Course a pied Note : Cet article invité a été rédigé par Maxence Rigottier du blog course à pied.

Aujourd’hui, au 3iéme millénaire, dans les sociétés occidentales, on est pressé, stressé par notre travail. Notre bien-être est toujours remis au lendemain par la multitude de tâches que l’on doit faire constamment chaque journée. Vous aimeriez être plus détendu au quotidien ou encore être plus zen lorsque vous commencez votre journée ?

Laissez-moi vous donner 2 raisons pour être plus zen au quotidien en pratiquant la course à pied. Rentrons tout de suite dans le vif du sujet : comment être plus zen avec la course à pied ?

Courir, canalisateur de stress ?

Avez-vous déjà couru pendant 30 minutes, 1 heure dans votre vie ? Avez-vous déjà fait un footing pour vous retrouver avec vous-même ? Si oui, vous êtes-vous déjà posé cette question : que ressentez-vous lorsque vous courez ?

Pensez-vous à l’instant présent ? Pensez-vous à respirer correctement ou êtes-vous concentré à vous focaliser sur votre concentration ? Pensez-vous au tracas de la journée ou vivez-vous l’instant présent de votre foulée ?

Courir, même un simple footing, libère des endorphines. Les endorphines sont libérées par le cerveau dans les situations de stress, mais de façon plus significative pendant et après la pratique du sport et notamment de la course à pied. Les endorphines sont en quelque sorte une « drogue » naturelle et saine pour votre santé qui vous rend constamment zen. Pourquoi ?

Quand vous avez évacué votre trop-plein d’énergie, de dynamisme, votre énervement, votre colère, votre stress en courant simplement 30 minutes ou 1 heure, vous êtes complètement détendu et par la même occasion plus zen ! 🙂

Calme, sérénité, tranquillité… sont les maîtres mots après avoir couru un footing ou même fait une séance sportive. Tentez l’expérience pendant 2 semaines ou un mois en courant 2 fois par semaine pendant 30 à 40 minutes si vous débutez (alternez 2 minutes de course et 1 minute de marche). Si c’est trop dur pour vous, diminuez le temps de course et augmentez le temps de marche. En revanche, si c’est trop simple, faites l’inverse. 😉

Très rapidement, vous allez vous apercevoir que courir va vous rendre plus zen. Toute l’énergie que vous allez utiliser pour courir va ensuite se transformer en source de bien-être quelques dizaines de minutes après avoir couru. Bon allez, si vous ne courez jamais, vous allez peut-être avoir quelques courbatures, mais ensuite, je vous laisse vérifier par vous-même la sensation de bien-être que l’on ressent 1 ou 2 heures après avoir couru.

Courir : avoir une sensation de bien-être !

Quand vous courez, vous évacuez votre trop-plein d’énergie, votre stress… en quelque sorte, vous laissez de côté vos problèmes en vous retrouvant avec vous-même. Vous ressentez la légèreté de votre corps.

Vous êtes-vous déjà posé la question suivante : « Suis-je heureux lorsque je suis énervé, angoissé, stressé, anxieux ? » La réponse est probablement non. « Suis-je plus joyeux et épanoui quand je suis calme et zen ? » Il y a de grandes chances que oui.

Mettre en place 2 séances de footing par semaine

La majorité des lecteurs d’Olivier n’aiment peut-être pas courir. Je ne vais pas chercher à vous convaincre de pratiquer 3 ou 4 fois par semaine la course à pied. Ce serait bête de ma part, hein ? 😉 Vous avez certainement peu de temps libre à votre disposition. Essayez deux footings par semaine et observez si vous sentez une sensation de bien-être. Regardez si courir vous rend plus zen. L’idéal, c’est de toujours vérifier par soi-même, vous n’êtes pas d’accord avec moi ? 😉 Commencez à libérer vos premières endorphines, vous me remercierez peut-être dans le futur.

