Note : cet article est une traduction de l’article Finally, the Truth About Soy de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Soja

C’est une des choses qui s’est répandue sur internet et qui, de façon assez incroyable, est devenue une vérité pour beaucoup de gens : le soja serait mauvais pour la santé, voire dangereux.

Je mentionne parfois (à des personnes par ailleurs intelligentes et informées) que je bois du lait de soja, et un regard de pitié apparaît sur leur visage. « Ce type ne connaît pas les dangers du soja, et il pourrait attraper le cancer, ou pire… des seins pour homme », se disent-ils.

Presque tous les experts en fitness que je lis ─ des gens que je respecte et auxquels je fais confiance ─ disent que le soja est mauvais pour vous, de Tim Ferriss aux hommes de Néanderthal. Je respecte absolument la plupart de ces gens et pense par ailleurs que leur travail en matière de fitness est super. Et pourtant, quand je regarde leurs sources concernant le soja, souvent elles n’existent pas, et quand elles existent, je peux à chaque fois les ramener à un seul et même endroit.

La Weston A. Price Foundation. (association à but non lucratif américaine qui se consacre au rétablissement des aliments nutritifs à l’alimentation humaine par l’éducation et la recherche, N.D.T.)

Sérieusement. Je n’ai jamais vu quiconque citer la moindre étude examinée par des pairs qui montre que le soja est mauvais pour la santé. Les seules sources sont la Weston A. Price Foundation, ou les autres articles qui utilisent cette fondation comme source.

Voilà le truc : la Weston A. Price Foundation (WAPF) a mené une vendetta contre le soja (et une campagne pour la viande et le lait entier) depuis près de vingt ans maintenant, et ils n’ont aucune preuve solide pour soutenir leur vendetta. Ils ont beaucoup de preuves quasi-scientifiques, beaucoup d’arguments qui semblent raisonnables, mais si vous cherchez une preuve solide, vous n’en trouverez aucune. Ce ne sont pas des scientifiques, et ils n’ont mené aucune étude personnelle soumise à l’examen de pairs (dont j’aie entendu parler).

C’est incroyable le nombre de gens qui ont été influencés par les idées délirantes de la WAPF ─ que vous lisiez des articles non seulement contre le soja, mais également traitant des mythes du cholestérol ou des graisses saturées (la WAPF se porte en fervent et dangereux défenseur d’un régime à haute teneur en graisses saturées), ou à propos du lait entier ou de la viande, ou du lait de coco et du beurre… c’est toujours basé sur le travail de la WAPF. La WAPF a même influencé les écrits d’auteurs majeurs, comme Gary Taubes et Michael Pollan.

Je ne vais pas faire un exposé sur la WAPF, d’autres l’ont fait mieux que moi, et de nombreux articles sont disponibles pour ceux que cela intéresse.

Et je ne vais pas vous dire de remplir votre alimentation de soja. J’en mange modérément, comme tout le reste, mais je n’en ai pas peur. Ce que je vais faire est mettre au clair certains mythes, et mettre au défi ceux qui ne sont pas d’accord avec moi de me montrer des études actuelles validées par la profession (et pas des articles de la WAPF ou qui citent la WAPF comme source).

Est-ce que le soja contient des œstrogènes dangereux ?

Un des mythes de la WAPF les plus répétés concernant le soja est qu’il contiendrait des œstrogènes dangereux qui provoquent le cancer, des « seins » pour les hommes, et sont la cause d’autres problèmes de santé. Donc je me suis dit qu’il serait bon de tirer cela au clair.

Il n’y a aucune preuve que manger du soja provoque un seul des problèmes causés par de hauts niveaux d’œstrogènes (une hormone qui est déjà naturellement présente dans notre corps).

La confusion sur laquelle joue la WAPF est que le soja contient un composé naturel et sans stéroïdes appelé l’isoflavone, et auquel on fait parfois référence comme à un phyto-œstrogène ─ mais en fait beaucoup d’autres plantes et légumes contiennent également des phyto-œstrogènes, par exemple le lin, les graines de sésame, l’houmous, l’ail, les cacahuètes, et j’en passe.

Les isoflavones ne sont pas des œstrogènes, et bien qu’elles soient assez similaires, elles ont des effets complètement différents sur le corps humain. Elles n’affectent pas la quantité de sperme ou sa concentration chez l’homme, pas plus qu’elles n’agissent sur la taille des testicules ou le volume d’éjaculation. (voir plus)

Les phyto-œstrogènes ne causent pas le cancer du sein chez les femmes, et peuvent même le prévenir.(voir plus)

Le soja sous sa formule infantile, bien qu’il ne soit pas aussi bon que le lait maternel, est sûr. (voir plus)

Comme vous pouvez le voir, j’ai mis les liens d’études qui se basent sur des preuves évidentes, pas des arguments pseudo-scientifiques. Il y en a bien plus encore que vous pourrez trouver via Google. Si vous lisez ou entendez des gens se plaindre du soja et des œstrogènes, demandez leurs sources, et demandez que ce soient des études validées par la profession.

Est-il prouvé que le soja est mauvais pour la santé ?

En un mot : non.

Bien que je ne prétende pas que le soja soit une baguette magique pour rester en bonne santé, il n’est pas non plus un danger comme la WAPF et les autres peuvent le prétendre. En fait, il n’y a aucune preuve pour la moindre de ces présomptions. Je ne vais pas entrer en détail dans ces présomptions, mais simplement aborder les principales :

1. FAUX : Le soja bloque la digestion des nutriments (anti-nutriments). Il est vrai que le soja, comme beaucoup de plantes, contient des anti-nutriments ─ mais quand vous faites cuire, fermenter, tremper, rôtir, ou germer ces plantes, vous vous débarrassez des anti-nutriments. D’après le Dr Andrew Weil : « Il n’y a aucune donnée scientifique qui suggère que la consommation de soja entraîne une déficience en minéraux chez les êtres humains. » Fallon, Enig, et les autres auteurs de la WAPF n’ont jamais réussi à fournir la moindre preuve de ce qu’ils avancent.

