Rever eveille Note : Cet article invité a été rédigé par Marine du blog Sagesses et Diététiques.

S’il y a bien une chose que l’école ne nous apprend pas, c’est bien ça : réaliser ses rêves. On y apprend par contre qu’on a des devoirs, des responsabilités, qu’on a des choses à faire… C’est là qu’on apprend à faire ses premières « todo lists » et que nos parents nous demandent diligemment chaque soir : « As-tu fait tous tes devoirs mon/ma chéri(e) ? »

Les rêves, on en a beaucoup quand on est petit. Avec les devoirs qui s’accumulent, ces derniers arrivent souvent en dernière position de nos « todo lists » d’adultes et restent donc des rêves d’enfants. La suite logique de cet état de fait est de se retrouver à 60, 70 ou 80 ans avec des grands-parents disant à leurs petits enfants : « Ah, si j’avais pu, j’aurais été cosmonaute ou père Noël, j’aurais fait le tour du monde, j’aurais ma petite entreprise… »

J’ai maintenant 31 ans et ça fait à peine 2 ans que je me dis que moi, ce que je voudrais c’est retrouver les contes de fées et les imprimer dans la vie de tous les jours. Bref, ce que je veux, c’est réaliser mes rêves, rendre ma vie exceptionnelle et surtout ne pas avoir de regrets plus tard. En bref, j’aimerais être le héros du livre de ma vie.

Tout ça, c’est bien beau, mais par où commencer ? Vous allez voir, c’est extrêmement simple et ça commence par… une liste bien sûr !!

Rêver éveillé commence par une liste exhaustive de vos rêves les plus fous

Réaliser ses rêves suppose de savoir quels sont nos rêves.

La 1ère chose à faire c’est donc une liste. Attention, il ne s’agit pas de n’importe quelle liste. Il s’agit d’une liste de nos rêves les plus fous. Ceux dont on ose à peine se dire qu’ils seraient réalisables. Par exemple, un de mes rêves, c’est d’être Présidente de la République et d’arrêter le réchauffement climatique, un autre c’est de rendre accessible les techniques naturelles pour être bien dans son corps et dans sa peau, l’avenir dira si j’y arrive.

N’ayez pas peur de tous les mettre, des plus petits aux plus fous, ce sont vos rêves qui déterminent la personne que vous êtes.

Vous n’y arrivez pas ? Le syndrome de la page blanche vous guette ? Posez votre stylo et fermez les yeux. Rappelez-vous quand vous étiez enfant ce que vous vous disiez que vous feriez, seriez, auriez quand vous serez grand. La liste va certainement vous faire sourire. En ce qui me concerne, je voulais être une fée, une reine et découvrir les étoiles.

De cette liste de rêves enfantins, ce qu’il faut en sortir, c’est la motivation de base. Par exemple, pour mes rêves, c’était d’aider les personnes croisées sur mon chemin à trouver leur voie ou des réponses (pour la fée), de prendre des décisions importantes et d’avoir un impact sur ce qui m’entoure (la reine) et enfin de découvrir le monde (visiter les étoiles). Si je ne veux plus être une fée, les motivations premières restent des objectifs valables, voire essentiels. Maintenant que vous avez trouvé vos motivations ultimes, que voulez-vous faire, avoir, être pendant les prochaines années ? Reprenez votre stylo, votre feuille et commencez votre liste d’adulte. Vous vous rendrez vite compte que tous nos rêves d’adultes sont reliés à nos motivations enfantines.

Une date limite de réalisation

L’important dans cette liste faramineuse de rêves et d’envies c’est de leur allouer un temps chronologique pour qu’ils se réalisent. Sur une feuille A3 (ou sur une note dans votre smartphone préféré), il va donc s’agir de diviser la feuille en 7 colonnes et de les intituler ainsi :

  • Dans 5 ans, j’aimerais :
  • Dans 10 ans, j’aimerais :
  • Dans 15 ans, j’aimerais :
  • Dans 20 ans, j’aimerais :
  • Dans 30 ans, j’aimerais :
  • Dans 40 ans, j’aimerais :
  • Dans 50 ans, j’aimerais :

Donnez-vous 2-3 semaines pour remplir toutes les colonnes avec absolument tous vos rêves, toutes vos envies, tout ce que vous aimeriez posséder.

Quand vous pensez que la feuille est vraiment complète, pliez-la et rangez-la quelque part. Mettez-vous un rendez-vous dans votre agenda pour 3 semaines plus tard de rouvrir votre feuille de rêves.

3 semaines après, prenez 30 min pour relire votre feuille et surligner les rêves et envies qui vous tiennent le plus à cœur. Imaginez un peu l’état d’esprit dans lequel vous seriez à 60, 70 ou 80 ans si vous aviez réalisé tous ces rêves que vous venez de surligner.

