Note : cet article est une traduction de l’article Jealousy & Suffering de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Confiance-jalousieLa plupart d’entre nous faisons face à la jalousie sous une forme ou une autre, et quand elle survient, ce n’est jamais joli.

Cela pourrait être la jalousie quand votre petite-amie semble intéressée par quelqu’un d’autre, ou quand un de vos meilleurs amis devient proche de quelqu’un d’autre, ou quand vos parents accordent beaucoup d’attention à un de vos frères et sœurs, ou quand d’autres gens s’amusent plus que vous.

Pourquoi sommes-nous jaloux ? Quel mal cela nous fait-il ? Comment le surmonter ?

Je dois admettre que je suis jaloux aussi par moments, et que le moi qui devient jaloux n’est pas mon préféré. Je ne m’aime pas beaucoup quand je suis jaloux.

Alors qu’est-ce que je fais ? Je me regarde. Je vois ce qui se passe. Je le reconnais. Et je me fais un câlin.

Regardons d’abord plus en détails la jalousie, puis abordons ce que nous pouvons faire contre ça.

Qu’est-ce que la jalousie ?

La jalousie est simplement une réaction émotionnelle à une blessure passée.

Elle est déclenchée quand quelque chose dans le présent nous rappelle ce qui nous a fait souffrir avant.

Nous avons peur de l’abandon. Nos parents ont divorcé (les miens l’ont fait), notre épouse nous cache des choses, notre meilleur ami nous quitte. Et donc, comme cela nous blesse beaucoup, nous nous en souvenons dans nos cœurs, et cela devient incroyablement difficile de l’oublier.

Cela fait partie de nous, cette blessure, cette peur. Cela refait surface dans des moments où ce n’est pas utile. Cela commence à nous contrôler.

Et donc cette blessure devient un facteur de contrôle dans nos vies, et nous devenons les pires personnes que nous puissions être.

Nous ne voulons pas ça. Apprenons à être les meilleurs possibles.

Commencer guérir nos blessures et surmonter la jalousie

La jalousie fonctionne parce qu’elle intervient sans que nous réalisions qu’elle est là, ou sans regarder plus en détails ce qui arrive. Cela a un pouvoir invisible sur nous, parce que c’est invisible.

Donc nous devons d’abord le voir. Reconnaître les moments où nous sommes jaloux. Ne pas détourner les yeux. Nous n’aimons pas reconnaître nos mauvais côtés, parce qu’alors ce serait reconnaître que nous ne sommes pas super. Mais c’est important, parce que si nous n’y faisons pas attention, cela a plus de pouvoir sur nous.

Donc admettez-le, reconnaissez-le.

Puis réalisez que c’est une vieille blessure du passé. C’est votre ancien moi qui a été blessé, et à cause de cela, votre ancien moi est effrayé, en colère, anxieux. Il a peur de l’abandon. Il est en colère parce que les autres menacent de vous abandonner.

C’est parfaitement normal. C’est complètement compréhensible d’être blessé quand quelqu’un trahit votre confiance. Votre ancien moi a raison. Mais c’est dans le passé. Vous avez besoin de faire un câlin à votre ancien moi, et de dire que ce n’est pas grave d’avoir du chagrin, mais aussi de reconnaître que vous avez besoin de passer à autre chose et d’évoluer.

Cela aide aussi à réaliser que la blessure passée n’est arrivée que parce que vous aviez une vision de l’univers auto-centrée. Vous avez pris le divorce de vos parents, ou la tromperie de votre épouse, comme un jugement personnel de qui vous êtes, comme le fait qu’on vous abandonne après vous avoir jugé et avoir trouvé qu’il vous manquait quelque chose. Mais ce n’est pas vrai. Ils sont partis pour des raisons qui leur sont propres – ils avaient peur, ils devaient gérer leurs propres problèmes d’abandon et de jalousie, ils n’étaient pas assez mûrs pour s’engager, et ainsi de suite. Les raisons pour lesquelles ils sont partis n’avaient rien à voir avec vous, et si vous réalisez cela, cela pourrait moins vous blesser.