2. FAUX : Le soja augmente le risque de cancer. En fait, les faits prouvent juste le contraire. L’ Ecole de Santé Publique d’Harvard (Health Professionals Follow-up Study, lien en anglais) a trouvé une réduction de 70% du cancer de la prostate, en collaboration avec le Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer, d’après les conclusions d’un rapport majeur datant de 1997 qui a analysé plus de 4500 études de recherche, y compris celle de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (ONUAA, ou plus couramment FAO, soit en anglais Food and Agriculture Organization of the United Nations), du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), et de l’Institut national du cancer (National Cancer Institute, ou NCI). Le rapport dit que « les phyto-œstrogènes sont trouvés à haute concentration dans les graines de soja, et ont prouvé in vitro qu’ils possédaient pléthore d’effets anti-cancer différents, y compris le blocage de leur prolifération. » Le rapport a fourni des preuves que le soja protège des cancers de l’estomac et de la prostate. En 2000, Riva Bitrum, président des recherches de l’institut américain des recherches contre le cancer (AICR), a dit que « les études montrant constamment qu’une seule portion par jour d’aliments à base de soja contribue à la réduction des risques de cancer sont encourageantes. Consommer une portion d’aliments à base de soja est un pas que la plupart des gens ne trouverait pas très difficile à faire. » Pour les femmes en bonne santé, toujours selon l’AICR, « même deux ou trois portions d’aliments à base de soja par jour seraient une bonne contribution à une alimentation végétarienne ou végétalienne. »

3. FAUX : Le soja provoque [insérez ici votre assertion : Alzheimer, fausses couches, etc.]. Il n’y a aucune preuve de l’existence de la moindre de ces assertions de la WAPF. Je ne vais pas répondre à toutes ces assertions ici, mais je vous encourage à vous renseigner via des articles de docteurs et de médecine sur internet, qui contiennent bien plus de sources que je ne pourrais en lister ici, et qui sont basés sur des preuves.

4. Préoccupations légitimes. Comme la plupart des aliments (viande, lait, cacahuètes, noix, baies, chocolat, etc.), il y a des gens ayant certaines indispositions et qui devraient faire attention. Aucune de ces préoccupations légitimes concernant le soja n’est alarmante. Certaines personnes sont allergiques au soja. Il y a des preuves conflictuelles concernant les effets du soja sur les femmes qui ont déjà un cancer du sein ─ certaines preuves suggèrent que cela pourrait être bénéfique, mais ce n’est pas concluant. Si vous avez déjà un problème de thyroïde, une consommation excessive de soja (plus de deux ou trois fois par jour) pourrait affecter vos fonctions thyroïdiennes. Les graines de soja génétiquement modifiées (répandues aux USA à cause de Monsanto) ne sont pas aussi saines que les graines de soja bio ─ essayez de manger bio le plus souvent possible. Les préparations au soja pour nourrissons sont moins saines que le lait maternel humain (tout comme les préparations à base de lait) ─ bien que depuis des dizaines d’années les préparations pour bébés se soient avérées n’avoir aucun effet néfaste. Mais le lait maternel humain reste meilleur. Là encore, aucune de ces préoccupations légitimes ne doit être la cause d’une quelconque crainte ─ la plupart des gens peuvent manger du soja plusieurs fois par jour, d’après l’immense quantité de preuves, et même ceux qui puissent être préoccupés peuvent manger certaines quantités de soja sans problème.

Alors devrais-je manger du soja ?

Honnêtement, je ne me soucie pas que vous le fassiez ou pas. Ma recommandation générale est de manger principalement des aliments naturels et complets ─ légumes, fruits, noix, haricots, céréales, et une quantité modérée de grains complets. Je ne consomme pas de viande ou de laitages pour des raisons éthiques, mais si vous mangez de la viande, vous devriez limiter votre apport en viande rouge (beaucoup d’études ont démontré les risques de la viande rouge pour la santé).

Mais le soja a été mangé avec modération depuis des siècles, et comme je le disais précédemment, n’a pas été prouvé comme étant mauvais pour la santé. Cela peut être inclus dans une alimentation saine ─ tofu, lait de soja, graines de sojas complètes, et tempeh peuvent être bons pour vous si vous les mélangez avec d’autres aliments naturels que j’ai mentionné précédemment. Le lait de soja est fait à la base de graines de soja trempées dans l’eau et pressées pour produire un liquide laiteux, et le tempeh est en fait composé de graines de soja fermentées.

Je serais plus prudent concernant les aliments pré-cuisinés à base de soja ─ de la protéine de soja transformée ─ tout comme je le serais vis-à-vis de tout autre aliment transformé et pré-cuisiné. Autrement dit, n’en ayez pas peur, mais n’en faites pas un élément majeur de votre alimentation. Mangez plutôt des aliments naturels. Et les aliments bio sont plus sains.

Dernière note pour les dubitatifs : vos doutes sont les bienvenus ─ il est important de ne pas me croire sur parole. Mais au lieu de me réfuter avec des arguments aux allures scientifiques, montrez-moi des études scientifiques validées. Et pas une unique étude, étant donné qu’une étude seule ne saurait être la preuve de quoi que ce soit ─ montrez-moi la masse de recherches qui a été faite. Quand vous regardez l’entièreté des recherches qui ont été faites à propos du soja, la preuve est indéniablement claire. J’adorerais voir quelqu’un me démontrer le contraire.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

lait de soja danger, lait de soja santé, soja santé, soja danger, yaourt soja, soja bon ou mauvais, lait soja danger, yaourt au soja

Tags: , , , , ,

43 commentaires on Enfin la vérité à propos du soja

  1. Passa dit :

    En conclusion je ne sais pas si vraiment c’est bon , en temps que sportif ça fait quelques années que j en boit , pas de problème.
    Je dirais deux personnes qui prennent le même médicament et ils n’ont pas le même résultat .

