Note : cet article est une traduction de l’article Decluttering as Zen Meditation de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Le zen du rangement

Ranger votre maison ou votre espace de travail peut souvent sembler harassant, mais en vérité cela peut être aussi paisible que de la méditation, et cela peut être un moyen de s’entraîner à vivre en pleine conscience et dans l’instant présent.

Ranger peut devenir votre zazen, tout comme c’est souvent le mien.

J’ai récemment eu l’honneur et la chance de parler à un cours au Centre Zen de San Francisco, en compagnie de la charmante prêtresse zen Susan O’Connell (une de mes personnes préférées au monde, et mon amie du showbiz préférée). J’ai parlé avec des étudiants zen du rangement, et quelques trucs m’ont sauté aux yeux pendant que je parlais :

1. Le désordre est une manifestation a) d’un rattachement au passé et b) de la peur de ce qui pourrait arriver à l’avenir.

2. Se débarrasser du désordre est une façon de vivre de façon plus consciente et dans le présent.

3. L’acte de rangement en lui-même peut être un entraînement de pleine conscience.

Parlons brièvement de chacune de ces choses.

Le désordre est un rattachement au passé, ou une peur de l’avenir

Pourquoi avons-nous du désordre dans un premier temps ? Pourquoi garder ce dont nous n’avons pas besoin ? Peut-être que nous pensons en avoir besoin, et ce pour deux raisons :

1. Nous ne voulons pas nous détacher du passé. Souvent le désordre naît sous la forme d’un attachement émotionnel aux objets qui ont une signification pour nous. Ils peuvent nous rappeler un être aimé, ou des vacances, ou un évènement spécial comme un anniversaire, des funérailles, un diplôme, etc. Cela peut être un cadeau de quelqu’un. Tout cela, c’est vivre dans le passé. Je ne dis pas que nous devrions oublier le passé, mais ne plus avoir besoin de ces objets (et ce n’est que ce qu’ils sont, des objets, ce ne sont pas les évènements ou les êtres aimés eux-mêmes) est une façon de relâcher notre attachement au passé. C’est une façon de vivre davantage dans le présent. Je n’oublie jamais le passé, mais ce n’est pas un endroit dans lequel je souhaite demeurer.

2. Nous avons peur de l’avenir. Le désordre peut inclure des choses dont nous pensons que nous pourrions avoir besoin à l’avenir. Nous nous attachons à elles juste au cas où. Prendre trop d’affaires quand on part en vacances ou en voyage est un bon exemple ─ nous emportons plus que ce dont nous avons vraiment besoin, juste au cas où. Nous avons peur de ne pas être préparé pour le futur, mais la vérité est que nous ne pouvons pas être totalement préparés. Nous ne pouvons pas contrôler ce qui va advenir, et essayer de le faire quand même signifie que nous ne vivons jamais dans le moment présent. Nous sommes toujours en train de nous préparer pour ce qui pourrait (ou ne pourrait pas) arriver.

Regardez attentivement votre désordre, un objet à la fois, et demandez-vous pourquoi vous tenez à chaque objet. C’est probablement pour une de ces deux raisons, si vous le faites honnêtement.

En passant, les livres sont des exemples courant d’une de ces deux raisons. Nous tenons aux livres que nous avons déjà lus, comme à des trophées de nos accomplissements littéraires. Nous tenons aux livres que nous pourrions lire à l’avenir (mais ne lirons probablement pas), avec l’optimisme que notre futur Moi va être un bien meilleur lecteur que nous ne l’avons été par le passé. En vérité, vous n’avez besoin que de trois ou quatre livres ─ ceux que vous pourriez lire au cours du mois. Et après les avoir lus, faites-en don à des œuvres de charité, et trouvez d’autres livres à la bibliothèque ou à la librairie.

Débarrassez-vous du désordre pour vivre en pleine conscience

Donc si le désordre est le fait de vivre dans le passé, et de craindre l’avenir… comment pouvons-nous vivre dans le présent à la place ?

Je me suis lentement débarrassé du désordre, et ce faisant, j’ai libéré mon esprit de ces attaches et de ces peurs. C’est un processus libérateur. Le désordre est l’incarnation physique de ces attaches et de ces peurs, un bazar émotionnel que nous ne réalisons pas avoir. En rangeant, nous nous libérons de ces toiles d’araignée mentales.

Et quand j’ai eu fini de me débarrasser du désordre, j’ai été libéré. Je peux oublier ces choses, et vivre à la place dans le moment présent. Je peux pleinement apprécier la vie comme elle vient, plutôt que de regarder sans cesse en arrière pour voir ce qui est arrivé, ou en avant pour voir ce qui pourrait arriver.

Évidemment c’est possible de vivre dans le présent tout en ayant du désordre. Il n’y a aucun prérequis à une vie de pleine conscience. Mais ranger peut être un superbe processus pour nous permettre de nous aider à nous débarrasser de choses auxquelles nous ne réalisons pas que nous sommes attachés.

