Note : cet article est une traduction de l’article The Little Trick to Make Any Moment Better de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

 

RelaxEn pratiquant la méditation j’ai appris une petite astuce qui m’a aidé, pas seulement pour la méditation, mais dans presque tout ce que je fais.

J’ai noté que j’étais réticent à commencer la méditation, et j’ai fait une pause pour me demander pourquoi. Ce que j’ai noté était une sorte de tension, dans ma poitrine, mes épaules et ma nuque, mais aussi dans ma tête. Quelque chose dans la méditation provoquait chez moi cette tension, et cela provoquait en moi l’envie de ne pas le faire chaque matin.

Eh bien, voici quelques choix : 1) Je pourrais arrêter de faire de la méditation parce que je ne l’apprécie pas ; 2) Je pourrais me forcer à traverser cela même si je n’aimais pas ça ; ou 3) Je pourrais me débarrasser de cette tension.

J’ai choisi de me débarrasser de cette tension.

C’était incroyable. J’ai simplement noté où était la tension, et je l’ai laissé se dissiper dans les airs. Il ne restait qu’un corps plus relax, et un état d’esprit plus relax. Et en fait c’était l’état d’esprit plus relax qui a fini par être le plus important. Je pouvais maintenant m’attaquer à la méditation avec relâchement, un sentiment d’exploration et de bonheur, ce que je ne pouvais pas faire quand j’étais tendu. Puis j’ai souri, et les choses se sont même améliorées.

Puis j’ai commencé à appliquer cela à tout ce que je faisais : si j’écrivais et remarquais cette tension, je me débarrassais de cette tension et souriais – et l’écriture devenait instantanément plus appréciable. Il en est allé de même pour la course, pour rencontrer quelqu’un de nouveau, pour cuisiner et faire le ménage et aller faire les courses.

Chaque instant est devenu instantanément meilleur. La brillante Lissa Rankin nous dit que notre santé mentale et spirituelle sont aussi importantes, sinon plus importantes, que notre santé physique. Elle m’a dit qu’à la base de tout cela il y  a notre réponse à tout par le stress et la relaxation – le travail, les relations personnelles, les activités quotidiennes, le sexe, etc.

Il y a énormément de façons de se relaxer quand nous sommes stressés : la méditation, le yoga, le thé, un massage, de l’exercice, parler avec un ami, prendre un bain ou une douche chaude, le sexe. Et je recommande fortement tout ça.

Mais aucune d’entre elles ne vous relaxe réellement si votre esprit ne les aborde pas avec une attitude relax, et se débarrasse de cette tension. Ces choses arrivent pour déclencher le relâchement de la tension chez la plupart d’entre nous, mais en réalité, vous pouvez vous débarrasser  de la tension sans aucune de ces activités relaxantes, peu importe ce que vous faites.

Voici comment vous débarrasser de cette tension :

  1. Notez la tension. Faites attention à votre corps et à votre état d’esprit lorsque vous faites une activité, quelle qu’elle soit : au travail, en réunion, en conduisant, en marchant, en lisant, en nettoyant, en parlant avec un être cher. Si vous notez une tension, c’est votre indice.
  2. Visualisez-la en train de se dissiper. Imaginez simplement la tension flotter hors de vous, dans les airs, se dissoudre en petits morceaux, puis être dissipée par le vent. Le simple fait de le visualiser peut souvent fonctionner.
  3. Passez de serré à relâché. Vous pouvez vous entraîner à cela dès maintenant. Faites une pause pendant une seconde et serrez les poings. Maintenant relâchez-les. C’est aussi facile que ça. Faites-le avec votre mâchoire. Maintenant vos abdos. Et vos épaules. Vous pouvez vous débarrasser de cette tension simplement en adoucissant, en laissant aller ce relâchement que vous créez vous-même. Cela fonctionne également avec l’esprit.
  4. Respirez. Prenez une lente et profonde inspiration. Gardez votre attention sur cette inspiration. Retenez-la pendant 5 secondes, puis expirez lentement et faites une pause pendant 5 autres secondes à la fin de l’expiration. Recommencez plusieurs fois si vous le voulez. Cela peut aider à vous relâcher si vous en avez besoin. Si vous n’en avez pas besoin après l’étape 2 ou 3, vous pouvez la sauter.
  5. Souriez. Cela transforme tout. Vous pouvez maintenant aborder toute activité, tout moment, avec une attitude de plaisir relâché.