  2. Béatrix T-R dit :

    Bonjour …
    A bien regarder, on trouve régulièrement des critiques sur tel ou tel produit !
    On dira que les graines de goji, c’est bon et puis que c’est dangereux, que le soja est bon et puis qu’il est dangereux, que la réglisse c’est bon et puis que c’est dangereux, que les légumes (non bio) sont bons et puis qu’ils sont dangereux, que le bio n’est pas si bio que ça ..etc..etc… !! A écouter les « bons pensants »… il y à une foule d’aliments qui sont « devenus dangereux » pour la santé (la viande de ceci et le poisson qui vient de là !) …(N’y-à-t-il pas tout simplement, un « but lucratif » derrière tout ça ? Pousser les gens à acheter autre chose ? ou une « guerre » entre les « puissants qui nous gouvernent » ? » )
    Je me pose la question :
    « Est-ce que certains personnes -à trop prendre de médicaments, et autres produits pharmaceutiques- ne se sont pas tout simplement, abîmés la santé, au point qu’aujourd’hui certains aliments les « empoisonnent »… !! je veux dire : « N’accuse-t-on pas l’un pour cacher l’utilisation ou l’abus de l’autre »
    Pour ma part, depuis longtemps, j’ai toujours pensé qu’il y avait en moi -dans mon organisme- tous les moyens pour me soigner et j’ai toujours refuser les médicaments.(En me disant à chaque fois, qu’un cachet est un produit qui m’est inconnu , et que finalement on n’a aucune idée des incidences sur l’organisme! Il y à des milliards d’individus sur terre, et aucun « organisme » ne ressemble vraiment à l’autre, .. un médicament agira d’une façon sur l’un et peut être dangereux pour l’autre !!!
    Ce qui arrive, c’est que les personnes à qui j’en parle me disent souvent : « ça se voit que tu n’as pas de problèmes de santé, sinon tu aurais besoin de prendre des médicaments comme nous…!!! »
    Au début je répondais que je n’avais pas leurs problèmes parce que je me « préviens » autrement, évitant ainsi la « maladie »… (je précise que je travaille dans le milieu médical-psychiatrique) je crois beaucoup à la « puissance du mental » et à la force en nous.
    Ceci dit j’ai tout à fait conscience de la dure réalité, des faiblesses de la nature humaine. (Cela pourrait faire l’objet d’un débat :  » la consommation abusive de médicaments »
    Je crois que c’est dans cette « consommation-là » .. qu’il faut être prudent !
    bon week-end à toutes et tous !

    • BEAUFILS dit :

      Bonjour Beatrix,
      Je suis aussi très proche de ton point de vue.
      Les médicaments, ce n’est pas très bon pour la santé. Je me suis fait avoir 2 fois. J’ai compris la leçon. En cas d’urgence, d’accord, mais seulement quelques jours. Ils ne font que masquer les symptomes et ont des effets secondaires déconcertants. Je me soignais d’un coté et je m’empoisonnais de l’autre.
      Si je mets de l’essence à la place du gasoil dans mon véhicule, il tombe en panne. Pour l’être humain, c’est la même chose. Il y a 40 ans, la grande distribution n’existait pas. Les gens étaient heureux, pas stressés, plus forts qu’aujourd’hui, et beaucoup moins malade.
      En 1970 et pour 2200 habitants, il y avait 1 médecin et une petite pharmacie. Aujourd’hui, pour 2000 habitants, il y a 2 médecins, la salle d’attente est pleine et la consultation dure moins de 10 mn !!
      J’ai complètement changé ma philosophie de la vie. Je suis revenu aux habitudes que j’avais avant 1970.
      J’ai écarté des lobbies comme celui la viande qui a connu du succès avec les surplus après la dernière guerre.
      J’ai supprimé le lait qu’on nous faisait si gentiment gouter le matin à l’école, avec des petits biscuits.
      Je filtre mon eau avec une fontaine haut de gamme et je suis à l’affut des nouvelles technologies en matière de bien-être et de santé.
      J’ai supprimé les apéritifs qui me faisaient perdre du temps, de l’argent et ma santé. Pour ceux qui sont en manque d’alcool, il y a des bars proche de chez moi.
      Tout est vibration. J’ai donc mes couteaux personnels, mes tasses personnelles et mes verres personnels. Aucun contact avec la viande et le café. Je conserve les plats que je cuisine dans des récipients en verre. Je n’ai pas de micro-ondes, ni de wifi qui a presque la même fréquence que les micro-ondes (voir la wifi communautaire).
      Je consomme bio, mais plus celui des grandes surfaces. Leur dentrifice bio contient du fluor, c’est une aberration. J’avais lu un article que les pays de l’est avaient écoulé 7.000 tonnes de céréales non bio pour des céréales bio en passant par l’Italie !
      Evidemment, plus j’apprends, plus je me rends compte qu’il n’est pas nécessaire de manger tous les jours et que plus je jeune, mieux mon cerveau et mon corps fonctionnent, et plus j’ai d’énergie, moins j’ai besoin de dormir, moins je me fatigue… mieux je me sens.
      Cordialement,
      Jackie

  3. Margaux dit :

    Merci Olivier !
    Comme je ne regarde pas les médias, je ne connaissaient même pas les campagnes contre le soja et j’en consomme, mais comme tout 🙂
    Je suis ravie de voir que tu es végétarien. Je viens de manger dans un très bon restaurant végétarien à Paris si ça t’intéresse : http://www.saveursvegethalles.fr/

    Bien à toi,

    Margaux

  4. Joëlle dit :

    Merci pour ces précisions fort intéressantes.
    Je consomme depuis qq années des produits à base de soja (lait …) et mon entourage bienveillant me met en garde et me stresse avec tout ce que je viens de lire. Je continue qd même, en ayant considérablement réduit, mais, essayant d’être un maximum végétarienne, ce produit me convenait très bien. Je m’efforce de consommer de tout, en petite quantité et très varié et vais renouer avec mes petits plats au soja !

