Trouvez votre voixNote : cet article est une traduction de l’article Finding your voice de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Les créateurs de tous bords devraient trouver leur voix.

Nous sommes tous des écrivains, des musiciens, des designers, des programmeurs, des parents, des constructeurs de quelque chose. Mais nous ne nous exprimons pas vraiment, et nous ne disons pas la vérité, jusqu’au moment où nous trouvons notre voix : le ton, le style, le ténor, la hauteur et la personnalité que nous utilisons pour nous exprimer.

Notre voix est notre essence, exprimée de manière brute au monde.

Un lecteur et ami écrivain m’a demandé comment j’ai trouvé ma voix. Je n’ai pas de réponse facile – je ne suis même pas sûr que je puisse dire que j’ai déjà trouvé totalement ma voix. C’est une quête qui ne semble pas finir – pas vraiment une quête du « Graal », mais un raccord constant de qui je suis qui ne s’arrête jamais.

Mais je sens que j’ai trouvé quelque chose qui a la texture de la vérité, même si c’est seulement une approximation. Je vais partager certaines de mes pensées, mais gardez à l’esprit que je ne détiens pas fermement toutes les réponses.

J’apprends, et j’espère que mon apprentissage vous aidera dans le vôtre. Cet article est écrit pour les écrivains, mais les idées sont les mêmes pour toute personne qui crée quoi que ce soit.

Ecrivez beaucoup. C’est presque tout ce que j’ai besoin de dire, car rien ne compte plus que la constante pratique de l’écriture. Ecrivez des articles de blog et des lettres, des brochures et des diatribes, des éditoriaux et des critiques de livres, des lettres d’amour et des histoires courtes, des nouvelles et des manifestes. La masse considérable de votre écriture deviendra la matière première à partir de laquelle se cisèlera votre voix.

Faites des expériences audacieuses. Inspirez-vous des grands, et des bons aussi. Imitez et faites vôtre. Essayez et trompez-vous.

Apprenez à vous entendre. Ma voix dans mon écriture est en fait la voix dans ma tête. Ce n’est pas la façon dont je parle à haute voix, mais comment je me parle à moi-même dans la caverne bruyante de mon crâne. Je m’écoute parler, à l’intérieur, et c’est cette voix que j’essaie de transcrire par écrit.

Coucher cette voix de votre tête sur le papier virtuel – c’est ça le truc. Ce n’est pas facile, mais encore une fois, faites-le souvent, et vous allez le maîtriser.

Il s’agit d’un recâblage des synapses, de sorte que les pensées dans votre tête passent par vos doigts et sortent sous forme de mouvements dactylographiques, sous forme de bits et de pixels.

La plupart des gens ne le font pas assez pour devenir bons, et n’obtiennent qu’une pâle copie de leur voix intérieure.

Trouvez ce qui vous semble vrai. Vous écrirez beaucoup, et l’essentiel de ce que vous allez écrire sera des conneries. Vous avez besoin de ces conneries si vous voulez trouver la vérité. Triez les conneries jusqu’à ce que vous appreniez à reconnaître la vérité, par sentiment, et non pas par des critères logiques. La vérité ressemble remarquablement à des conneries.

Trouvez la clarté. Il a été souvent dit qu’une bonne écriture aide à penser clairement. Si vos pensées sont confuses, votre écriture le sera aussi. Je vous aurais recommandé un cours en logique, mais j’ai trouvé en fait que c’est surtout une question de simplification. Pratiquez la suppression des idées et mots superflus jusqu’à ce que vous ayez seulement ce qui est nécessaire pour exprimer une pensée simple.

Retirez le bruit. Il s’agit plutôt d’un processus de soustraction que d’addition. La plupart des gens se retrouvent avec trop de mots, parce qu’ils ne soustraient jamais. Le bruit se met à travers la route de votre voix, donc rognez-le, en le coupant jusqu’à ce que vous n’ayez plus que la vérité. J’arrive à soustraire dans ma tête, maintenant, mais cela est le résultat d’années de pratique. Après avoir écrit, éditez et supprimez le bruit.