Le rangement comme entraînement de pleine conscience

Et donc, pendant que je range, non seulement je me libère afin de vivre dans le présent… mais je vis dans le présent pendant le processus même du rangement.

C’est une forme de zazen ─ qui est une méditation assise, mais le zazen est fondamentalement un véritable moyen de s’exercer à la pleine conscience. C’est une façon de nous préparer à traiter de façon consciente tout le reste des choses que nous faisons dans la vie. Et vraiment, tout peut être utilisé comme un moyen de s’exercer à la pleine conscience. J’ai souvent utilisé la course et la marche, mais aussi la vaisselle et le ménage.

Et le rangement est un des meilleurs exercices de pleine conscience, d’après mon expérience. Voici comment je fais :

1. Choisissez une surface plane en désordre. Cela peut être une table, un plan de travail, une étagère, le dessus d’un vaisselier, le sol d’une armoire, le sol d’une pièce (juste une section de ce sol avec laquelle commencer). Ne vous souciez pas de tout les autres espaces en désordre pour le moment ─ ne vous occupez que de cet espace-ci. Il faut commencer petit.

2. Videz cette zone. Enlevez tout et faites une pile sur le sol ou sur une autre table. Nettoyez la surface une fois que c’est vide ─ essuyez-la avec un chiffon, lentement et consciemment.

3. Prenez un objet de la pile. Ne pensez pas à la pile complète ─ ne regardez que cet objet-ci. Demandez-vous pourquoi vous l’avez. Est-ce pour des raisons émotionnelles, ou vous en servez-vous réellement ? Est-ce « juste au cas où » ? C’était quand la dernière fois que vous vous en êtes servi ? Si vous n’en avez pas vraiment le besoin ou l’utilité, mettez-le dans une boîte afin de le donner ou de le jeter. Si vous en avez réellement l’utilité, mettez-le sur une autre pile que vous remettrez dans votre zone désormais propre. Si vous n’arrivez pas à vous décider et que vous ne supportez pas de le jeter, mettez-le dans une boîte « peut-être » et mettez cette boîte de côté pendant six mois (indiquez la date sur votre calendrier).

4. Recommencez, un objet à la fois. Exercez-vous à faire cela consciemment. Prenez une décision pour chaque objet ─ garder, donner, ou peut-être. Ne tournez pas autour du pot et ne repoussez pas la décision. Prenez une décision pour chaque objet, puis passez au suivant.

5. Remettez les objets, et faites une « maison » pour chacun d’eux. Chaque objet a besoin d’avoir un endroit qui soit sa maison, et vous devriez toujours remettre ces objets dans leur maison. Si vous n’arrivez pas à trouver une maison pour chaque objet, c’est que vous n’avez pas assez de place pour lui. Donnez les objets de la boîte à dons, et mettez de côté les objets « peut-être ». Au final, en vous améliorant dans cette pratique, vous n’aurez plus besoin de la boîte « peut-être ».

Apprenez à vous concentrer sur une chose à la fois, consciemment, et faites un choix pour chaque objet. C’est un bon entraînement pour les autres choses à faire dans votre vie.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

habitudes zen menage, menage et meditation, vivre zen dans sa maison, le zen du ménage, meditation consciente peur, peu de rangement pleins de choses

Tags: , , , ,

11 commentaires on Le rangement : une meditation zen

  1. Nicole dit :

    Merci Olivier pour cet article qui est très d’actualité pour ce ménage de printemps!
    On a beau connaitre les raisons de cet attachement aux objets, ce n’est pas toujours facile de le mettre en pratique.

  2. Rémy dit :

    Parfois conserver des objets consiste à se dire qu’il serait dommage de devoir acheter quelque chose dont on s’est séparer quelques temps avant et ce même si on ne s’en est pas servi durant de longues périodes (je pense au matériel de bricolage, au pièces de rechange de certains matériel…

  3. Kevin NAIKEN dit :

    J ai adore ton article .. J ai bien l idée d offrir ses bookins après les avoir lu … Et c est un peu ce que je fais .. Et puis comme tu le dis on relis que très rarement un ancien livre a quelques un ..
    Merci des tes messages , très inspirants

  4. david dit :

    Bidon !
    « Le désordre est un rattachement au passé, ou une peur de l’avenir »
    AH BON ? l’article entier est basé sur de la psychanalyse, un postulat qui sort de je ne sais où

  5. bastien dit :

    Tout cela me parle beaucoup! Merci
    En sommes même en faisant la tâche la plus ingrate qui soit nous, en la faisant en pleine conscience cela deviens un moment de pur bonheur;-) La pleine conscience est une clé fondamentale pour vivre plus zen et plus joyeux. Je vais m’y mettre dès maintenant en rangeant mon bureau en pleine conscience! Belle journée

  6. Gaïa dit :

    Merci vraiment, pour ces traductions d’articles.
    Bien sûr, je pourrais les lire en VO. Mais la concentration que je suis obligée d’apporter alors à la compréhension des mots me fait perdre de la disponibilité pour le fond.