  5. Béatrix T-R dit :

    Bonjour à toutes et tous…
    merci Olivier pour ton blog qui permet ces échanges intéressants entre tes lecteurs, et merci BEAUFILS pour tes mots qui permettront on l’espère, d’ouvrir les consciences.
    J’ai -c’est une anecdote- assisté un jour à un marché aux bestiaux (le 2ème plus grand de France) dans l’Aveyron.. à l’époque c’était même interdit aux femmes… mais j’avais eu l’autorisation de regarder.. Les animaux sont parqués dans des enclos et je me rappelle des bêtes entassées les unes sur les autres, les oreilles en sang… à cause de l’étroitesse des lieux… Je me disais que j’étais bien contente de ne pas manger de viande!
    Il y à une nourriture qui me sied à merveille…. celle que les yeux peuvent voir en allant dans la nature…quand on découvre, une source d’eau fraiche, et des fraises des bois ! on peut se nourrir de beaucoup de choses saines finalement, il suffit de laisser son esprit s’ouvrir un peu plus ! Je pense aussi que beaucoup de personnes malheureusement, plutôt que de savourer la nourriture, l’engloutissent.. l’avalent.. et choisissent la quantité, à la qualité !! Tout cela relève parfois de troubles comme la boulimie… ! Apprendre à manger (c’est mon avis) ce n’est pas seulement choisir les bons aliments, c’est aussi savoir pourquoi (pour quoi ?) on mange… ! Dans mon métier je vois de nombreuses personnes qui ont un rapport « conflictuel » avec la nourriture .. l’aliment devient parfois un « produit » qui remplit un vide affectif, …!
    Pour cela je pense sincèrement que de dire que tel aliment est bon ou mauvais, n’est pas le « nœud du problème ».. qu’il est nécessaire d’aller plus loin …
    Autrefois oui, la vie était plus « saine ».. -je suis née en 58- .. et si on mangeait peu, on mangeait mieux quand même ! De vrais produits issus de la mer ou de la terre.. !!
    Le pouvoir de l’argent !! je regarde le monde et je me dis que certains mangent mal -à s’en rendre malades, ou l’inverse- (il y à aussi ceux qui n’ont pas de nourriture du tout et en meurent) et cela permet à d’autres de « grossir » leur portefeuille.
    Un jour pourtant « quelqu’un » a dit de se méfier du « veau d’or » !!
    Bonne journée à vous..
    Béatrix
    ps : le jeun aussi est une pratique qui me va tout à fait ..
    le corps est un « véhicule » très solide quand on y prend soin.. il peut « tenir la route » .. Vous parliez de voiture et d’essence.. on peut faire beaucoup de chemin avec un plein !!
    D’une certaine façon c’est notre esprit qui conduit.. !
    je m’étonne parfois d’entendre des personnes qui disent : »Je ne peux pas attendre, il faut que je mange maintenant !  » .. comme si leur corps les dominait !! -sourire- il y à pas mal de choses de travers dans la société !!

  6. EDWIGE dit :

    Moi j’avais lu que le soja n’était pas bon mais que pour nous les occidentaux.
    Les bienfaits pour les Asiatiques ne sont plus à prouver mais c’est parce que la culture du soja a toujours été présente en Asie et que leur système digestif l’assimile parfaitement.
    Contrairement aux occidentaux qui n’ont pas le même système digestif et ne réagissent pas bien au soja qui n’a débarqué dans leur alimentation que depuis peu.
    Je n’ai pas de référence d’étude a donner mais les médecins qui disent ça doivent bien s’appuyer sur quelque chose. Et en plus, c’est une explication qui tient la route. On ne connait pas toutes les conséquences de la mondialisation de l’alimentation.

    • BEAUFILS dit :

      Bonjour Edwidge,
      Ce que vous dites concernant le soja provient de campagne d’informations de la concurrence, des firmes laitières et produits laitiers. Cela a été déjà dit il y a environ deux ans.
      Sachez qu’il faut 4 générations dans une famille de végétariens pour que la viande ne soit plus considérée par le corps comme un aliment et que le corps s’y soit adapté.
      Le soja concurrence fortement le lait, de plus en plus le comprennent et prennent cette voie. Je parle de soja organique, non OGM, évidemment. Personnellement, je consomme du lait de soja et des yaourts au soja, en temps que substitut aux laitages qui me causent des troubles digestifs très importants, de l’arthrose et des douleurs articulaires invivables. Je vieillis de plus de 20 ans en quelques jours.
      Quant aux conséquences de la mondialisation, bien sur que nous ne les connaissons pas toutes. L’objectif des grandes firmes, avec de nombreux appuis, n’est pas de produire ce qui est bon pour notre santé, mais ce qui est bon pour leur portefeuille. Nous avons tous le libre arbitre de les critiquer et de subir, ou bien d’agir pour notre bien-être et notre santé.
      Savez vous par exemple que 97% des légumes que l’on trouvait habituellement sur la liste du ministère de l’agriculture des Etats Unis, sont maintenant considérés – comme disparus ! et que le bétail des pays riches mange autant de céréales que les indiens et les chinois réunis, soit, environ les 2 tiers de la population mondiale. (voir écolomag n° 21, p14) Comment peut-on afficher aujourd’hui, autant d’indifférence envers les peuples défavorisés qui sont exploités ?
      J’ai commencé par réduire mon empreinte énergétique, au grand boom de mon entourage. Au début, tout le monde en rigolait, mais aujourd’hui, je sais que nous sommes de plus en plus nombreux à avoir changé nos comportements qui étaient devenus aberrants. Et le résultat se voit et se ressent.
      J’ai analysé mes habitudes de vie par rapport à celles que j’avais quand j’étais jeune, il y a 40 à 50 ans. Le résultat se voit et financièrement, je suis gagnant et surtout ma santé.
      La durée de vie moyenne a augmentée, mais est-ce raisonnable de devenir assisté en moyenne, à environ 61 ans pour les hommes et à 62 ans pour les femmes, alors que l’on allonge l’âge de départ en retraite. Pourquoi cette recrudescence de constructions d’EHPAD partout en France ?
      Les centenaires d’Okinawa et du ceux du Caucase commencent à avoir des problèmes de santé, au plus 2 ans et demi avant leur fin de vie, et dans le Caucase, c’est encore moins. Ce sont des gens exemplaires. Je piste toutes les informations qui les concernent. Par exemple, tous les centenaires ont le gène Fox 3. De plus, ce gène les isole de nombreuses maladies que la médecine conventionnelle ne sait pas traiter.
      Notre société a créé différents moyens pour ne pas vivre nos blessures, comme l’alcool, le tabac, la drogue, les hobbies, le shopping, la fête, la télévision,… Tout cela pour contourner nos émotions, et parce que l’on nous a appris à avoir peur d’elles ! Nous faisons partie intégrante de la nature et nous ne pouvons aller à l’encontre de ses principes.
      Au plaisir de dialoguer,
      Cordialement,
      Jackie

    • Carlastephanie dit :

      Loool

  7. bobolelefan dit :

    juste pour info…

    l’illustration choisi est une photo de « haricot mungo ».
    Ce n’est pas du soja.

    c’est dingue non?

