Note : cet article est une traduction de l’article An Autodidact’s Schedule de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

AutodidaxieBien que je ne sois pas aussi porté sur les objectifs que je l’ai été, je suis passionné par le fait d’apprendre de nouvelles choses.

Un simple article de blog lu sur la fabrication du pain suffit pour me lancer dans des heures de recherches concernant des techniques de fabrication de pain, une semaine d’expériences de préparation et de pétrissage, deux semaines d’essais pour faire mon propre starter au levain sauvage, et quelques moments sympas avec ma famille à manger du pain tout juste cuit (existe-t-il une meilleure odeur dans le monde, soit dit en passant ?).

Apprendre est un de mes passe-temps préférés. Cela peut me prendre la journée entière si je me laisse aller. Et bien que je sois un fervent adepte du fait de me concentrer sur une chose à la fois, après quelques semaines ou un mois à me concentrer sur une chose, j’ai tendance à passer à autre chose – sans nécessairement abandonner la dernière chose que j’apprenais.

Ce que j’apprends

Comme exemple, voici une liste de ce que j’apprends en ce moment :

  • L’espagnol. J’en suis encore au tout début. Hola, Señor.
  • La méditation. Je fais ça par périodes depuis des années, mais j’ai recommencé depuis quelques mois maintenant, tous les jours.
  • Le codage. Débutant absolu. Je prends des cours de Javascript sur Internet.
  • La fabrication de pain. J’ai déjà fait quelques recettes basiques avec succès. Je crée maintenant mon propre starter au levain sauvage, et je vais tester des recettes plus difficiles. J’apprends aussi à faire des pâtes et des pizzas en partant de zéro.
  • Le vin. Chaque mois, Eva et moi explorons une nouvelle variété de vin.
  • Guerre et Paix. J’adore lire. J’adore les russes. J’ai commencé Guerre et Paix de Tolstoï en décembre, mais je n’en suis qu’à la moitié pour le moment.
  • La musculation. Je ne me concentre généralement pas sur la musculation, mais j’ai commencé un programme hypertrophique en 14 semaines pour faire l’expérience. Seulement trois séances de musculation complète du corps, beaucoup de repos, beaucoup de calories, beaucoup de protéines.

L’emploi du temps d’un autodidacte

Alors comment est-ce que je fais tenir tout ça dans une journée ? Eh bien, honnêtement, je n’y arrive pas toujours. Certains jours je vais me concentrer sur une ou deux choses, d’autres jours je vais faire un peu de chaque. Je n’aime pas la rigidité, et je veux que la liberté et la flexibilité permettent à mon intérêt et mon enthousiasme de m’emmener où ils veulent.

Cela dit, je travaille dernièrement avec un emploi du temps approximatif. Ce n’est pas gravé dans le marbre, mais avoir un emploi du temps flexible m’aide à tout faire.

Voilà à quoi il ressemble en ce moment (tout en étant sujet à changement à tout moment) :

  • Matin : Méditation, lecture, écriture/création, exercice/yoga/stretching.
  • Aprèsmidi : Langues, codage, lecture.
  • Soirée : Cuisine, langues, vin.

J’ai tendance à faire entre 5 et 60 minutes de chaque activité, mais si d’autres choses se présentent et que je peux en faire certaines, ça me va.

Comment j’apprends

J’apprends non pas comme une corvée de choses à cocher sur ma liste, pas plus que comme une route vers le développement personnel, mais parce que quelque chose me passionne. C’est la seule façon d’apprendre, d’après mon expérience.

Certaines autres choses que j’ai explorées ces derniers mois :

  • Le thé.
  • La bière.
  • La pizza napolitaine.
  • San Francisco, en l’explorant à pied.
  • La perte de poids.
  • Les thèmes WordPress, le CSS.
  • La publication de livres.
  • La musculation.

Voici comment j’aborde généralement l’apprentissage :

  1. Lire. Cela va généralement commencer par de la lecture – je lis beaucoup chaque jour, et c’est plutôt varié. Si je suis passionné par quelque chose, je pourrais lire dessus toute la journée, ou pendant une semaine ou deux. La plupart du temps via des blogs et d’autres sites web, et parfois via des livres.
  2. Faire. La meilleure façon d’apprendre n’est pas en lisant cependant, c’est en le faisant vraiment. L’erreur que certaines personnes font est de seulement lire à propos d’une chose, mais c’est quand vous utilisez réellement ces connaissances que cela devient réel, que vous trouvez d’autres problèmes que vous devez résoudre, que vous apprenez toutes les choses qui vont avec l’idée de base. Si je ne mets pas quelque chose en pratique, je ne me soucie pas tellement du fait de l’apprendre.
  3. Socialiser. Le meilleur apprentissage est social. Quand je fais cuire du pain, c’est pour ma famille. Quand j’apprends l’espagnol ou le codage, c’est avec mon fils. Quand je médite, c’est avec les abonnés de mon blog. Parfois j’apprends seul (Tolstoï, la gym), mais c’est plus amusant d’apprendre avec quelqu’un d’autre, même si c’est seulement quelqu’un en ligne.
  4. Pratiquer. Le simple fait de faire quelque chose pendant une semaine ne m’apprends jamais réellement cette chose. Écrire, par exemple, est quelque chose que j’ai pratiqué chaque jour pendant deux décennies. J’ai appris plus là-dessus que sur n’importe quoi d’autre.
  5. Amour. Tout ce que j’apprends est appris par amour. C’est une façon d’expérimenter mon amour pour la vie, le don merveilleux que l’on m’a fait. C’est une façon de mettre en pratique mon amour de moi-même, ou mon amour des autres. Si l’apprentissage est infusé d’amour, cela devient une pratique que vous ne voudrez pas arrêter.

 

Crédits photo : Anthony Hall

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

autodidacte, Comment faire lautodidacte, emploie du temps pour apprendre l anglais autodidacte, livre autodidacte, méthode de travail dun autodidacte

Tags: , , , ,

4 commentaires on Emploi du temps d’un autodidacte

  1. très intéressant …et inspirant!
    ce que je me demande, c’est comment léo fait pour ne pas se disperser…pour ma part c’est cela qui me joue des tours et fait exploser mon planning!!
    je suis d’accord avec lui pour dire que la flexibilité est nécessaire, pour moi c’est la Vie,pas de flexibilité, pas de vie!

    bon je vais reconsidérer tout cela avec attention!

  2. marie-Vé dit :

    « mon propre starter au levain sauvage »= avec des griffes et des crocs? : on appelle cela faire un levain-chef tout simplement….mais j’ai bien ri!

  3. Said dit :

    Bonsoir Olivier,

    Très intéressante méthode de motivation et d’apprentissage.

  4. Très inspirant, surtout que… j’aurais pu écrire la même chose 🙂

    Je suis tout à fait dans le même état d’esprit, les expressions comme « je suis passionné par le fait d’apprendre de nouvelles choses » ; « Apprendre est un de mes passe-temps préférés » ; « Alors comment est-ce que je fais tenir tout ça dans une journée ? […] je n’y arrive pas toujours » me ressemblent beaucoup.

    Et nous avons bien sur des thématiques communes : méditation, exercice/musculation, programmation, langues.

    Bonne continuation,

Laisser un commentaire

67 Partages
Partagez47
Tweetez20