    Ceci étant dit, je vais ranger!

  7. jacline dit :

    Attachement au passé ou peur de l’avenir, voilà bien synthétisée cette cruelle dichotomie qui fait mon présent …. coincée dans ces choix cornéliens je déprime, laisse tout en plan et m’en vais lire un article régénérant sur l’art de l’essentiel ou la méditation par le rangement… merci de nous aider!

  8. Ranger c’est tres bien mais j’aimerai que cela soit fait par « genre secretaire Amie » qui connaisse mes dossiers pour me mettre sous les yeux , les références que je devrais chercher dans mes dossiers …….. je range irrégulièrement.. pas top niveau !
    et de nouveaux papiers viennent s’accumuler sur mon bureau propre !!
    E T C SI le temps me permet une ballade campagne , je sors, puis au retour je pousse mes papiers, et recherche dans ma tête ….
    ( inconscient est plus mode ) ce qu’il y avait de noter sur ces papiers. Si je suis satisfaite de mes souvenirs.je me dis Bravo !et jette les papiers déchirés .Si non, au lieu de deprimer, je fais de nouvelles recherches livres ou ordi et pose mes notes sur mon bureau à coté des autres, ou je les classe et change d’occupation !!! Pas serieuse du tout car l’écriture de mon livre n’avance pas assez vite !!
    Vite, allez ranger ou courir dans le square ou les bois ! Le tout est peut-être de se faire plaisir sans culpabiliser !!!!
    Bla-bla-bla.. je préférerais écrire régulièrement sur un bureau organisé !!!( bien rangé ? )

  9. Sandrine dit :

    Un très bon livre à lire sur ce sujet : L’art de la simplicité de Dominique Loreau.

    Cette lecture a entièrement changé ma vie ! De ma gestion du quotidien à mon emploi, mon alimentation. Elle ma aidé à me construire et tendre vers un idéal.

    Je recommande vivement ce livre.

  10. lototo dit :

    Bonjour,
    Je trouve cet article assez juste. Le rangement est un décontractant, à partir du moment où on le pratique sans se poser de questions, petit bout par petit bout. Ce qui stresse au fond, c’est d’avoir une accumulation de choses à ranger et dont on a peur de ne pas voir le bout.
    En mettant de l’ordre dehors, j’ai souvent l’impression de mettre de l’ordre dedans (dans la tête). Je suis d’avis qu’un bon équilibre psychologique entraîne un milieu ordonné. Par contre l’inverse n’est pas vrai.
    Concernant le fait de se servir du rangement comme une pratique méditative, c’est une approche que j’ai expérimenté, comme un moment de décontraction et d’attention complète à l’instant présent et à la réalité entourante. Cependant, je préfère tout de même écouter de la musique en même temps, je dois avoir un petit coté galérien !

  11. lototo dit :

    J’ai oublié quelque chose d’important, ayant rapport avec le zen, et qui pourrait servir à d’autres.
    Si votre environnement est désordonné et que vous disposez d’un peu de temps, et que vous vous posez la question de savoir si vous préfériez profiter de ce temps pour ranger ou pour méditer : choisissez toujours de ranger !

Laisser un commentaire

Mentions légales de la newsletter : L'abonnement permet de recevoir des informations relatives au développement personnel, à l’entreprenariat, et à l’efficacité professionnelle, et des offres commerciales de produits ou de services (la société/ses partenaires). Vous devez indiquer prénom et votre adresse email pour pouvoir vous inscrire (oui c'est une obligation légale d'écrire cela !). Pas d'email, ni de prénom : pas de newsletter, ni de vidéo… (je suis légalement obligé de vous écrire ça...) Le destinataire de cette liste est la société Les Editions Roland. Vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de modification, d’opposition et de rectification sur les données personnelles qui vous concernent en écrivant aux Editions Roland, 70/22 rue Léon Blum 59000 Lille France, Siren : 52090872400013, numéro de TVA intracommunautaire : FR21520908724, en joignant à votre demande une copie de votre pièce d’identité. Ce traitement est opéré techniquement par une société basée aux Etats-Unis, la société AWeber Communications, qui est certifiée "Safe Harbor". Cette société s'occupe de la partie technique de l'envoi des emails et héberge vos données (prénom, email, adresse ip, etc.).
Affiliation : vous devriez supposer que la société Les Editions Roland a une relation d'affilié avec les fournisseurs de biens et de services mentionnés dans ce blog et peut recevoir une compensation quand vous achetez un bien ou un service à ce fournisseur. Cela n'augmente pas votre prix d'achat du produit ou service et aide Olivier Roland et sa société à vous offrir tout ce contenu gratuit sur ce blog. Merci si vous le faites ! :) (voir la version longue de ces mentions dans la page des mentions légales complètes).