Pour démarrer, n’oubliez pas d’alterner marche et course afin de ressentir les premiers bienfaits de cette activité sportive. Si vous êtes bien occupé, à titre d’exemple, je cours soit tôt le matin (entre 7 h et 8 h) ou le soir au sein de mon Club d’athlétisme (entre 18 h et 20 h). Vous pouvez choisir l’une de ces 2 options pour trouver 2 créneaux horaires.

Dans le cas où le mauvais temps serait présent dans votre région, n’hésitez pas à courir dans une salle de sport sur un tapis de course. L’idéal est de se confronter au monde extérieur pour ne pas ressentir la monotonie d’un tapis roulant. Mais si le froid ou la pluie s’en mêlent, n’hésitez pas à foncer dans une salle de sport pour courir un peu.

Et vous ?

Courez-vous de temps en temps ou pas du tout ? Si oui, est-ce que vous vous sentez plus zen après un footing ? Laissez-moi votre retour d’expérience dans les commentaires du blog juste en dessous. 😉

Amicalement,

Maxence Rigottier du blog course à pied.

Crédit photo : yannickbarbier

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

bienfait de la course a pied sur le stress, course à pied endorphine, endorphine footing, endorphine sport, endorphines course a pie, footing et sensation de bienfait

Tags: , , , ,

24 commentaires on Comment la course à pied peut vous rendre plus zen ?

  1. odile dit :

    Je ne cherche qu’à être convaincue des bienfaits.

    Pour ma part, le problème n’est pas la motivation, c’est le temps et surtout l’endroit : je déteste être vue en train de courir car j’ai plusieurs expériences de mauvaises rencontres à ce sujet… que je n’ai pas du tout envie de revivre !
    Par ailleurs, courir sur un tapis roulant, c’est pas mon truc…

    Avez-vous des conseils ?

    • Bonjour Odile,

      Comme le précise parfaitement Christophe, n’hésite pas à courir avec une connaissance. Etre à plusieurs (dans un petit groupe) donne davantage de motivation et il est plus dur de repousser un rendez-vous que l’on a fixé avec une amie.

      Le plus dur, c’est de commencer et ensuite, tu prendras l’habitude naturellement. 😉

  2. christophe dit :

    Bonjour,
    je vous confirme, que courir vous libère, l’esprit et le corps .
    Mon metier , il y a quelques années, me permettais de faire du sport régulièrement (plus de 12 heures par semaine)j’etais toujours au top de ma forme physique et psychologique, il y a 7 ans j’ai tout arreté , bien sur en plus de la prise de poids ( 10kg) un stress et une irritabilité c’est installé.J’ai repris le sport tranquillement, 30 puis 50 puis plus d’une heure de sortie et je me sens super bien au retour, ma journée et plus fluide sans prise de tete permanente que j’avais il y a quelques mois.
    A tous , si vous voulez reprendre ou debuter, ne chercher pas la distance courrez avec le temps, prenez un cardio et ne depassez pas les 130 pulsations par minutes , ce n’est que benefique, pour le corps (perte de poids et pas de blessures)
    POUR ODILE
    j’avais toujours une excuse pour ne pas sortir.
    Regarde autour de toi, il y a peut etre quelqu’un qui aimerai aussi faire le pas , a deux la motivation et plus forte, meme s’il pleut ou qu’il fasse froid il faut sortir.

  3. Monica dit :

    Odile, moi a Bruxelles je vais a un club de marche nordique, jogging, aerobic.
    Comme Christophe a dit, c’est plus facile et motivant de faire un sport en groupe.