La plupart des gens ont aussi trop de bruit dans leur vie, ce qui les empêche d’entendre leurs propres réflexions. Trop de choses se passent autour d’eux, et en ligne, et ils n’ont pas le temps pour être seuls avec eux-mêmes. Vous ne pouvez pas entendre vos pensées, votre voix, sans la solitude. Retirez le bruit dans votre vie aussi.

Utilisez votre voix. Vous ne vous embarquez pas dans une recherche de votre voix juste pour le plaisir de la beauté. C’est une recherche noble, mais loin d’être suffisante.

Vous devez utiliser votre voix. Utilisez-la pour vous exprimer, pour aider les autres, et pour changer le monde.

J’écris sur la simplicité dans un monde inutilement compliqué.

J’écris sur le minimalisme pour endiguer la marée du consumérisme.

J’écris sur le contentement, car un trop grand nombre de gens éprouvent un manque.

J’écris sur le végétalisme, parce que mon cœur se brise en voyant la cruauté de notre système alimentaire.

J’écris sur la non-scolarisation pour montrer aux enfants qu’ils n’ont pas besoin de professeur, mais d’eux-mêmes.

J’écris sur l’anarchisme dans un monde de plus en plus totalitaire, en particulier dans le secteur privé en pleine expansion.

C’est comme ça que j’utilise ma voix. Comment allez-vous utiliser la vôtre ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

voix, Comment decouvrir sa vrai voix

Tags: , , , , , ,

11 commentaires on Trouvez votre voix

  1. marina dit :

    Un grand Merci à toi Olivier pour cette belle traduction. c’est toujours un plaisir que de lire les écrits de Léo. je trouve celui-là particulièrement touchant car je ressents une véritable concordance entre la voix de cette personne posée et sage qui va toujours à l’essentiel et la voix forte de conviction qui affirme tout haut et partage certains principes de vie auxquels j’adhère. je suis actuellement en train de lire « l’art d’aller à l’essentiel » que j’ai découvert grâce à toi olivier ;-). je t’envoie mille étincelles de gratitude 😉 pour cette découverte.

  2. Christian dit :

    Bonjour Olivier et Leo.

    Encore un article de prise de conscience, et non pas  » prise de tête ». Oui, effectivement on cherche toujours à rajouter des choses à notre vie alors qu’en réalité il faut alléger. Les messages que Léo veut faire entendre sont très forts et correspondent bien à mes valeurs. Tu nous demandes comment nous allons utiliser notre voix. En ce qui me concerne :
    j’écris pour réveiller l’être illimité enfoui dans le for intérieur de chacun.
    J’écris pour que la sérénité soit prioritaire sur la possession.
    J’écris pour guider mes lecteurs sur le chemin de la recherche du bonheur.
    Merci de m’avoir permis de faire entendre ma voix.
    Amicalement
    Christian

  3. severine dit :

    Bonjour Olivier,
    Je trouve cet traduction vraiment super et l’article ultra motivant ! Ce n’est pas à la portée de tout le monde de trouver sa voie et ce n’est pas facile de prendre conscience de ce, pour quoi nous sommes fait!!! perso je ne l’ai découvert qu’il y a très peu de temps….
    Amicalement,
    —————————————
    severine

  4. Amélie dit :

    Toujours aussi simples et clairs, les articles de Léo Babauta, je me régale à chaque lecture et j’en apprends encore et encore, j’ai toujours besoin de remettre les points sur les i et une de plus ça ne fait pas de mal. Quand j’écris c’est pour partager mes découvertes et peut-être aider les autres comme je m’aide moi-même dans le but d’être plus proche de ma vraie nature.
    Merci à toi Rolland de retranscrire ces articles.

