement dans ce que vous mettez dans vos sacs (bien que ce soit la partie principale), mais dans votre façon d’aborder le voyage.

Voici quelques bonnes leçons que j’ai apprises :

  • Pour la plupart des gens, un sac à dos de moins de 24, 18, ou même 16 litres est suffisant. Je pense que nous avons tendance à emporter plus de choses à cause de la peur d’avoir besoin de plus de choses.
  • Lavez vos habits dans la baignoire et suspendez-les pour la nuit. Bam.Vous venez de supprimer le besoin d’emmener beaucoup d’habits.
  • Le contenu de mes bagages : je porte un jean, un sous-vêtement, des chaussettes et des chaussures (bien sûr), puis j’empaquette 2 ou 3 sous-vêtements de plus, un autre t-shirt/maillot de sport, des shorts de sport (avec lesquels je peux courir et nager), 2 paires de chaussettes supplémentaires, des chaussures de course minimalistes (qui ne prennent pas beaucoup de place), un MacBook Air et un iPhone (avec l’application Kindle pour que je puisse lire des livres), et quelques affaires de toilette. Et s’il pourrait faire froid, un sweat ou une veste.
  • Je porte le même jean encore et encore, et je le lave simplement une fois par semaine, en l’accrochant la nuit pour l’aérer.
  • Voyager léger signifie réellement voyager plus facilement, en n’ayant pas à transporter partout une valise à roulettes ou un bagage. Honnêtement, vous ne réalisez pas la quantité d’énergie et de bonheur que cela vous coûte tant que vous n’enlevez pas tout ce poids. Les voyages sont alors plus faciles, faire et défaire son sac ne prend que quelques minutes, et vous n’êtes pas fatigué ou bougon.
  • Voyager léger signifie aussi que vous ne prévoyez pas  autant de choses à faire, mais qu’à la place vous recherchez simplement des opportunités. Que faites-vous chaque jour ? Vous regardez les possibilités, et vous explorez. Vous pourriez simplement vous balader et voir ce qu’il y a à voir. Ne vous souciez pas de l’emploi du temps.
  • Voyager léger signifie aussi éviter les pièges à touriste. Certaines attractions pour touristes valent véritablement le coup d’être vues (de l’art et de l’architecture magnifiques), mais sinon, allez simplement voir la ville et les gens. Vous évitez les files d’attente, et là encore vous êtes plus léger et plus heureux.
  • Cela signifie aussi du repos. Incorporé dans chaque journée : aller lentement, faire des pauses pour se reposer, pique-niquer, se prélasser dans les parcs, et s’arrêter pour simplement profiter d’un endroit.
  • Marchez beaucoup pour explorer, et essayez les transports en commun. Allez aussi courir. Ce sont les meilleures façons d’explorer une ville.
  • Et enfin, débarrassez-vous de vos attentes. Si vous allez dans une superbe ville comme Rome pour la première fois, vous avez probablement une idée de ce à quoi cela ressemble. Vous avez tort, et comme cela ne correspond à ce que vous attendez, vous pourriez être déçu ou frustré. À la place, allez-y avec curiosité, pour explorer et réellement voir. Vous profiterez encore plus de chaque voyage.

Les trucs les plus marrants

Voici quelques grands moments que j’ai adorés :