    Bonne journee

  4. jm dit :

    Bonjour Olivier,
     
    Tout d’abord merci et bravo pour ce blog. Je le suis et le lis presque toujours avec autant de plaisir.
    Pour quoi presque ? Je m’explique : je ne suis pas blogger et je ne tends pas à l’être.
    Je connais un peu tes autres blogs et les principes de productivités qui te tiennent à coeur (semaine de 4 heures, etc) même s’ils m’interessent moins.
    Je trouve qu’ici ces principes atteignent leurs limite du fait de la thématique même d’habitudes zen. Pourquoi l’as-tu créé ? Pour proposer au public francophone les écrits de Léo Babauta. Pourquoi moi lecteur je viens sur ton blog ? Lire des articles de Léo Babauta. Lorsque tu appliques ta techniques de faire travailler les autres pour toi, en publiant des articles plus ou moins en liens avec les thématiques de Léo Babauta, tu ne fais plus du habitude zen mais une sorte de canada dry (Le slogan publicitaire du Canada Dry a longtemps été « Ça ressemble à l’alcool, c’est doré comme l’alcool… mais ce n’est pas de l’alcool »)
    Bref, je ne remets pas en question la qualité ou la pertinence des articles invités pour la simple raison que je ne les lis pas. Ce n’est pas ce que je viens chercher ici. Point de vu personnel.

    • Bonjour JM,

      Je comprends, si tu viens lire « Léo Babauta », je comprends que mon article te soit un peu hors sujet pour toi. Bonne lecture quand même et au plaisir. 😉

  5. MSaid dit :

    Bonjour:

    vous avez dit cela :
    –Les endorphines sont libérées par le cerveau dans les situations de stress —

    je m’excuse mais ce n’est pas vrai, c’est les catecholamines qui sont libérés en periode de stress ( adrénaline, noradrenaline….etc ) alors que les endorphines sont libérés en periode de plaisir !!

  6. naima dit :

    ça fait 3 ans que je cours une ou deux fois par semaine , waw c’est trop bien , je me sens mieux , plus forte , plus belle plus tout quoi 🙂

  7. Yvelise dit :

    Je ne cours jamais, je ne peux pas.. déjà au lycée, la course de vitesse oui, de fond, d’entraînement, non, et n’ai pas d’explication, je perds mon souffle, point de côté, les oreilles qui bourdonnent, sans forcer, je perds toutes mes forces lol,
    mais je connais pas des ami(e)s le bénéfice de pouvoir courir..

  8. Tout d’abord, merci pour vos commentaires. 🙂
    Yvelise, n’hésite pas à trottiner au début pendant 1 minute, ensuite tu marches 2 minutes…et ainsi de suite pendant 30 minutes pour démarrer.

    Il faut vraiment commencer tout petit au départ et aller progressivement…:p

  9. kninou dit :

    POUR LES GENS AGéS COMME MOI: 55ANS EST CE QUE JE NE RISQUE PAS DE PERDRE TOUS LES NEURONES EN COURANT,?

    • monica dit :

      Pour kninou: je fais la marche nordique, il y a beaucoup des personnes agees, vous pourriez chercher un club de marche nordique pres de chez vous.
      Mais vous n etes pas du tout vieille a cet age et si vous vous sentez en forme vous pouvez meme faire du jogging.

      Desolee pour les eventuelles erreurs de francais

      Bonne soiree

  10. bernadette dit :

    Bonsoir !

    Je suis à 200% en accord avec Olivier
    La course à pied fait partie de mon hygiéne de vie ,actuellement plus que 2 fois par semaine ,les autres jours : le trajet(aller-retour au boulot) à vèlo ou marche (6kms)
    Perso, je prends le temps de « Prendre le temps »

    sportivement vôtre !!!!

  11. Edwige dit :

    Tout à fait d’accord avec les bienfaits de la course à pied.
    Personnellement je pratique la course à pied en milieu naturel (forêt, campagne, bord de mer). Avant je courrais aussi dans la rue mais avec la stress des voitures et la pollution, ça n’avait rien de zen! Alors que courir dans la nature c’est un réel plaisir et une communion total avec ce que l’on est.