  5. Marie-Pierre dit :

    Bonjour Olivier,
    Très intéressant cet article. Je n’avais jamais imaginé que l’écriture pouvait permettre de trouver sa voix mais en découvrant les conseils de Léo Babauta, cela devient une évidence surtout pour structurer ses pensées.
    Merci à toi.

  6. brauwier dit :

    Bonjour, merci pour m’avoir tenue au courant à propose du dernier article publié qui est très intéressant. Pour moi, qui écrit justement, ses précieux conseils me seront bien utiles et me motive à continuer…Peut-être créer un blog aussi. Merci Emilie

  7. Sridar Siva dit :

    Bonjour Olivier et la communauté 🙂

    Merci Olivier pour cette nouvelle traduction d’articles de Léo Babauta.

    Je partage également ce point de vue, sur le fait que l’écriture est un moyen de se connecter, et d’exprimer sa voix intérieure.

    Parmi la grande quantité de contenus à écrire, j’ajouterais également de tenir un journal intime de façon journalière si possible, et d’y inscrire aussi bien les choses, les évènements, les situations positives que « négatives ».

    En dehors du fait que cela nous permet d’apprendre beaucoup sur nous-mêmes, cela nous donne des capacités à trouver des solutions de façon impressionnante.

    En vous souhaitant de faire Confiance à votre voix intérieure, peu importe le chemin qu’elle vous dit d’emprunter…

    Bien Amicalement,
    Sridar

  8. Bonjour Olivier,

    Je pense que le principal est de suivre ce qu’on souhaite réellement faire de sa vie.
    Le monde dan lequel nous vivons nous rappel trop souvent  » la réalité  » (fausse réalité). Chacun a le pouvoir de faire ce qu’il veut de sa vie. Le vrai problème est que nous ne prenons pas réellement le temps et les initiatives pour le faire. Et surtout, je pense que nombre d’entre nous ont peur des conséquences si on sortait des chemins tracés.

    J’ai décidé de sortir des rails depuis longtemps. Ca ne m’a pas demandé beaucoup d’effort car je savais déjà que je voulais sortir des sentiers battus. Par contre, la vie dehors est plus difficile que ce que je ne le pensais quand j’ai commencé ma vie d’Entrepreneur en sortant de mes études. Ca été vraiment difficile. Je pense que sur ce point là nous avons la même histoire. Après avoir créé trois entreprises, j’ai appris beaucoup de choses. Chose que je souhaite partager pour aider les autres à mon tour.

    La seule chose que je peux dire est… faites, mais faites-le intelligemment en suivant des personnes qui l’ont déjà fait.

    Je vous souhaite à tous bon courage dans la voie que vous choisirez 😉
    Jérémy Goldyn

  9. Albin dit :

    Bonjour Olivier,

    merci pour cette traduction de Léo Babauta.

    C’est une leçon, qui à certains égards devrait être enseigné dans les écoles. C’est le mode d’emploi pour qui recherche sa vérité, sa voie. J’ai adoré !

    Excellente journée,

    Albin

  10. Ludovic dit :

    Bonjour Olivier,

    Belle leçon d’écriture. Je suis tout à fait en phase avec tes propos. Cela me fait penser aux techniques d’introspection, qui favorisent l’éveil de soi-même. Je crois que c’est Hegel qui affirmait que la vérité était en soi-même. J’essaye de suivre cette philosophie. « Toujours écouter sa voix intérieur » et se faire confiance.

    Très bonne journée
    Ludovic

  11. Votre explication m’éclaire la façon d’écrire. Quand j’étais à l’école j’étais faible en écriture et en rédaction, mais quand je m’y mettais vraiment, j’arrivais à produire de phrases telles que notre prof de français croyait que j’avais triché. J’étais inpiré par le soleil et le calme. Je vais commencer à écrire.

Laisser un commentaire

29 Partages
Tweetez16
Partagez13