Faire l'amourNote : Cet article invité a été rédigé par Annah du blog Comment faire l’amour.

Beau programme plus facile à dire qu’à faire. Beaucoup ont tenté l’expérience et se sont cassé les dents.

Pour réussir une relation amoureuse, il faut avant tout prendre conscience de ses limites et apprendre à s’aimer.

Sinon, vous courrez à la catastrophe, vous allez chercher un stéréotype, votre homme idéal, le prince charmant.

Passés les premiers émois, et c’est la désillusion !

Non, il n’y a pas d’hommes et de femmes parfaits. Votre meilleure amie n’a pas trouvé la perle rare. Elle n’est pas tombée dans la fontaine de l’amour éternel.

Elle a juste fait confiance.

Elle n’a pas pris le train en marche, chargée de valises de tabous, d’idées reçues.

Elle est montée le cœur léger.

Elle a accepté d’emblée cette personne telle qu’elle était. Elle compose avec. Ils communiquent ensemble pour apporter des ajustements qui pourront les satisfaire.

Elle sait qu’elle n’est pas parfaite, elle ne voudrait pas se perdre et être modelée à la vision d’un autre, alors de son côté, elle ne cherche pas à la changer :

  • pour l’améliorer,
  • le façonner dans une attitude conforme à ses attentes.

C’est connu, votre façon est la meilleure ou la seule à être la bonne. J

 

ÉTAPE 1 : Posez-vous la question « Pourquoi avez-vous besoin de changer l’autre ? » (alors qu’il vous a séduit tel qu’il était)

J’ai ma petite idée :

Vous permettre de supporter l’autre personne. 
Pour rendre acceptable l’intrusion dans votre intimité.

  • Oui/non, à vous de répondre.

Je suis sûre que quand vous aurez trouvé un début de réponse, vous aurez déjà moins envie de changer l’autre.

 

ÉTAPE 2 : Aimez-vous tel que vous êtes et là je m’adresse en particulier aux filles.

Vous voulez que je fasse l’inventaire de vos défauts insupportables qui vous empêchent de vous montrer et d’être aimées ?

  • « Cannes de serin » pour les unes ou « poteaux » pour les autres,
  • Mollets de coq,
  • Genoux cagneux,
  • Culotte de cheval,
  • Ventre mou,
  • Poitrine pas assez grosse,
  • Tétons rentrants,
  • Poitrine trop lourde, Seins qui tombent,
  • Nez trop long ou trop petit,
  • Les mains !!!

Je n’aime pas qu’il me tienne la main, je ne vois que mes doigts boudinés. Je préfère les cacher dans mon dos ou dans mes poches.

Avec ces complexes qui vous bouffent la vie, vous ne pouvez être vous-même et jouir des opportunités.

Vous vous enfermez.

Vous vous cachez dans des vêtements informes et portez des pantalons sous 40°C à l’ombre.

  • Vous ne pouvez vous ouvrir, voir et recevoir sur ce que l’autre peut vous apporter.

Quelques jeunes adultes sont déterminés après deux échecs, de faire vœu de célibat ! « Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve », c’est une solution peu épanouissante, vous ne trouvez pas ?

D’autres choisissent de modeler leur apparence en fonction des goûts d’un autre. Que croyez-vous qu’il se passera quand ils changeront à nouveau de partenaire ? Faudra-t-il qu’ils repassent sur le billard ? C’est un tableau abstrait qu’ils composent, à l’aveuglette, au lieu d’essayer de s’accepter tels qu’ils sont.

J’ai d’ailleurs un très bon exemple : tapez dans Google « Renée Zellweger ».

N’en rajoutez pas, LA VIE apporte déjà son lot de complications !

ÉTAPE 3 : Il faut apprendre à composer avec, à détourner le problème à votre avantage.

Si vous persistez à faire bloc ou si vous souhaitez changer la face du monde, vous allez dépenser une somme d’énergie inutilement, car de toute façon le train vous passera dessus.

Je vous donne ma méthode pour rebondir, car, comme vous, j’ai mes complexes, mes épreuves et un planning d’enfer.

Il faut, comme vous, que je me réajuste.

Dans mon couple, je dois veiller à entretenir l’étincelle, qu’elle ne s’éteigne pas et que nous ne nous endormions pas dans une routine confortable.

Pas toujours facile de dégager du temps pour le câlin. Trouver un moment pour lui écrire ; le caresser ; lui montrer l’importance qu’il a dans ma vie ; le nourrir de tendresse ou faire des choses en commun.

Il n’y a que dans les romans à l’eau de rose ou le « mommy porn » moderne où le prince charmant est richissime et s’arrête de travailler à 5h ou stoppe toutes activités à votre vue ou encore mieux, vous consacre un week-end entier de baise et enchaîne les orgasmes.