  8. bedard jean-philippe dit :

    Merci pour ce post objectif!
    En léger contraste avec quelques messages ci-haut, j’aimerais pointer le fait que souvent on vient accuser les grandes sociétés de nous exploiter ou de nous cacher ce qui devrait être dévoilé.
    Pour ce qui est de l’exploitation, oui il y a bien entendu, mais l’acheteur c’est vous. Pour le reste on ne peut rien y faire autrement qu’en promulguant l’éducation.
    Pour ce qui est de la non-éthique, votez aux élections… et restez alertes quant aux sources!

  9. SV dit :

    Soy Food Intake and Breast Cancer Survival, de 2009 dans le Journal of American Medical Association …
    On peut en trouver d’autres hein … Ça prend facilement 20 secondes …

    • Sylvain Grégoire dit :

      Cet article a justement pour conclusion :
      Among women with breast cancer, soy food consumption was significantly associated with decreased risk of death and recurrence.
      La consomation de soja diminue les taux de mortalité et de rechute des femme ayant un cancer du sein.
      Donc il vas bien dans le sens de l’article …

  10. Chris dit :

    Comme pour tout aliment, c’est surtout l’abus qui est dangereux. Je suis donc complètement d’accord pour lancer des signaux d’alerte aux bobos qui se fourvoient dans une surconsommation de soja à toutes les sauces, tout ça parce que c’est dans le vent ! Pour ma part, je ne bois jamais de lait de soja (je trouve ça dégueu !), je cuisine parfois avec du soja cuisine, mais quand il faut de la crème fraîche dans ma recette, je mets de la crème fraîche !
    Enfin, n’oublions pas que le soja consommé en France provient pour près de 100% de l’autre bout du monde (USA, Brésil, Argentine), alors franchement, avant de penser aux éventuels risques du soja sur sa santé, il faudrait peut être d’abord et tout simplement se poser la question : est-il judicieux de consommer à tout va un produit qui nécessite autant de kérosène pour parvenir jusqu’à nos assiettes ???

    • Sylvain Grégoire dit :

      C’est le soja consommé par nos animaux d’élevage qui et importé … Le soja consommer directement et le plus souvent français ou italien et majoritairement bio …

    • Jackie dit :

      Le soja français ou italien en culture conventionnelle ?
      Auparavant, la marque « sojasun » utilisait du soja et indiquait sur son emballage et de manière visible « sans ogm ». Aujourd’hui sojasun utilise une estampille plutôt trompeuse a bien déchiffrer qui indique « soja français » ou « soja italien », puisqu’il s’agit simplement du soja en graines. Or dans la liste des ingrédients, l’autre moitié du reste du soja est du sirop de soja pour lequel aucune provenance, ni aucune mention ne sont indiqués. Ce sont donc visiblement des soja OGM soigneusement dissimulés. C’est donc nouveau chez sojasun et trompeur pour les clients qui ne savent pas lire.

    • Sylvain Grégoire dit :

      les ogm étant interdit a la culture en France c’est forcement sans ogm, mais si tu as encore un doute tu peux te renseigner sur le site de sujasun : http://www.sojasun.com/qui-sommes-nous.html#2
      Après le sirop de soja je ne connais pas .. je n’ai même jamais vu ça sur une étiquette et pourtant j’en lit un paquet ^^
      Aprés si tu mange encore de la viande et/ou du lait la tu as de grande chance de manger indirectement des ogm ^^

    • Jackie dit :

      merci Sylvain d’avoir corrigé mon erreur. La semaine dernière, j’ai juste voulu vérifier que les produits n’avaient pas changé et je me suis visiblement planté. Toutes mes excuses à Sojasun.

      Je ne prends plus de produits sojasun depuis plusieurs mois. C’est une excellente alternative aux produits laitiers dont je me passe maintenant, tout comme la viande depuis près de 3 ans.

  11. Laziz dit :

    Bonjour, J’ai lu votre article et vous dites « Sérieusement. Je n’ai jamais vu quiconque citer la moindre étude examinée par des pairs qui montre que le soja est mauvais pour la santé. Les seules sources sont la Weston A. Price Foundation, ou les autres articles qui utilisent cette fondation comme source. » Je viens de tomber sur un article en googlant, juste avant le votre, et je colle le paragraphe dont j’aimerais avoir votre avis dessus: « Les chinois ne mangeant JAMAIS de grandes quantités d’aliments de soja non fermenté ou du lait de soja ». Et voici le lien: http://www.toutsurlesabdos.com.....ossir.html
    Merci d’avance pour la réponse.

