« Un ours, quoi qu’il fasse, devient grassouillet sans exercice. » A.A. Milne

Sport en voyageNote : cet article est une traduction de l’article A Simple Fitness Plan for Travelers de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Je suis en vacances à Londres en ce moment, et je serai à Paris cet après-midi ─ un voyage de trois semaines qui a fichu en l’air toutes mes routines d’exercice.

Et pourtant je continue à mincir chaque jour.

Les vacances ont la terrible habitude de dérégler nos habitudes ; nous mangeons une tonne de nourriture très riche, sommes trop occupés pour faire de la gym, et il est facile de laisser ses exercices sur le bas-côté.

Ceci dit, je n’ai aucune intention de laisser le voyage me vaincre. Je peux être en forme n’importe où. Je vais partager quelques uns de mes trucs ici, en espérant aider mes amis voyageurs.

Marchez, marchez et marchez. Je ne loue jamais de voiture quand je voyage. Eva et moi allons partout en marchant, et prenons occasionnellement le métro. Nous avons parcouru un nombre incroyables de kilomètres dans Londres ─ marcher est le meilleur moyen de visiter une ville. Nous avons marché des heures et des heures chaque jour, mêlant flâneries paresseuses et marche rapide. Marcher est un des meilleurs exercices qui existe.

Les exercices basés sur le poids du corps sont parfaits. Je suis un grand fan des exercices basés sur le poids du corps (pompes, abdos…), et sur la route, ce sont les meilleurs exercices. Dans notre petit appartement, je me réveille et je fais de courtes sessions de ces exercices en me préparant pour la journée, avant qu’on aille se promener. J’aime bien les mélanger, mais voici mes préférés : pompes, flexions, fentes, tractions, burpees, abdos, flexions avec saut et boxe sans contact.

Courir est fantastique. Je n’ai pas beaucoup couru ici à Londres mais quand je l’ai fait, c’était vraiment beau. J’adore les courses au petit matin quand Eva dort encore et que la ville s’éveille juste. Elles n’ont pas besoin d’être longues, simplement 2 ou 3 km de course assez rapide suffisent. Ou un jogging traditionnel le long de la rivière en traversant ces superbes ponts.

Manger végétarien. C’est très facile de manger mal quand vous voyagez. Je m’efforce toujours de chercher des restaurants végétariens/végétaliens, et Londres n’a pas fait exception. Bien sûr végétarien ne rime pas obligatoirement avec sain, mais je trouve que c’est généralement plus sain que les plats frits gorgés de graisses et de glucides simples que la plupart des gens ont tendance à manger quand ils voyagent. C’est également délicieux ─ nous avons trouvé des plats végétariens excellents.

Mangez avec modération. Pas besoin de vous gaver. Mangez une nourriture délicieuse, mais en portions raisonnables. Mangez-les lentement, savourez-les, puis sortez pour brûler les calories en marchant. Je m’efforce d’éviter les boissons pleines de calories, exception faite du vin rouge. Je mange du dessert mais seulement quelques bouchées, lentement.

Faites de la ville votre terrain de jeu. Les londoniens semblent avoir trouvé cela étrange lorsque je sprintais pour monter les longues volées de marches en sortant du métro, ou dans les longs escaliers en spirales menant en haut du Monument (je l’ai même fait deux fois juste pour le fun). Sautez sur des trucs. Sprintez quand vous en ressentez l’envie. Bougez et sautillez. Ignorez les regards bizarres.

Ce plan simple, en passant, marche aussi bien dans la vie de tous les jours… que vous voyagiez ou pas.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Tags: , , , ,

6 commentaires on Garder la forme simplement quand on voyage

  1. Jordane dit :

    Marcher : Complètement, mais tout le monde n’aime pas marcher même en vacances, combien de fois je l’ai entendu, c’est dorénavant pour ne plus me faire polluer mes voyages que je pars seul. Autrement il est évident que marcher permet de mieux visiter, et de parcourir le pays correctement

    Les exercices basés sur le poids du corps sont parfaits : Méthode Laffay obligé !

    Courir est fantastique : Je plussoie, quand j’ai couru sur Copacabana, je réalisais que j’étais un privilégié…

    Manger végétarien: Je crois qu’il n’y a qu’en France qu’on est mal loti sur ce plan là, les québécois en ont fait un style de vie, et les restos végétariens sont partout, en comparaison de Paris…

    Par contre faire de la ville notre terrain de jeu, moyen, tu fais ça aux Etats-Unis (ou en colombie), je sais pas comment ça se passera déjà qu’ils t’interdisent de t’asseoir à certains endroits ou de t’accouder contre des murs, si on sautille sur des murets je donne pas cher de ma peau.