Guérissez vos blessures avec de la compassion. Puis évoluez.

Comment évoluer

Soignons nos blessures et devenons de meilleures personnes:

1. Ne pas agir par jalousie. Quand vous le reconnaissez, faites une pause, regardez la peur et les envies d’agir par jalousie, et restez simplement assis pour les contempler. Ne laissez pas la jalousie diriger vos actions. Prenez du temps pour vous éloigner de l’action si besoin.

2. Imaginer une meilleure version de nous-même. Quelle est la personne que vous voulez devenir ? Voulez-vous être jaloux, ou préfèreriez-vous être sûr de vous, confiant, heureux, et heureux pour les autres ? Imaginez cette meilleure version de vous-même, puis agissez en adéquation avec cette image.

3. Soulager votre souffrance. Quand vous agissez par jalousie, cela blesse les autres. Cela vous blesse. Vous ne vous sentez pas bien. Apprenez à voir la souffrance que vous causez, chez les autres et en vous-même. Et réalisez que ce n’est pas la façon dont vous voulez vivre. Cette souffrance est entièrement causée par le fait d’agir par peur. À la place, agissez par compassion – pour les autres mais aussi pour vous-même, en vous débarrassant de cette peur.

4. Laisser aller votre attachement. Vous vous accrochez à une blessure passée, et votre moi actuel en souffre. Apprenez à laisser aller. Entraînez-vous à laisser aller. Cela devient de plus en plus facile avec de la pratique.

5. Être moins auto-centré. Quand nous sommes jaloux, nous pensons que nous sommes l’axe autour duquel tourne le monde. Mon ami ne devrait pas être aussi proche de cette personne – ne sait-il pas que je suis plus important ? Mon époux/se ne devrait pas s’amuser sans moi – ne sait-il/elle pas que je suis la seule personne dont il/elle devrait s’occuper et avec laquelle prendre du plaisir ? Personne ne devrait partir pour des voyages incroyables ou aller dans de supers fêtes sans m’inviter. Et ainsi de suite. Évidemment, nous ne sommes pas le centre du monde (pas plus que moi), et une fois que nous cessons de nous voir comme le centre de tout, nous pouvons étendre notre cœur pour y inclure tout le monde, pas seulement nous. Soyez heureux pour les autres. Ressentez leur douleur, leur peur, leur colère, et leur jalousie aussi.

La jalousie n’est pas une chose dont vous pouvez vous débarrasser immédiatement, comme un vieux manteau dont vous ne voulez plus. C’est une blessure qui a besoin de guérir, une peine qui a besoin de compassion. Dépasser la jalousie nécessite un ensemble de compétences que vous devez apprendre par la pratique, et une confiance qui doit être gagnée avec le temps.

Crédits photo : © nobeastsofierce – Fotolia.com

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

blessure de jalousie, il me font du mal par jalousie, souffrances du a la jalousie

Tags: , , , , , , , ,

10 commentaires on Jalousie et souffrance

  1. Génia dit :

    La jalousie est une émotion tout à fait naturelle mais il n’est pas normal de la laisser nous dominer. L’école devrait miser sur le développement d’une attitude posée. Par exemple, lorsqu’on se sent jaloux, on prend une bonne respiration pour se calmer, ensuite on se remonte le moral en recherchant notre estime personnelle.