  • À New York, ne passez vraiment pas à côté du Museum Hack. Mon ami Nick a récemment commencé ces visites super amusantes du MET, et j’y ai emmené toute ma famille, pas parce que j’apprécie les visites (généralement je déteste ça), mais parce qu’ils transforment une expérience normale de musée en une expérience extraordinaire. Je le recommande fortement.
  • À Portland, allez courir dans Forest Park. C’est vraiment charmant, des kilomètres et des kilomètres de chemins à travers une vraie forêt, juste à l’intérieur de la ville.
  • Pour le Japon, allez-y pendant la saison des cerisiers en fleurs, parce que c’est fantastique. Il y a du monde, mais observer la vie urbaine et les gens fait partie de l’amusement. Vous n’avez pas non plus besoin d’y aller exactement le week-end où ils tiennent ce festival, parce que les cérémonies d’observation des cerisiers en fleurs (hanami) durent apparemment des semaines. Allez-y avec quelques amis, étendez une couverture ou une toile, amenez de la nourriture et des boissons japonaises pour pique-niquer, et passez un super moment.
  • À Rome, la Basilique Saint-Pierre m’a soufflé avec sa magnificence.
  • Les Cinque Terre en Italie – cinq villages bâtis au pied et sur les falaises de la Méditerranée, reliés par un train et de chemins de randonnée – étaient magnifiques et valaient vraiment le coup.
  •  Prendre des bains de soleil sur les plages d’Antibes était super, et j’ai adoré le charme romantique qu’il y avait à se trouver là où Hemingway et Fitzgerald faisaient les imbéciles avec leurs amis branchés.
  • À New York, nous avons adoré Candle 79Candle CafeHangawiBlossom,Dun-well DoughnutsBabycakes et le Cinnamon Snail. Le paradis des végétaliens.
  • Observer la vie urbaine : Central Park à NYC, les plages d’Antibes et de Barcelone, le château d’Osaka, le Ueno Park à Tokyo, la statue d’Hachiko à la gare Shibuya de Tokyo, le marché aux puces de Williamsburg.
  • Au Japon, vous pouvez acheter un pass pour prendre le train pendant une semaine et prendre les trains à grande vitesse partout. Tokyo est incroyable, mais il y a d’autres supers endroits, d’Osaka à Tokyo, d’Uji à Miyajima, ou à une ferme de thé bio juste en dehors de Fujieda, que vous devriez vraiment aller voir. Les trains à grande vitesse (shinkasen) sont incroyables.
  • À Portland il y a de la nourriture végétalienne incroyable ! Mon nouvel ami Ami Baio, un végétalien de Portland, nous a emmenés moi et des amis dans des endroits géniaux : Canteen, Portabella Vegan, Trattoria, Blossoming Lotus, SweetPea bakery, et le mini centre-commercial végétalien ! Oh bon sang. Je recommande vraiment tout ça.

Voyager avec des enfants

Voyager avec des enfants n’est pas toujours facile. Mais nous adorons voyager avec les nôtres. Voilà ce que j’ai appris :

  • Parlez-leur de l’état d’esprit à avoir avant de partir. Nous leur avons expliqué que des choses vont mal se passer, nous serons fatigués, nous allons beaucoup marcher, que nous allons nous perdre. C’est toute une aventure. S’ils ont cet état d’esprit aventureux, les choses vont beaucoup mieux se passer.
  • Parlez-leur du fait de se plaindre. Là encore, c’est une aventure, et se plaindre n’en fait pas partie. À la place, soyez reconnaissant d’être dans ce nouvel endroit, à explorer et à voir des choses incroyables.
  • Emmenez des carnets de croquis. Nous avons emmené des carnets de croquis à New York et avons fait des pauses dans le parc pour dessiner. On s’est bien amusés !
  • Marchez beaucoup chez vous, pour vous entraîner. Nos enfants marchent pas mal ici à San Francisco, donc quand nous voyageons et marchons beaucoup pour explorer, ils ne se fatiguent pas si facilement. Ils fatiguent quand même, mais au moins ils sont en bonne forme.
  • Reposez-vous. Les enfants ont besoin de repos. Mettez cela dans l’emploi du temps chaque jour.
  • Les sorbets – ils iront n’importe où si vous les récompensez avec des sorbets !
  • Laissez-les vous aider pour l’emploi du temps. Si vous les traînez juste aux endroits que vous voulez voir, c’est ennuyeux. Mais s’ils aident à planifier le voyage, y compris une liste des endroits qu’ils veulent voir, ils seront bien plus intéressés.
  • Soyez les guides touristiques les uns des autres. Quand nous sommes allés au Museum of Modern Art de Manhattan, nous avons chacun choisi un artiste, avons appris des choses sur lui, puis nous avons présenté l’artiste aux autres, comme un guide touristique.
  • Prenez un appartement. Nous avons utilisé le site AirBnB pour trouver des appartements dans chaque ville. C’est plus confortable pour une grande famille, et moins cher que de prendre plusieurs chambres d’hôtel, et puis nous pouvons faire des courses et cuisiner quelques plats chez nous, au lieu de manger dehors tout le temps. Et il y a souvent internet et un lave-linge/sèche-linge (si vous choisissez bien).
  • Les enfants peuvent aussi voyager léger. Nos enfants ont tous emmenés un petit sac à dos chacun, qu’ils pouvaient prendre avec eux (nos plus jeunes enfants avaient de très petits sac à dos). Ils sont responsables de leurs propres trucs. Nous avons testé cela lors de plusieurs voyages, et cela fonctionne bien.
  • Confiez des responsabilités aux enfants. Ils ne sont pas des passagers assis à l’arrière à profiter du voyage – ils aident à organiser, trouvent leur chemin dans les transports en commun, choisissent les restaurants, nous emmènent aux trains à l’heure, etc. Ils apprennent à voyager, et une fois adultes ils seront très bons pour ça.

