Tout est répétition. – Pelé

Note : cet article est une traduction de l’article Life as a Conscious Practice de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Travail de conscienceQuand on apprend un art martial, ou la danse, ou la gym, ou le foot, on répète consciemment des mouvements de façon délibérée. Par la pratique consciente et répétée, nous devenons bons pour ces mouvements.

Nos vies entières sont comme ça, mais nous sommes souvent moins conscients de nous entraîner.

Chaque jour, nous répétons des mouvements, via des schémas, des façons d’interagir avec les autres, etc., et par cette pratique répétée nous devenons bons (ou le sommes devenus) pour ces choses. Si vous vérifiez constamment Facebook ou Twitter, c’est de la pratique, et vous formez cette habitude, bien que ce ne soit généralement pas très conscient.

Quand vous fumez, ou mangez mal, ou parlez mal aux autres, ou que vous vous rabaissez intérieurement, c’est une chose que vous pratiquez pour y devenir bon. Vous pourriez déjà être bon pour ces choses.

Et si, à la place, nous pratiquions consciemment, délibérément, et que nous devenions bons pour des choses pour lesquelles nous voulons réellement le devenir ?

Et si vous appreniez, avant toute autre compétence, à être plus conscient de ce à quoi vous vous entraînez ? Et si une action consciente constante était la compétence à laquelle vous étiez devenu bon ?

Si vous pouviez apprendre à passer à l’action consciemment, vous pourriez apprendre d’autres choses dans lesquelles vous voulez devenir bon, au lieu de celles que vous ne voulez pas.

À quoi vous entraînez-vous ?

Posez-vous ces questions en cours de journée, pour vous entraîner à l’action consciente :

  • Est-ce que je veux m’entraîner à traverser mes matinées en trombe, ou est-ce que je peux me réveiller un peu plus tôt et simplifier ma routine matinale de façon à pratiquer un rituel matinal lent et appréciable ?
  • Est-ce que je veux m’entraîner à vérifier mes boîtes de réception dès que je me mets devant l’ordinateur, ou est-ce que je veux faire quelque chose de mieux ?
  • Est-ce que je veux m’entraîner à laisser traîner la vaisselle sale, ou est-ce que je peux m’entraîner à laver mon bol quand j’ai fini ?
  • Est-ce que je veux m’entraîner à laisser les habits traîner par terre, ou les papiers sur le bureau, ou est-ce que je peux prendre quelques secondes pour les ranger là où ils devraient l’être ?
  • Est-ce que je veux parler de façon agressive à mes enfants ou à ma femme, ou est-ce que je peux leur parler avec gentillesse et compassion ?
  • Est-ce que je veux m’entraîner à me plaindre et à m’apitoyer sur moi-même, ou est-ce que je peux m’entraîner à la gratitude ?
  • Est-ce que je veux m’entraîner à être occupé, ou est-ce que je peux m’entraîner à simplifier et à aller lentement ?
  • Est-ce que je veux m’entraîner à manger des nourritures frites, sucrées, salées, des snacks, du fast-food, etc., ou est-ce que je peux m’entraîner à manger des nourritures complètes, des légumes et des fruits, des noix et des haricots et des céréales ?
  • Est-ce que je veux m’entraîner à surfer sur des sites qui font perdre du temps, ou est-ce que je peux m’entraîner à supprimer les distractions et à créer ?
  • Est-ce que je veux m’entraîner à regarder des divertissements idiots, ou est-ce que je peux m’entraîner à bouger mon corps et à me dépenser dans des activités ?
  • Est-ce que je veux m’entraîner à fumer, ou est-ce que je peux apprendre une façon plus saine de gérer le stress ?
  • Est-ce que je veux m’entraîner à acheter, ou est-ce que je peux m’entraîner à donner ?

Ce ne sont que des exemples… votre vie vous montrera ce à quoi vous vous êtes entraîné, et vous pouvez décider de ce à quoi vous pourriez vous entraîner à la place. Ou vous pourriez être totalement heureux avec ce à quoi vous vous entraînez.