Imaginez-vous après en avoir réalisé un et comparez avec l’état d’esprit dans lequel vous êtes aujourd’hui, perdu dans les tracasseries du quotidien. Qu’est-ce que la réalisation de ce/ces rêve(s) vous apporterait ?

Pourquoi une liste des rêves est-elle si importante ?

J’aime beaucoup comparer le cerveau, notre cerveau à un ordinateur. Si vous n’êtes pas clair dans vos requêtes sur Excel par exemple, il vous retournera un message d’erreur et ne prendra pas en considération votre demande. Le cerveau va fonctionner de la même manière. En l’absence de requête précise de ce que vous voulez accomplir dans votre vie, il ne travaillera pas pour vous sur le long terme, mais se contentera de gérer les requêtes quotidiennes.

Votre cerveau travaille en permanence. Le plus important c’est de faire en sorte qu’il travaille pour votre bien-être et donc pour la réalisation de vos rêves.

Embarquement immediat

Embarquement immédiat pour ma vie de rêve (Crédit Photo : State Library of New South Wales).

Qu’attendez-vous pour réaliser vos rêves ?

La réalisation d’un rêve important commence tout de suite, là, maintenant. Il n’y a pas besoin de grand-chose, 5-10 minutes par jour suffisent. Prenez rendez-vous avec vos rêves chaque jour à une heure fixe.

Vous pensez que vous n’avez pas le temps ? Et pourtant il y a plein de moments perdus dans une journée :

  • Diminuez votre temps sur Facebook.
  • Pensez-y au volant de votre voiture dans les bouchons.
  • Pensez-y quand vous faites le repassage.
  • Pensez-y pendant les pubs à la télé.
  • Pensez-y dans la salle d’attente du médecin, dans les transports, en attendant à la sortie de l’école…

Votre rêve devient un objectif dès lors que vous avez ajouté une date limite de réalisation. Votre cerveau peut commencer à travailler à sa réalisation.

Neil Armstrong

Neil Armstrong l’a fait, pourquoi pas vous ? (Crédit Photo : Archive de la NASA).

À votre avis, par quoi vous commenceriez pour les réaliser ?

C’est à cette question que vous devez penser lors des temps perdus précités. Là, vous allez me dire que c’est bien beau, mais quand on fait la lessive, le repassage, etc., on n’a pas forcément l’opportunité de noter. Effectivement, le but n’est pas que vous brûliez vos vêtements sur la table à repasser. Vous pouvez par contre utiliser la technologie à votre avantage. Tous les téléphones, smartphones, ordinateurs portables, tablettes, lecteurs de musiques digitales (anciennement walkman) ont une application microphone. Utilisez-la. Et réécoutez vos notes régulièrement.

En faisant chaque jour un petit quelque chose pour réaliser vos rêves, vous verrez que vous allez très rapidement surmonter tous les obstacles et tous les réaliser, l’un après l’autre. Rêver éveillé est à votre portée !

La feuille A3 c’est votre feuille de route à un instant T. Gardez-la précieusement et réitérez l’exercice tous les 5 ans.

Qu’attendez-vous pour devenir vous aussi le héros de votre propre légende, pour rendre vos rêves réalisables et les transformer en souvenirs inoubliables pour la suite de votre histoire ? Qu’est-ce qui vous empêche de commencer maintenant ?

Bienvenue dans le monde des héros…

Marine du blog Sagesses et Diététiques

Rêver éveillé : le challenge d’une vie

(Crédit Photo : State Library of New South Wales).

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

liste de rêves à réaliser, liste de reves, ecrire la liste de ses reves, avoir des reves, quels sont vos reves dans la vie, comment faire une liste de reves, rêves dune vie, liste de vie

Tags: , , , ,

10 commentaires on Une liste de rêves pour rêver éveillé toute sa vie

  1. Tahar dit :

    Méditer pour retrouver ses idées et rêves d’enfant est une solution magique, mais parfois on est coincé par nos soucis, nos problèmes de santé durables, y’a-t-il une façon précise de s’y prendre quand on a de gros souci de santé par exemple devant nous?

    • Marine dit :

      Merci Tahar pour ce commentaire. Effectivement, lorsque la santé se met à faire des siennes c’est vraiment pas facile de faire la part des choses et à se sortir du tracas du quotidien.

      Pour autant, s’il n’y avait qu’un seul moment pendant lequel il faudrait écouter ses rêves plus que tout le reste c’est pendant la maladie. Je vais vous dire pourquoi grâce à une histoire.

      en décembre 2011 je rencontrais un couple d’amis de mon nouveau conjoint. Lui est breton, brute de décoffrage et un coeur gros comme l’océan. Elle, 29 ans, jolie et souriante, est en train de terminer son traitement de 2 ans pour un cancer du sein. Les docteurs étaient confiants, le cancer était en rémission, elle venait de recevoir son tampon pour reprendre une vie normale.