Ce ne sont qu’une poignée des leçons que j’ai apprises. J’ai adoré tous les endroits que nous avons visités, et j’ai rencontré d’adorables lecteurs dans chaque ville, et c’était excellent. Merci à tous ceux que nous avons rencontrés.

Crédits photo : © ra2 studio – Fotolia.com

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

je voyage en train avec ma famille

Tags: , , , , ,

4 commentaires on Leçons de voyage apprises avec ma famille

  1. Sympa, ces conseils de voyage. Je confirme toutes les bonnes idées pour les voyages avec des enfants. Ces excursions sont des moments forts dans la mémoire d’une vie de famille. Cela vaut la peine de bien préparer le séjour. Varier les expériences et les plaisirs. Rester souples, à l’affut des occasions qui se présenteront. Savoir faire des poses quand on sent que les plus jeunes décrochent. Puis de temps en temps, imposer une activité inattendue. Bon voyage !

  2. Martine dit :

    Merci. Voici mon partage : Voyager à la rencontre de l’autre oh oui !!! Mais l’impact écologique du voyage ? L’impact écologique de notre besoin de culture, de changement de dépaysement ? Et si, dans ce souci de simplicité, on partait à la rencontre de son voisin ? Surtout celui qu’on aime moins, celui qui est si différent….
    Celui qu’on ne voit jamais ? Et si, dans ce même souci, on partait à la rencontre de la flore de nos bords de chemin, à la rencontre des milliards de petites bestioles qui peuplent nos vies ?
    J’aime cette idée de simplicité, d’essentiel, pourquoi alors démolir cette magnifique nature pour répondre à des besoins très faciles à combler ? C’est une énigme pour moi…
    Le seul véritable voyage, disait l’autre, c’est d’aller vers d’autres yeux.
    A bientôt

  3. ferhat dit :

    les voyages nous inspirent et nous projettent dans l’espace et dans le temps pour apprécier la beauté infinie de notre mère (la terre) qui ne se lasse guère de nous faire partager tant de choses et tant de rencontres avec des êtres différents mais oh combien aimables par leurs contacts, leurs idées, leurs amours et leurs volontés de vouloir aider par des choses simples leurs prochains. Oui, voyager, c’est demeurer toujours jeune dans son esprit pour communiquer ses expériences et surtout sa tolérance à s’accepter pour savourer la vie qui nous a été offerte.Bisous.

  4. Sylvie dit :

    Merci Olivier de m’avoir transmis cette référence car il s’y trouve plusieurs bonnes recettes sur ce site!!!!

Laisser un commentaire

25 Partages
Partagez18
Tweetez7