NON, dans la vraie vie, il faut composer avec les enfants, un planning de fou, un chef grognon, un collègue sadique, une belle-mère envahissante pour être gentille et un conjoint fermé comme une huître à la moindre tempête.

Le tableau est à peu près brossé, COMMENT FAIRE ?

J’aurais tendance à dire qu’il faut adopter la « ZEN ATTITUDE » :

  1. Relativiser les choses.
  2. On respire.
  3. On reprend les problèmes par ordre d’importance
  4. et le reste, on laisse glisser.
  5. Lâchez prise !
  6. Redéterminez vos priorités dans la vie.

En bonus, je vais prendre le cas concret de « la belle-mère envahissante surtout à l’approche des fêtes ».

Cette gentille belle maman qui fait tout pour vous faciliter la vie et qui débarque tous les 4 matins pour s’assurer que le nid dans lequel vous faites vivre son fils chéri correspond à ses attentes. Ce pauvre petit chéri qui n’ose dire à sa mère d’aller se faire voir parce qu’il ménage la chèvre et le chou. On ne sait jamais, si l’orage arrive où ira-t-il vivre ? Question bête, chez maman bien sûr !

  • Ne comptez que sur vous.
  • Tant pis pour l’orage : s’il faut vivre à trois, mieux vaut vivre seule.

Donc mise au point subtile, si pour le moment le dialogue n’est pas entamé.

Laissez traîner sur le sol la preuve évidente que son fils et vous avez fait des folies de vos corps. Vous avez l’embarras du choix : lingerie, nourriture, pochette CD et mon préféré les toys. Vous pouvez aussi enfoncer le clou et lui faire remarquer que, comme elle ne prévient pas, elle a échappé de peu à la chevauchée au milieu du salon 🙂 (vrai ou pas).

Je vous assure d’une, qu’elle va mettre du temps à revenir et de deux, qu’elle s’assura de vous appeler avant de venir. À ce propos, vous n’avez rien fait de mal : vous vous exerciez à lui faire des petits enfants !!! Il me semblait qu’on ne faisait l’amour que pour procréer.
Se pourrait-il que nous le fassions par pur plaisir, NON !

Peut-être ira-t-elle remonter les bretelles de son fils en lui dépeignant l’influence néfaste que vous avez sur lui et à quel point vous êtes une dévergondée. J Avec un peu de chance, cela suffira à rallumer le désir chez lui. Il vous appellera ; vos plannings le permettront ; un rendez-vous sera pris et c’est un aparté coquin qui s’annonce. Merci, belle maman !

Pensez à vous !

Préservez-vous !

La vie est belle quand on ouvre les yeux et que l’on apprécie le moment présent !

Le conseil d’Annah :
Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore mon blog : « je ne connais pas la question, mais il est certain que l’entente sexuelle est certainement l’une des réponses. »

Amusez-vous !

Pour ceux et celles qui auraient envie de partager leur expérience, postez un commentaire.

Annah du blog Comment faire l’amour.

Crédit Photo : rdrgraphe – Fotolia.com.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

aimer et etre aime, capacte a aimer, comment devellopez le capité d aimer, comment developper sa capacite daimer et detre aimé, la perte de la capacite d aimer

Tags: , , , , ,

6 commentaires on Développez votre capacité à aimer et à être aimé

  1. spyd dit :

    « Aimer les autres comme soi-même » … il faut commencer à s’aimer soi même avant de pouvoir aimer!
    Pour belle-maman je fais un effort incommensurable chaque année : je lui offre un appareil électrique , ce Noel ce sera … une chaise.

    • annah dit :

      dieu merci spyd, les belles mères, on ne vit avec pas! Nul besoin de les aimer. Pour ma part j’aurais opté pour un toys qui sait, elle a peut être juste besoin d’être.. déridée! courage et bonnes fêtes Annah

  2. Voila je fais ce que vous dites, tout les jeudis je fais l amour avec un homme qui m aime comme je suis,nous ne somment plus jeunes mais nous aimons faire ça,le sexé pour nous c est très chaud et nous lâchons prise.c est notre bouffé d oxygène.

    • Annah dit :

      Bien heureuse de vous entendre me dire qu’en vieillissant aucune raison de délaisser le plaisir des sens! Ne pas se toucher se regarder s’embrasser s’aimer et c’est le sécheresse de l’âme
      merci de votre commentaire. belle semaine à vous deux Annah

  3. chantal loric dit :

    Bonjour Anna et notre relation est toujours aussi chaude..cet homme me dis que je suis sa fée, car je lui donne du plaisir et lui aussi..nous comment complémentaire..

  4. annah dit :

    vous avez trouver le langage de votre intimité, ce ne sera que du plaisir en perspective. Belle continuité à vous deux!

Laisser un commentaire

46 Partages
Partagez35
Tweetez11