      6 mois plus tard, 1er rdv de contrôle et là c’est le drame: tumeurs dans les poumons, le coeur et le foie… les médecins lui donnent 4 mois. Quand elle m’a annoncé cela, j’étais au bord des larmes. Mais dans cette tragédie, ce qui a été le plus frappant a été les 2 phrases qui ont suivis l’annonce:  » tu sais, finalement, je m’estime heureuse de pouvoir être maître de ce temps qu’il me reste à faire (si c’est effectivement ce qui arrive). J’ai fait une liste, et maintenant l’important c’est que je coche toutes les lignes, le reste est sans importance ».

      Elle est toujours là. La maladie aussi. et après 1 an, la maladie est en train de la manger toute crue. Pour survivre à la maladie, je suis persuadée que les rêves sont la meilleure arme qui soit pour s’en sortir ou au moins pour continuer à se définir en tant que personne humaine et non en tant que symptôme d’une maladie.

      Sur ce point je ne peux que vous conseiller la lecture du conte « Le conte du cancer qui voulait avoir la première place dans la vie d’une femme » de Jacques Salomé (Contes à guérir, contes à grandir) il pourra certainement vous aider à passer ce mauvais moment… N’hésitez pas à me contacter si besoin…

      Bon courage et bonne journée
      Marine

    • Corinne dit :

      Merci Marine pour cet article puissant. Quelle belle invitation à laquelle je souscris totalement.
      Merci Olivier d’avoir invité Marine et publié cet article.
      Je l’ai trouvé très pertinent et j’ai apprécié sa synchronicité ! En effet, il est tout à fait en phase avec ce que je vis et le nouvel atelier que je mets en place.
      Marine j’ai apprécié tout autant l’article que les réponses que tu as faites aux commentaires. Bravo.
      Merci Maria et Dominique pour leur appui.
      Bon courage Tahar
      Bonne chance Yann : puisses-tu oser croire en tes rêves. c’est une autre version de la Vie. Pas si magique que cela car cela suppose d’y croire d’abord, puis surtout d’agir dans cette direction. C’est très éloigné du formatage que l’école propose et rares sont les adultes, parents ou éducateurs qui invitent à aller explorer ces chemins. Qui plus est, pour gouverner, il vaut mieux avoir des citoyens qui regardent le 20heures et qui se nourrissent de peurs et de problèmes que de personnes responsables qui osent faire face à leurs peurs et les dépasser pour réaliser leurs rêves.
      Bonne chance à tous ceux qui oseront tenter cette nouvelle perspective.
      La première étape est sans doute comme le dit Marine d’écrire ce qu’on aimerait vraiment vivre. Courage : à votre liste. Pas d’excuse si vous ne savez pas écrire : les fote ne comptent pas, et les images sont encore plus puissantes que les mots. Regardez les enfants qui ne savent pas encore écrire : cela ne les empêche pas de faire leur liste au père Noël !
      Osez votre liste… C’est le moment, sinon pourquoi auriez-vous lu ces lignes ???
      Chaleureusement,
      Corinne

  2. maria dit :

    Un tres bon article pour tout le monde.Merci Olivier.Vivre et esperer que les reves les plus fous deviennent une realite.Suivre attentivement son chemin dans la vie et faire toujours un choix conformemnent a ses reves c’est un ideal qu’on peut atteindre,si on le veut bien sur.Vous avez raison,il faut lutter pour realiser ses reves,pour atteindre son ideal.Une chose a laquelle il faut beaucoup travailler.Merci.
    Maria

    • Marine dit :

      Bonjour Maria,

      vous avez parfaitement raison… ça devrait être notre premier travail, si on peut encore dire que c’est un travail… Croyez moi ou pas, ce n’est pour autant pas une lutte… Lorsque la liste est faite, vous vous rendrez compte que tout se mettra en place petit à petit sans même que vous ayez à produire un effort surhumain. C’est ça la beauté de cette méthode. En ayant inscrit vos rêves, votre esprit, votre mémoire vive sera à l’affut des informations qui sont nécessaires à leur réalisation.

      Et c’est ainsi que si jamais dans votre liste il y a faire un trek au Pérou, vous allez rencontrer des gens qui y sont déjà allés et qui pourront vous donner des informations sur le climat, le mode de vie… ça ne veut pas dire qu’en l’absence d’une liste de rêves, vous n’auriez pas discuté du Pérou. Non. Par contre, vous auriez certainement interprété différemment l’information. Potentiellement, vous auriez pu dire: Ah oui moi aussi j’aimerais bien aller au Pérou! Ahhh si seulement!.
      Lorsque vous avez fait une liste, vous ne passerez pas par la case Ahhh si seulement. Vous irez droit à l’essentiel et vous poserez les questions nécessaires pour la réalisation de ce rêve.