  12. Amélie dit :

    votre article m’est très utile. J ai 25 ans et mes règles sont irrégulières, on m a recommandé le lait du soja qui pourrait régulier mon cycle du fait qu’il soit riche en phytoestrogènes. vous en pensez quoi ? Merci

  13. Theryca dit :

    Je suis sur ce site pour essayer de me faire une idée juste de la vérité sur le soja. Qu’est-ce qui est mauvais au fait dans le soja, un simple haricot ? Est-ce quand il est devenu OGM, est-ce quand il est intégré à un produit industrialisé ?
    D’un côté, je lis que de nombreuses études laissent à penser que le soja est dangereux, notamment pour des raisons hormonales. Mais ces études me laissent toutes dubitatives : prenez un échantillon d’étude de 1000 personnes qui mangent du poisson et il s’avère qu’un fort pourcentage de ces personnes ont un problème de digestion ; allez-vous accuser le poisson ? peut-être que c’est la pollution de l’eau qui est à craindre, ou peut-être les grands consommateurs de poisson sont-ils en même temps grands consommateurs d’un autre produit associé au poisson dans leur vie courante.
    De l’autre côté, les arguments qui reposent sur le fait que les études sont labellisées « scientifiques » ne me touchent pas davantage parce qu’on connaît l’action extrêmement agressive des lobbies et le fait que les auteurs des études ont très souvent des intérêts financiers dans le business en question.
    Dans ma recherche de la vérité, je reste donc sur ma faim. On remplace facilement le lait de soja par les laits de céréales par exemple, mais je rencontre un problème pour obtenir un produit de consistance comparable au tofu car j’évite tout produit d’origine animale (fromages). Ma philosophie en attendant des informations plus solides : manger varié, sans pesticides et le moins transformé possible. Le bon sens nous dit quand même qu’un danger extrême ne peut venir à lui seul d’un simple haricot.

  14. Emma dit :

    Moi ce qui me fait sourire dans toutes ces polémiques à propos du soja, c’est que des chercheurs se torturent l’esprit, dépensent des fortunes pour tenter de démontrer les effets délétères d’une consommation de soja en nous pondant des études des plus « à la pointe » du savoir.
    Par contre lorsqu’il s’agit de démontrer les effets délétères d’une consommation de lait de vache, là il n’ y a plus personne ! Aucuns ou rares sont les scientifiques qui souhaitent se mouiller !
    Où sont les études « à la pointe » sur les effets d’une consommation excessive du Lait de vache et tous ses produits dérivés ????
    Hein ? Où sont-ils ? Comme c’est étrange ????…

  15. Laziz dit :

    Emma a écrit : « Où sont les études « à la pointe » sur les effets d’une consommation excessive du Lait de vache et tous ses produits dérivés ???? »

    Nous n’avons pas besoin d’études scientifiques, encore moins « à la pointe » pour comprendre que ce qui est « excessif » est mauvais pour la santé…

  16. chris dit :

    bonjour,
    Excellent article, cependant pas assez fouillé.
    Il faut distinguer le soja vert, que l’on fait germer, et le soja jaune.
    Le soja jaune, dont il est question, pour le « lait », « yaourts », tofu n’est pour la plupart du temps pas cuit,ce qui maintient intact tous ses facteurs toxiques : phyto-œstrogènes, goitrogènes, anti-trypsinogènes qui mettent le pancréas hors-circuit, hemagglutinine favorisant la formation de caillots de sang. Ce qui en fait un aliment a consommer avec modération. On raconte souvent que les asiatiques le cultivent depuis plus de 3000 ans, ce qui est vrai. On omet seulement de préciser qu’ils le cultivaient uniquement. Car jusqu’a -1134 av JC, le soja était interdit a la consommation par la médecine chinoise et les autorités. Il a fallu attendre la découverte de la fermentation sous la dynastie Chou, pour que sa consommation soit autorisée. D’ailleurs, l’idéogramme chinois du soja représentait une racine, car il a la faculté de fixer l’azote dans la terre, contrairement aux idéogrammes des autres graines qui comportaient des feuilles. C’est un excellent engrais vert, mais bourré de toxines a l’état cru. D’ailleurs, j’ai passé bcp d’années en Chine, et je peut vous dire que je ne les ai jamais vu consommer du soja cru, ni lait ou yaourts de soja. Même le tofu est toujours cuit, bouilli, ou frit. Je suis persuadé au vu de ces faits, que la consommation de lait ou yaourts devraient être évitée pour les bébés et les enfants jusqu’à l’adolescence. Idem pour la femme enceinte. Par contre, il semble que des études soient en cours sur les bienfaits de ces phyto-œstrogènes sur les effets secondaires de la ménopause, cancer du sein et de la prostate. Pour finir, je ne pense pas qu’il y ait une propagande contre la consommation de soja, mais bien le contraire. Car c’est une culture extrêmement facile et rentable, bien que gourmande en eau. Culture rentable, et foule de sous-produits très lucratifs. Il n’y a qu’a voir fleurir tous ces articles ventant les bienfaits de sa consommation et l’augmentation invraisemblable des produits a base de soja, c’est effarant. Que penser aussi des millliers d’hectares déboisés tous les ans, des bocages, fossés, forets, pour cultiver toujours plus et plus de soja. Cet ecosystème renfermait une multitude d’animaux, oiseaux qui le maintenaient en bonne santé. C’est pour cela que je m’appercois que l’on soit vegetarien, omnivore, vegetalien, ou autre, ce qui est nefaste, c’est notre boulimie, et la cupidité des industriels, agriculteurs inféodés aux aides de la PAC qui posent probleme. La frugalité est la clé de la santé. Il faut de la mesure dans toute chose. Ce sont les excès qui sont néfastes. Excès de viande, crudités, eau, sport…. Paracelse disait : « Rien n’est poison , tout est poison, la dose fait le poison ».

  17. LABALETTE dit :

    Voici le lien qui permet de comprendre qui est Weston A.Price Fondation : très interressant , bonne lecture à tous . http://www.westonaprice.org/ca.....ns/french/

  18. Montassier dit :

    Bonjour,

    Franchement, je trouve le lait de soja, la crème et le tofu insipides et n’en consomme donc pas, par goût(ou manque de goût!).
    En revanche, j’ai depuis très longtemps l’habitude (presque quotidienne) d’accompagner d’une sauce ou d’une vinaigrette à base de tamari (une cuiller à soupe ou à café, ça dépend) les salades composées ou les viandes (cuisses de poulet, côtelettes à la vapeur…) qui constituent mon alimentation courante.
    J’ai toujours dans mon frigo une bouteille de tamari (ou shoyou). Je ne saurais m’en passer ! Avant de lire toutes ces critiques contre le soja, je ne me posais pas de questions. Ou plutôt, je croyais bien faire ! Maintenant, je me demande de quoi je vais tomber malade ou mourir, à cause de cette cuillerée à soupe ou à café journalière depuis tant d’années dans ma viande ou ma salade (j’ai pourtant pas envie d’arrêter…) ! Qu’en pensez-vous ? Merci.
    P.S. Votre livre est sans doute très intéressant. J’ai cependant déjà ce qui me convient dans ma bibliothèque et à mon chevet. Lucien Auger, vous connaissez ? Pour moi , il remplace tout, Jésus, Mahomet, Quetzalcoalt, Voltaire (enfin, non , peut-être pas Voltaire ; j’aime bien Voltaire…). Sans rancune ? Vous voudrez bien quand même me répondre pour la bouteille de tamari ?