  2. Nicole44 dit :

    Olivier, je n’ai jamais mis de commentaire, car je suis d’une autre époque (70 ans) et je n’ai pas trop l’habitude de réagir à tout comme le font les jeunes maintenant. Je suis ce que vous faites depuis un bon moment déjà aussi bien dans le domaine de l’entreprise personnelle que des habitudes Zen.
    Mais je me décide aujourd’hui, parce que j’admire profondément toute votre démarche pour apporter gratuitement une réflexion profonde sur soi-même et cette possibilité de travailler à s’améliorer. L’élément essentiel étant : la prise de conscience!
    Se regarder ETRE …. voir ses dysfonctionnements …. et vous nous apportez par vos conseils des solutions simples, et accessibles à chacun.
    Vous adaptez « à la française » des façons d’être déjà trouvées par les américains depuis longtemps …..
    Je vous remercie sincèrement pour votre générosité, votre grande vraie intelligence : j’utilise ce mot dans le plein sens du terme.
    Est-ce que je peux indiquer votre Site « habitudes Zen » sur le mien?
    Merci de votre réponse.
    Inutile de publier ma réponse. N.

    • Mon Esrau dit :

      Bonjour Nicole,
      J’ai le même âge que vous et je lis moi aussi régulièrement les articles publiés par Olivier. Contrairement à ce que vous semblez croire, tout ce que vous lisez n’est pas la pensée ou l’opinion d’Olivier. Il se « contente » de traduire les écrits de Léo Babauta. Rendons à César ce qui est à César!

  3. Axel dit :

    Bonjour Olivier.
    La jalousie n’est que l’expression de notre égo, pour moins en souffrir il faut comme tu le dis ne pas trop se centrer sur soi-même mais la meilleure façon pour moi de ne plus vivre cette sensation c’est de se détacher et de lâcher prise. J’espère que ça aidera quelqu’un 🙂
    Axel,

  4. Romain dit :

    Merci pour se thème oui je crois que l on ressent tous de la joulousie d une manière c est comme un vent qui souffle sur le cœur et nous mets mal aléze soyons indulgent avec nous même bienveillant envers les autres merci oliviers a bientôt

  5. Nathalie dit :

    Ces trucs sont valables pour les jaloux, qui ont conscience de l’être et qui veulent évoluer. Je n’en connais pas. Ceux que je connais n’ont pas conscience qu’ils sont jaloux ou « empoisonnent » sciemment les autres.

    Dommage, j’aurais bien voulu avoir des trucs efficaces pour les personnes innocentes victimes de jalousie et qui souhaitent se sortir de ces obsédés, car très peu de trucs, voire aucun, sont mis à la portée des nombreuses personnes concernées par ce sujet.

    • Manuela dit :

      Bonjour,
      La seule façon de se « libérer » des personnes jalouses est de se distancer. Comme il est dit plus haut, les jaloux sont auto centrés car ils manquent d’estime d’eux meme et de confiance.C’est parce qu’ils n’ont pas confiance en eux qu’ils ne font pas confiance aux autres et essayent de les controler.
      La victime pour s’en sortir doit prendre conscience de l’emprise exercée par le jaloux et s’en defaire au plus vite avnat qu’il ne soit trop tard…
      Une petite phrase qui aide à s’en sortir:
      Personn,autre que moi, sait ce qui est bon pour moi.
      Bon courage

  6. Valérie dit :

    Je trouve l’image du manteau très intéressante … En thérapie symbolique , une fois que l’on a l’image du symbole on peut se demander de quoi on a besoin pour s’en détacher… Et si on arrive a enlever ce manteau-jalousie , on peut décider de le jeter en haut d’une falaise de le brûler de l’enterrer …. Et on sera surpris de constater ensuite que la jalousie disparaît de notre vie….

  7. Oui, un vieux manteau, c’est ça… nous pouvons choisir de laisser tomber le vieux manteau rèche et élimé, et nous vêtir de nos plus belles parures, tellement belles que plus personne n’aura envie de nous laisser tomber ou nous trahir. Nat’ El Zéar

  8. Adeline dit :

    Merci pour cet article. Et merci Manuela pour ton commentaire. La vie devient vite un véritable enfer quand quelqu’un vous fait du mal par jalousie sans se rendre compte de la cruauté de ses actes…c’est effectivement une personne qui n’est plus elle même, totalement dirigé et contrôlé par sa jalousie 🙁

Laisser un commentaire

79 Partages
Partagez70
Tweetez9