Comment s’entraîner

La première étape est toujours la conscience. Quand vous êtes conscient de ce que vous faites, vous pouvez décider si c’est un schéma d’action ou de pensée que vous voulez pratiquer, ou s’il y a autre chose pour lequel vous feriez mieux d’être bon.

Au fil de votre journée, entraînez-vous à cette conscience. C’est la première compétence, et c’est la plus importante. Soyez conscient, sans sentiment de culpabilité ou de colère envers vous-même, ce que vous faites ou ce que vous pensez. Vous oublierez de le faire, mais souvenez-vous-en. Vous pourriez porter un bracelet, ou un talisman, ou noter sur un papier à chaque fois que vous vous en souvenez.

Au fur et à mesure que vous vous améliorez pour l’action consciente, commencez à vous entraîner à ces schémas d’action et de pensée pour lesquels vous voulez devenir bon. Commencez par noter ceux pour lesquels vous feriez mieux de ne pas être bon, et si vous pouvez délibérément pratiquer d’autres schémas d’actions et de pensée.

En répétant consciemment et délibérément ces choses, vous y deviendrez meilleur. Cela demande beaucoup de répétition de devenir bon dans une compétence, mais vous avez le temps.

Conclusions importantes

Vous ne serez pas capable de changer toutes vos habitudes en même temps, et je ne veux pas dire par là que vous devriez essayer. L’habitude que vous changez en réalité est la conscience, et la pratique. D’autres habitudes seront difficiles à changer, en particulier si vous essayez de toutes les changer, mais ce n’est pas grave si vous vous plantez. Autorisez-vous à faire des erreurs sans culpabilité, et à la place entraînez-vous délibérément, encore et encore.

Si quelque chose est trop dur, et que vous n’y arrivez pas quel que soit le nombre de fois que vous vous entraînez, vous pouvez essayer par plus petites étapes. Si vous n’arrivez pas à arrêter de fumer, essayez de ne pas fumer une fois, et à la place, relâchez le stress en marchant ou en faisant des pompes ou de la méditation ou en vous massant. Si vous n’arrivez pas à arrêter de mal manger, remplacez simplement un snack par un fruit, ou ajoutez des légumes goûteux à votre dîner.

J’aimerais insister sur le fait que ce n’est pas une question de perfection. Il n’y a aucune façon de vivre parfaite, et vous n’avez pas besoin de vous efforcer d’être parfait à tout moment de la journée. Je crois que vous êtes déjà parfait. Il est simplement question d’agir consciemment, ce qui est une compétence utile à avoir.

Souvenez-vous que nous devenons bons pour ce que nous faisons de façon répétée, et ce que nous faisons de façon répétée peut être fait consciemment. C’est quand nous sommes conscients que nous sommes vraiment vivants.

Si vous voulez que les autres soient heureux, entraînez-vous à la compassion. Si vous voulez être heureux, entraînez-vous à la compassion. – Dalaï-Lama

 

Crédits photo : fabioberti.it 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

jordana foppa, jordana fopa

Tags: , , , , ,

3 commentaires on La vie, un entraînement conscient

  1. ERIC dit :

    J’aime bien l’ensemble de ces articles qui amènent à réfléchir un peu sur soi. J’aime d’autant plus que le senior que je suis maintenant se consacre aux  » acros » ou acronymes pour aider la mémorisation de trucs, techniques et astuces qui rejoignent souvent -pas toujours! – les conseils de Léo Babauta.
    Ainsi je me dis souvent AMI: Action Maîtrise Instantanée … pour rester bien conscient des actions du moment.
    Ou encore ABC : Avoir Bonne Conscience … et je fais ce que je peux, comme je peux, quand je peux et … tant que je peux .

  2. Jordana foppa dit :

    MERCI OLIVIER TU NE LE SAIS PEU ÊTRE PAS MAIS TU M4APPORTE ÉNORMÉMENT GRÂCE A TES ARTICLES.

  3. De tout coeur avec toi OLIVIER.Si tu savais combien tu améliore nos vies avec tes articles,tes conseils et tes points de vue.Je t’en suis très reconnaissant car cela me permet de faire beaucoup de choses maintenant dans ma vie.Que la grâce de DIEU t’accompagne tous les jours.

Laisser un commentaire

111 Partages
Partagez94
Tweetez17