    C’est peut être le meilleur moyen pour se faire remarquer alors qu’à l’étranger mieux vaut se fondre dans la masse, plutôt que de montrer à tout le monde « Salut je suis touriste ! » Mais l’idée peut être sympa mais pas à l’étranger

  2. Bertrand dit :

    Le voyage à vélo :). L’effort passe au second plan et n’est par conséquent pas contraignant, ça permet de manger à volonté ou presque tout en gardant la ligne et loin de l’agitation et des gaz d’échappement de la ville c’est une « zaine » habitude.

  3. Brice dit :

    Très inspirant !

    Moi je fais les 5 tibétains le matin au réveil, j’aime aussi les pompes & les abdos.

    Quoi qu’il arrive, soyez créatif, ne laissez pas les voyages ou les changements de ce genre détruire ce que vous passez tant de temps à améliorer c’est à dire vos routines.

    Cet article est une preuve, que quoi qu’il arrive, il est toujours possible de faire des compromis & de garder l’hygiène de vie indispensable à la réussite.

    Notez aussi que, si vous avez envie de détruire vos routines & de vous jeter sur une alimentation trop riche, ou de vous laisser aller c’est qu’il y a un autre problème à résoudre…

    Merci pour cet article.

    Brice

  4. Béatrix dit :

    bonjour je viens à l’instant de lire cet article…. à mon retour de vacances… et je réagis à la phrase de Brice qui dit « Notez aussi que, si vous avez envie de détruire vos routines & de vous jeter sur une alimentation trop riche, ou de vous laisser aller c’est qu’il y a un autre problème à résoudre… ».. ma réaction est de dire que les vacances sont là aussi pour rompre avec la routine et que manger, partager un repas avec la famille, ou des amis, des étrangers, des gens de passage… fait partie des plaisirs de la vie.. partager et échanger, se « nourrir » de bon .. sans pour cela dire qu’on a « un problème à résoudre « ….
    les vacances sont comme une pause, dans la vie de tous les jours.. ce peut être l’occasion de se retrouver seul-e.. dans le silence, dans des lieux nouveaux que l’on désire découvrir, ce peut aussi être l’occasion de se retrouver avec les autres dans des lieux connus -d’enfance par exemple-… tout est question de vie et besoin de chacun ! …
    je remarque que l’auteur de l’article emploie les mots « vaincre Exercices ».. »effort »…sprinter… » quand je pense « détente, plaisir, prendre le temps …!
    voila ce n’est qu’un modeste commentaire, qui m’est venu à l’instant !
    bonne journée à toutes et tous !
    ps : j’étais en Bretagne ! Et il a fait très beau !! -sourire-
    Sourire c’est bien aussi pendant les vacances !!

  5. possinou dit :

    L’exercice physique…. Lorsque j’ai commencé à lire des articles sur les bienfaits du sport, j’ai d’abord cru qu’il me faudrait une volonté de fer pour m’atteler à un programme intensif chaque matin.
    Résultat: avant la fin de la semaine, j’avais laissé tombé, le moral au plus bas.
    Convaincue pourtant que l’exercice dynamise pour toute la journée et relance la circulation sanguine, j’ai pris les choses autrement: j’ai commencé par faire des mouvements que j’aimais faire sans les compter ni m’astreindre à une certaine durée.
    Le 2ème jour , j’avais littéralement « envie » de cette séance.
    AU bout du 5ème jour, je faisais 10 minutes de mes mouvements favoris.
    Cela fait maintenant 1 an et demi que je pratique 15 minutes d’étirements et de mouvements inspirés du yoga et de la gym au sol….et je ne manquerai ce rendez-vous pour rien au monde.
    Tout cela pour te dire, Cher Léo, qu’il y a une énorme part de désir dans le fait de commencer à faire de l’exercice: je pense que la régularité vient nécessairement si l’on a eu « envie » de faire sa séance, et non si l’on en a eu la volonté…

  6. nelson dit :

    Bonjour,
    Quand à moi, je me lève tôt pour profiter du réveil de la nature. Je me pose dans un lieu calme, en foret, en haut d’une colline ou sur la plage, et j’observe les détails du paysage, puis je ferme les yeux et j’écoute les sons de la nature. je sens les senteurs. je remercie la vie pour ces instants uniques et je souris à la nature.
    (Petite astuce PNL : je presse mon pouce et mon index pour graver l’émotion dans mon cerveau. Plus tard, dans la vie civile (!) les mauvais jours, ce simple geste reproduit, me fait revivre ces émotions fortes et le sourire revient, essayez c’est magique !)
    Ensuite quelques mouvements de Tai chi pour l’énergie.

    Et surtout, le matin on fait des rencontres super intéressantes de personnes de personnes qui se lèvent tôt. Pour moi les vacances c’est aussi la découverte des autres.

    Alors… ca ne m’empêche pas de faire certaines fois la bringue et de me lever à pas d’heure ! Soyons fous !
    @possinou, je suis entièrement d’accord sur le fait que le plaisir déclenche l’envie… mais il faut juste décider de vivre autrement.
    nelson

Laisser un commentaire

26 Partages
Partagez15
Tweetez11