  19. Asensio dit :

    Bj. J ai ma belle soeur qui cuisine beaucoup au soja du puis des années. Elle a 55 ans. Elle était assez mince aujourd elle a grossit d un coup. Elle qui n avait jamais été bouffé. Son frère et moi apercevons que ces gonflements ne sont pas naturelles. Je repense à des amis que je voulais pas y croire qui M avaient dit un jour que le soja n était pas bon à causse de sa molécule , il était cancérigène et faisait grossir. Mes amis avaient avant consommés et du à un rechercher qu ils connaissaient avait beaucoup fait preuve que le soja n était plus bon comme au par avant. Parfois au par avant j en avait consomme. Je M était senti un peu gonfler surtout au niveau des jambes.Des collègues M avaient dit à ce moment que j avais un petit peu grossi. Pourtant pas de prise de poids malgré que je suis un petit gabarit.Depuiq que je n en consomme plus j ai dégonfler. Je pense qu ils faut mieux éviter .

  20. Sakura dit :

    Bonjour,
    j’ai commencé à lire votre article… Et là, oh surprise : l’image que vous avez choisi n’est pas du soja, il s’agit de haricots mungo (plante qui n’a aucunement les vertus nutritives du soja). Il me semble important de se renseigner un minimum sur cette plante notamment si vous écrivez un article intitulé « enfin LA vérité sur le soja ». C’est comme si quelqu’un rédigeait un article sur les carottes en y mettant une image de concombre (=aucune crédibilité désolée).
    Ensuite le soja contient bel et bien des œstrogènes et comme tout aliment il faut le consommer avec modération (parole de végétalienne : je vous conseille d’alterner lait de soja avec du lait d’amande ou de riz). Tout le monde réagit différemment aux hormones et il y a toujours un risque de prise de poitrine qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme. Bien à vous.

  21. Selenium dit :

    Un peu de bon sens! Le soja est traditionnellement consommé dans les pays asiatiques sous une forme fermentée (sauce soja ou tamari, natto, miso, etc.) et plutôt comme condiment, donc en petites quantités.
    Lait de soja, yaourt et crème de soja, etc. sont en fin de compte des produits de consommation extrêment récents puisqu’on ne les consomme que depuis quelques dizaines d’années. On est encore en pleine phase expérimentale à vrai dire…
    J’étais une grande adepte du lait de soja quand j’avais 15 ans, dans les années 90, quand les produits à base de soja ont fait une entrée fulgurante dans les étalages des supermarchés. Je me suis laissée tenter parce qu’on nous matraquait avec les bénéfices santé de cette nouvelle alternative dite saine.
    Mais qu’en est-il vraiment? Personnellement, je ne fais pas confiance au soja non fermenté qui est victime de campagnes de marketing, ce qui suscite plus ma méfiance qu’autre chose (de manière générale dès qu’on nous matraque avec un super aliment santé, il faut se demander qui est derrière tout ça…). Ce soja non fermenté n’a pas fait les preuves de son inocuité sur le long terme. Peut-être qu’il a des bénéfices sur la santé qu’on ignore et chacun est libre d’expérimenter. Je préfère me fier à l’usage traditionnel du soja et utilise régulièrement de la sauce tamari et du natto qui sont, eux, consommés depuis des siècles en Asie.

  22. Thierry dit :

    @ chris:

    J’apprécie les précisions que tu apportes ainsi que la conclusion que tu émets.

    J’aimerais cependant préciser une petite chose qui a son importance: plus de 80% du soja cultivé dans le monde est utilisé pour l’alimentation des animaux d’élevages!

    Par conséquent, j’estime que l’empreinte écologique (puisque c’est de cela dont il s’agit) laissée par un végétarien/végétalien n’est pas comparable à celle d’un omnivore, loin s’en faut!

    Pour le reste, je pense également que la frugalité est une chose dont on devrait plus souvent se souvenir.

  23. maggiani dit :

    Merci pour cet article qui rétablit la vérité sur le soja. J’aimerais juste ajouter à propos de son mode de production, qui est là aussi sujet à beaucoup de délires, que celui qui est consommé en France par les êtres humains est essentiellement produit en France et en Italie en bio…
    Les O.G.M. produit de manière intensive sont destinés au bétail.

  24. emmap dit :

    Concernant le fond de l’article, comme d’habitude concernant la nourriture, il y’a de nombreuses études et un status quo qui ne satisfait personne.
    Ainsi le soja est il bon pour notre santé est une question qui n’a aucun sens.
    Pourquoi?
    Parceque nous sommes tous différents: un centenaire n’a pas les mêmes besoins nutritifs qu’un nouveau né ni la même physiologie, et évidement en fonction de l’endroit où l’on se trouve sur terre les besoins sont différents. Une des dépenses d’énergie du corps est en effet le maintient de la température interne, de ce fait la consommation d’énergie et donc la nutrition à adopter n’est pas la même au pole nord et en afrique du sud par exemple.
    Et les personnes n’ont pas le même métabolisme donc pas les mêmes besoins.
    En outre une personne pratiquant un sport assidument, aura des dépenses énergétiques bien différentes d’un sédentaire et entre différents sports (altérophilie, et aikido par exemple), les dépenses seront bien différentes.
    Donc généraliser est impossible.

    Comme le fond nos amis anglo-saxons, il faut se poser cette question de base du journalisme « follow the money » ou « tracer le cheminement de l’argent » quand on étudie un produit: l’économie a de très nombreux impacts et tente de dicter sa loi.

