Note : cet article est une traduction de l’article Zen Mountain: Leave It All Behind de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

« On est quel jour ? »
« Aujourd’hui, » répond Porcinet.
« Mon jour préféré, » dit Winnie.

Montagne zenLa semaine dernière, j’ai passé presque 4 jours à vivre une retraite au Zen Mountain Center de Tassajara. Pour aller à ce centre zen, vous devez faire le voyage sur une route cahoteuse en lacets grimpant le long d’une montagne qui s’écroule, et puis vous êtes arrivé.

Et quel endroit où arriver ! C’est un lieu de paix, avec une rivière jaillissant en silence, des gens qui méditent tout le temps, tout le monde marche lentement, aucune distraction, une gratitude et une pleine conscience à chaque instant. Un merveilleux endroit de paix.

Pendant que je contemplais la paix qu’il y a à laisser tout derrière soi, je me suis demandé pourquoi nous avons besoin d’un endroit dans les montagnes pour trouver ce genre de paix.

Et donc je me suis entraîné (de façon imparfaite, évidemment) à laisser tout derrière moi, quoi que je fasse.

À quoi cela ressemble-t-il ?

Imaginez que vous allez retrouver quelqu’un, mais que vous pensez encore au projet sur lequel vous travaillez. Vous avez emmené le projet avec vous. Cela vous distrait du fait d’entendre totalement la personne avec qui vous êtes, et elle peut sentir votre manque d’attention, votre manque de présence. Cela blesse votre relation. Cela vous stresse, parce que vous travaillez sur le projet et que vous parlez avec quelqu’un en même temps. Vous êtes moins compétent dans une tâche parce que vous pensez encore à l’autre.

Être stressé, moins compétent, et absent blesse vos relations. C’est ce qui arrive quand nous emmenons tout avec nous dans chaque activité.

Mais si vous pouvez laisser votre projet derrière vous, la discussion sera bien meilleure. Vous serez totalement présent, totalement engagé. Moins stressé.

Un lieu de paix.

Comment tout laisser derrière soi

Comment apprendre à tout laisser derrière, pour pouvoir trouver la paix ?

Ce n’est pas facile. Cela demande de la pratique, puis plus de pratique. Mais cette pratique en vaut la peine.

Voilà ce que je fais :

Quand j’arrive dans un nouvel endroit, ou que je parle à quelqu’un, ou que je commence quelque chose de nouveau… je fais une pause.

Puis je prends un bref moment pour voyager sur cette route de montagne, en laissant derrière le reste de ma vie. Je laisse aller, en relâchant mon emprise, en me relaxant au lieu de m’accrocher. Je vois tout cela rester derrière.

J’arrive ensuite dans un nouvel endroit. Je regarde autour de moi, je souris, je profite. J’habite dans un nouvel endroit. Je remercie d’être là.

Puis je concentre mon attention sur ce nouvel endroit. Sur cette nouvelle personne. Sur cette nouvelle activité.

Quand je note que mon attention vagabonde, j’y retourne.

Je me débarrasse du besoin de vérifier, d’être constamment occupé par autre chose, de savoir ce qui se passe ou de tout faire.

Je suis simplement ici.

Et ici, c’est super.

Crédits photo : © ori-artiste – Fotolia.com

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

affiche zen montagne, laisser derrière soi, laisser son passé derrière soi

Tags: , , , , , , , , , ,

8 commentaires on La montagne zen: tout laisser derrière soi

  1. Anne dit :

    Voilà une belle leçon de sagesse.
    Rien de mieux que de se recentrer sur le moment présent pour profiter de chaque instant.

  2. Mamy dit :

    Bonjour,
    C’est superbe de vivre dans un endroit où on est étranger et tout nous semble nouveau et aussi agréable.
    Là encore je ressens la vie dans son côté positif
    La vie nous offre tous ces merveilleuses choses mais nous ne savons pas en profiter.Cet article comporte des conseils qui valent de l’or et très intéressants à appliquer.
    Merci infiniment !

  3. Emmanuel dit :

    Bonjour,

    Léo Babauta nous parle de la pleine conscience. C’est l’art de vivre le moment présent. Un des exercices le plus dur, en ce qui me concerne pour le cerveau. J’y travaille chaque jour, c’est difficile mais comme dit la pub : « je l’aurais un jour ».

  4. Josie dit :

    Bonjour, ce n’est en effet pas simple… Quand je suis dans cette situation, je me mets sur « pause » quelques minutes pour prendre conscience du moment présent et pour balayer tout ce qui est passé… Avec une gande force intérieure et de l’entraînement on y arrive ! Mais j’avoue que ce n’est pas facile ! Courage et détermination à toutes et tous !

  5. MarinaB dit :

    bonjour et merci pour cet article d’une simplicité remarquable mais oh combien parlante … presque un poème , en tout cas c’est sur , une ode à l’éternel présent ,au présent de l’éternel, à la pure présence…. en effet pourquoi faire des milliers de kilomètres pour trouver cette paix qui ne se trouve que chez soi , en soi je veux dire…et bien sur comme en toute chose , « un gramme de pratique vaut mieux qu’une tonne de théorie » s’exercer , toujours et progresser dans le tout laisser derrière soi, en toute circonstance pour être en pleine conscience pure présence.. il y a dans « le tout laisser derrière soi » , l’acceptation pas toujours facile des choses telles qu’elles sont sans jugement de ce qui arrive , une espèce de transparence qui chante la fin de tous les drames de notre existence , un chant qui libère des blocages,et charges négatives de stress, de peur et d’agrippement pour laisser libre cours au mouvement naturel d’énergie , celui de la vie d…

    merci pour cet astuce du voyage vers la montagne zen… Une méditation prêt-à-tout lâcher…
    Gratitude et patience infinie MarinaB

  6. marie-claudette fournier dit :

    quel belle facon de resté dans le moment présent, j’essaie de mettre se conseil en pratique, je dois dire que se n’est pas trop difficile quand ont est calme de tempérament, c’est absolument ce qu’il y a de mieux quand ont veut avoir de la valeur dans ses relations avec les gens.

  7. Dans la vie monastique, on doit aussi quitter beaucoup de choses, mais quel bonheur de voir la vie ainsi simplifiée !

  8. Axel dit :

    « Le pouvoir du moment présent » de Eckhart Tolle Explique très bien cette façon de voir les choses, on devrait tous vivre pleinement dans le moment présent car c’est le seul que nous vivons.

    Axel,

Laisser un commentaire

119 Partages
Partagez106
Tweetez13