      En gros, cette liste c’est du management multi projets qui a pour seul et unique but de vous rendre heureuse/x :)

      Merci pour votre commentaire!

      Je vous souhaite une très belle journée

      Marine

  3. yann dit :

    cest de la m**** ton texte.. jai 37 ans une vie de fou… partie de rien… et tu as de la poudre au yeux… cest trop tard pour toi mec…et j suis sur que tu tiens pas ce que tu dit, tu reve… tu vie pas… excuse les fautes d’orthographes.. j allais pas a l ecole , je vivais deja ma vie…

    • Marine dit :

      Merci Yann pour ton commentaire. Je vais tres bien, je te remercie. Je suis maintenant en Nouvelle Zelande et j’y vis mes reves au jour le jour. Bien sur que je fais ce que j’ecris. Je ne suis pas la pour te dire comment vivre ta vie. Je comprends d’ailleurs que tu vis toi meme ta vie comme tu l’as revee et j’en suis vraiment heureuse pour toi. Je suis sure que tu parrticipes a rendre la vie plus belle et rayonnante a tes amis et ta famille et c’est ca l’essentiel. La methode importe peu si au final tu atteins ton but quelqu’il soit.
      Je te souhaite une excellente journee/semaine
      Marine
      P.S. Sorry pour les fautes d’orthographes mais j’ecris a partir d’un clavier anglais et les accents, cedilles… ne font pas partie de la langue de shakespeare.

  4. Bonjour Marine!

    J’aime beaucoup ta comparaison du cerveau avec le logiciel Excel.

    « En l’absence de requête précise de ce que vous voulez accomplir dans votre vie, il ne travaillera pas pour vous sur le long terme ».

    Et en plus de la requête précise, il faut s’assurer d’avoir les bonnes données dans la base ;)

  5. Joëlle dit :

    Merci pour cet article Olivier qui me « parle » intensément. Je n’ai jamais fait de liste par écrit, mais dans ma tête, j’ai gardé certains rêves d’enfants irréalisables car la vie va et l’on suit un long fleuve tranquille, sans courage pour sortir du rail. Mais, le rêve étant toujours là, en pensée, tôt ou tard, les bonnes personnes se mettent sur ta route, comme par magie et te permettent de faire le pas, le grand virage, en te distribuant certaines cartes que l’on est libre ou non de prendre. Oui, j’ai réalisé ainsi un de mes rêves. Oui, par écrit ou non, si le rêve est toujours présent dans le cerveau, il peut se réaliser, tu as raison !!! aussi incroyable que cela puisse paraître. Amicalement. NB : je n’intervient pas toujours faute de temps, mais tes articles sont tjrs un moment « zen » que je m’accorde, pour prendre soin de moi, ils m’apportent toujours un certain réconfort, baume au coeur et envie de … mettre en pratique certains conseils. Merci.

  6. joseph dit :

    merci Olivier pour ce beau texte cela nous aide beaucoup………..

Laisser un commentaire

Mentions légales de la newsletter : L'abonnement permet de recevoir des informations relatives au développement personnel, à l’entreprenariat, et à l’efficacité professionnelle, et des offres commerciales de produits ou de services (la société/ses partenaires). Vous devez indiquer prénom et votre adresse email pour pouvoir vous inscrire (oui c'est une obligation légale d'écrire cela !). Pas d'email, ni de prénom : pas de newsletter, ni de vidéo… (je suis légalement obligé de vous écrire ça...) Le destinataire de cette liste est la société Les Editions Roland. Vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de modification, d’opposition et de rectification sur les données personnelles qui vous concernent en écrivant aux Editions Roland, 70/22 rue Léon Blum 59000 Lille France, Siren : 52090872400013, numéro de TVA intracommunautaire : FR21520908724, en joignant à votre demande une copie de votre pièce d’identité. Ce traitement est opéré techniquement par une société basée aux Etats-Unis, la société AWeber Communications, qui est certifiée "Safe Harbor". Cette société s'occupe de la partie technique de l'envoi des emails et héberge vos données (prénom, email, adresse ip, etc.).
Affiliation : vous devriez supposer que la société Les Editions Roland a une relation d'affilié avec les fournisseurs de biens et de services mentionnés dans ce blog et peut recevoir une compensation quand vous achetez un bien ou un service à ce fournisseur. Cela n'augmente pas votre prix d'achat du produit ou service et aide Olivier Roland et sa société à vous offrir tout ce contenu gratuit sur ce blog. Merci si vous le faites ! :) (voir la version longue de ces mentions dans la page des mentions légales complètes).