    Le Soja est ainsi une gigantesque machine à faire de l’argent, de même que la viande, le lait, les céréales: si ils nous sont vendus c’est que cela rapporte pas que ce soit forcément bon pour notre santé cf

    Lait Mensonge et Propagande de Thierry Souccar
    Le bon choix au supermarché: 700 aliments analysés de Thierry Souccar
    Santé Mensonge et Propagande de Thierry Souccar

    Il n’y a pas d’autres auteurs mais tout ce qui est affirmé est prouvé par des études, et la corruption du système est mise à jour.

    Pour le soja, la fin de ce reportage est édifiante sur son impact sur le climat au Brésil ainsi que sa consommation en eau et pour cette seule raison il ne devrait plus être consommé.

    En fait quand l’on creuse, tout ce qui doit être mangé, devrait être produit localement, en saison, et manger cru cf https://www.youtube.com/watch?v=0xCdfjQFCIk et http://regenere.org/

  25. Bonnet dit :

    Sans doute le soja n’est pas mauvais pour celui qui en consomme mais que dire de son impact sur l’environnement : déforestation de la forêt amazonienne, emploi intensif de pesticides qui menacent plusieurs espèces, pollution des rivières et des fleuves. La pollution des eaux provoque la mort de nombreux poissons et le déséquilibre de l’écosystème. Sans parler de la pollution inhérente aux transports commerciaux. On produisait déjà 264 millions de tonnes de soja dans le monde dans les années 2010/2011. L’envolée de l’élevage intensif a fait que le soja est devenue l’une des principales cultures de l’agriculture mondiale. Mais ses dégâts sur l’environnement sont préoccupants.

    • Jérémy dit :

      @Bonnet : Raison pour laquelle il est préférable d’acheter du soja biologique et produit en France.
      Quant à l’impact de la production du soja qui cause des ravages en Asie et en Amérique du Sud, c’est bien parce que ce soja-là est destiné à servir de nourriture pour l’élevage intensif.

  26. Isa dit :

    (Il n’y a aucune preuve que manger du soja provoque un seul des problèmes causés par de hauts niveaux d’œstrogènes (une hormone qui est déjà naturellement présente dans notre corps).)

    Bonjour,
    bon article mais un commentaire à faire sur la phrase que vous avez écrite ci-dessus

    La femme moderne est DÉSORMAIS INONDÉE par les hormones oestrogènes,
    ce qui n’était pas le cas auparavant du fait des nombreuses grossesse et période d’allaitement.

    — > ce n’est pas parce que c’est une hormone naturelle que ce n’est pas dangereux,

    1- )Les oestrogènes artificiels ont provoqué ces dernières années une augmentation des cas de cancer du sein (traitement ménaupose arrêtés)

    2-) les oestrogènes naturelles CONTINUELLEMENT sécrétés par le corps feminin font pareil…

    rien n’est poison tout est poison seule la dose fait le poison

    cdt

  27. Guillaume B dit :

    Bonjour, dans la partie où vous dites selon vos sources que le soja NE bloque PAS la digestion des nutriments, vous expliquez que ce n’est pas un anti-nutriments lorsque le soja est consommé sous les formes suivantes : cuit, fermenté, trempé, rôti ou germé, qui nous débarrassent des anti-nutriments.
    Je me pose la question de ce qu’il en est de la protéine de soja en poudre.

    Par ailleurs, la question des OGM a été évoquée dans votre article, en ce qui concerne le soja de Monsanto très rependu aux USA. Or la firme américaine Herbalife avec laquelle je travaille a affirmé dans un communiqué que le soja utilisé n’est pas OGM … mais elle dit aussi que sa source majoritaire de soja provient des Etats-Unis … Devrais-je donc douter de ce qu’ils affirment concernant le côté non OGM ?

    Merci d’éclaircir ces questions car je consomme et commercialise des programmes de nutrition à base de protéine de soja.

  28. J.R. Lacote dit :

    Cher olivier,
    Un grand bravo pour tous vos articles et un grand merci.
    Je voulais juste signaler une petite erreur dans votre article « Enfin la vérité sur le soja »… Vous dîtes que la WAPF fait des campagnes « contre la viande et le lait entier » mais c’est bien « pour » la viande et le lait entier qu’ils font campagne, d’où leur dénigrement du soja…
    Je suis persuadé qu’il s’agît d’une faute d’inattention de votre part.
    Pouvez-vous donc rectifier cette erreur s’il vous plaît afin de de ne pas jeter un peu plus de confusion où il y en a déjà beaucoup sur ce sujet très important pour l’avenir de l’humanité? Car le soja possède toutes les protéines et les acides aminés de la viande et se trouve donc être une excellente alternative au massacre des animaux… Par ailleurs le soja est une des rares plantes miraculeuses qui enrichissent le sol dans lequel elles poussent au lieu de l’appauvrir… Merci encore pour votre travail à l’élévation des consciences…

  29. Fanny AA dit :

    http://www.sciencedirect.com/s.....3696094809

    A lire ce résumé d’article scientifique, qui confirme que les enfants qui consomment du lait de soja régulièrement, ont un taux proportionnel d’isoflavones circulant dans le sang jusqu’à 11 fois plus élevé que chez un adulte…

    http://online.liebertpub.com/d.....2005.8.550

    Cette étude qui montre que le soja a pu rétablir une fertilité chez des femmes qui souffraient d’amménorhée

    Et si jamais, plus généraliste, cet article de deux scientifiques américaines, qui justifient chaque remarque par une étude, à la manière d’une métaétude. Ce qui fait un recueil de 72 études.

    http://www.ratical.org/ratville/soydangers.html

    Vraiment sans danger le soja?

  30. Carlastephanie dit :

    Looll et vos sources scientifiques à vous ? Aucune ? Vous établissez un contre argument seulement en disant que les Anti soja n’ont pas de preuves scientifiques .. Mais lol bref

  31. fradet dit :

    Je vous conseille à tous de lire le livre de Kaayla T DANIEL « soja ami ou ennemi de notre santé ».

    Bonne lecture.

Laisser un commentaire

1K Partages
Partagez1K
Tweetez17