Honnêtement, une fois que vous êtes devenu bon, vous n’avez réellement besoin de faire qu’une seule des trois étapes du milieu (2 à 4). Mais les étapes 1 et 5 sont cruciales.

Notez le resserrement, laissez aller, et souriez. Ce moment, et tous les moments qui suivent, peuvent devenir instantanément meilleurs.

 

Crédits photo : .shock

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Tags: , , , , , , , ,

8 commentaires on Le petit truc pour rendre meilleur chaque instant

  1. valérie dit :

    Bonjour, nouvellement inscrite sur votre blog je le découvre peu à peu chaque jour. Merci de vos posts simples, joyeux et entrainant, cela m’a donné le sourire ce matin.
    Voilà quelques années déjà que je m’intéresse au « développement personnel » par la lecture, la fréquentation de groupes, l’attention à cet état d’esprit…
    La vie s’est emballée pendant quelques années pour moi (création successfull de mon entreprise) et j’ai mis de côté cette recherche. Enfin me semblait il !
    Aujourd’hui à cause d’une période charnière de mon existence je m’intéresse à nouveau à tout ce qui peut m’aider à retrouver mon être essentiel, le sourire et le goût de la vie simplement.
    et je constate : que ce que je pensais avoir mis de côté et ne plus pratiquer c’était en fait installé en moi d’une certaine manière. Même si la grande aventure intérieure n’est jamais achevée une fois le chemin pris, même s’il est parfois tortueux, on le gravit…
    mais aussi qu’on oublie pas ce qui nous fait du bien, nous fait avancer et qu’une fois que c’est intégré on l’applique à sa vie même sans s’en rendre compte …
    Aujourd’hui, 10 ans après, ma vie a changé, j’ai changé, et mon retour à ces réflexions me permet de réaliser le chemin parcouru et me remplit le coeur de joie en voyant le chemin à parcourir …
    Tout ça pour dire que ce qui parait parfois vain a plus d’impact qu’on ne le croit !
    Petites réflexions du matin que j’avais envie de partager avec je ne sais qui !!
    bonne route et merci

  2. verdet fina dit :

    j’ai plus l’habitude de faire l’exercice 4 car en méditation de groupe, nous débutons nos séances ainsi! je m’y sens plus à l’aise et cela marche!Merci Olivier!

  3. Nicky dit :

    Bonjour et merci pour ces conseils car en ce moment je vis de fortes tension dans tous ce que je fais et je le vois dans ma peinture aussi!
    Je veux aller trop vite et je me disperce!
    J’ai mal dans la nuque!
    Je vais appliquer vos conseils!
    Cordialement
    Nicky

  4. MarinaB dit :

    alors là je pense que nous sommes tous plus ou moins logés à la même enseigne en ce qui concerne certains états d’esprit ou point de tensions…
    merci pour ces quelques conseils pratiques qui seront surement utiles. des 2 étapes cruciales , la N°5 au final, je confirme ,transforme instantanément notre approche alors que la première,renforce notre écoute à nôtre propre corps à nos besoins, notre présence aux monde ,aux êtres et aux choses pour leur sourire malgré et au delà de toute tension…..

    bien à vous…

  5. Beatrice dit :

    Valérie, je trouve ton com très sympa !
    Sinon c’est encore un super bon papier qui permet d’avancer gaiement et simplement, en plus ! Merci 😉

  6. Barbara Siraut dit :

    Bonjour,
    Superbe article
    Merci Valérie ! les jenesaisqui te répondent 😀
    Excellente journée

  7. Eric dit :

    Bonjour,
    chaque tension mentale reliée à une tension physique a un nom : la méthode TIPI qui a été mise en place en 2003 par un psychothérapeute avec l’agrément d’un protocole scientifique et qui est aujourd’hui vugarisée auprès du public en 2 séances de 4h par certains de ses confrères; le principe:guérir de tout stress émotionnel( peurs phobies, stress, anxiété,etc) en se mettant dans son corps: acceuillir la tension physique produite par la tension mentale …et ça marche vite et à vie!! ( voir le site internet tipi.fr )

  8. ERIC dit :

    C’est comme mon PIPI … En langage « acro » – comme acronyme – c’est Profiter de l’Instant Présent Intensément !
    Quand je me dis PIPI, je deviens plus + attentif à ma respiration, mon environnement et j’ouvre grand tous mes sens …
    C’est fou ce qu’une « pause Pipi » peut faire du bien .

Laisser un commentaire

88 Partages
Partagez75
Tweetez13