  12. Bonjour,
    Le plus grand avantage de la course à pied reste les bienfaits qu’il apporte au cardio. Sinon pour perdre du poids ce n’est pas vraiment la bonne méthode. Un circuit training pour brûler les graisses c’est mieux.

  13. Bonjour Msaid,

    Erreur de ma part, La phrase exacte est plutôt : Les endorphines sont libérées par le cerveau qui provoquent plaisir et euphorie, et de façon plus significative pendant et après la pratique du sport, notamment dans la course à pied.

  14. Bonjour Naima,

    Félicitations pour ta pratique régulière de la course à pied. Bonne continuation.

  15. Bonjour Kinou,

    55 ans n’est pas vieux surtout que l’espérance de vie augmente un peu plus chaque année. N’hésite pas à consulter un médecin pour en savoir plus sur ton corps.

    Comme le dit Monica, tu peux attaquer par de la marche Nordique ou encore démarrer tout doucement avec de la marche/course (2 minutes tu marches/ 1 minute tu trottines)…pendant 30 minutes pour démarrer.

    Et ensuite, en fonction de ton ressenti personnel, n’hésite pas à augmenter le temps de marche et diminuer le temps de course si c’est trop simple ou faire l’inverse si c’est trop dur.

  16. Bonjour Bernadette,

    Si tu vas à tout ton travail en vélo ou marche, tu entretiens la mécanique de ton corps. Bravo ! Tu fais des économies d’argent au lieu de prendre une voiture et c’est meilleur pour ta santé. C’est tout bénéf pour toi. Bonne continuation.

  17. Bonjour Edwige,

    Tu cours juste pour ton bien être ou le plaisir ou tu participes de temps en temps à des course de trail ? Le calme de la nature et de la campagne, c’est sûr que c’est plus calme et relaxant que la ville. Pour finir, tu peux admirer la nature et découvrir de nouveaux paysages. Bon footing en nature. 🙂

    • Edwige dit :

      Je cours pour le bien être de mon corps, pour le plaisir et je participe à des trails de petites distances (max 18km).
      Le fait de participer à ces courses natures donne un objectif pour l’entrainement et en plus cela permet de découvrir des paysage magnifiques lors des courses.
      Je conseille particulièrement la « transbaie » et le « trail des hautes falaises » qui sont sur les belles côtes du nord.

  18. nicolas dit :

    Bonjour,

    Il est vrai que les courbatures peuvent vous immobiliser pendant plusieurs jours d’autant si pour le moment vous n’avez pas nécessairement les moyens de vous procurer une bonne paire de chaussures, pareil lorsque vous êtes en salle, on connait les exercices mais pas les étirements à faire au début et/ou ? à la fin de la séance.

    Pourriez-vous me faire parvenir une série d’étirements/stretching efficaces à faire pour éviter les courbatures et aussi de nous préciser s’il faut les faire avant ou après ou les 2 ? Pa ailleurs, connaissez-vous une méthode de stretching comme il existe une méthode d’étirements je pense à Lafay ?

  19. JC dit :

    La course à pieds est surement, avec le golf, le sport le plus addictif que je connaisse. Pour ma part à la cinquantaine passée,je reconnais que je suis accro! je ne peux plus courir autant que j’aimerais, le vieillissement de mes articulations m’en empêche, mais comme je pratique aussi le velo sur route et le MTB, cela me permet de maintenir un certain équilibre entre ces différents sports et d’effectuer 2 sorties par semaine, en pleine nature en plus.. quel pieds!

  20. Ahmed dit :

    Il ne suffit pas de courir pour goûter aux endorphines: il faut maintenir l’effort pendant une demi heure gardant un rythme dit confortable en endurance, c’est à dire comprise entre 50 et 70 % de la fréquence cardiaque de réserve. On doit, dans cette zone, être capable de tenir une conversation. Utiliser un cardiofréquencemètre permet de rester parfaitement dans cette zone d’effort.

Laisser un commentaire

233 Partages
Partagez213
Tweetez20