Note : cet article est une traduction de l’article Get Less Done: Stop Being Productive and Enjoy Yourself de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Produire tueDe nos jours, on accorde trop d’importance à la productivité, à l’hyper-efficacité, au fait de tirer le plus de productivité possible de chaque minute qui passe.

Les gens ont oublié comment se relaxer. Comment être fainéant. Comment profiter de la vie.

Essayez ça : lisez quelques-uns des meilleurs livres, magazines et blogs sur la productivité, et voyez combien vous diront comment tirer parti au maximum de chaque moment que vous passez à attendre, comment maximiser votre énergie, comment utiliser vos temps de transport, comment rendre chaque rencontre plus efficace, comment tirer le maximum de votre journée de travail, comment utilisez plus de gadgets.

Les gens travaillent pendant de plus longues heures, vérifiant constamment leurs boîtes de réception, constamment concentrés sur le fait d’en faire plus.

Mais dans quel but ?

Est-ce que nous produisons plus dans le but de faire plus d’argent pour les sociétés ? Ou pour faire plus d’argent pour nous-mêmes ? Ou juste pour s’accrocher à nos emplois ─ emplois que nous n’aimons peut-être pas de toute façon ?

Il est possible que nous essayions d’en faire plus parce que nous aimons cela ─ et si c’est le cas, c’est merveilleux. Mais même si c’est le cas, travailler de longues heures et négliger le reste de votre vie n’est pas toujours la meilleure idée. Parfois il est bon d’en faire moins, de se relaxer, de respirer.

Voyons brièvement comment faire ça.

La beauté qu’il y a à en faire moins

Bien que travailler de longues heures et utiliser toutes sortes de gadgets soit une façon de faire, une autre est de travailler sur des choses importantes, de créer des choses incroyables, puis de se relaxer.

Je ne dis pas que vous devriez surfer sur le net toute la journée, ou faire une sieste tout l’après-midi… mais pourquoi pas ? Pourquoi ne pas profiter d’une bonne petite sieste ? Pourquoi ne pas prendre un bon repas puis faire une bonne sieste ? Pourquoi ne pas profiter d’un bon bouquin ?

Il y a des gens qui me demandent tout le temps, « Qu’est-ce que je devrais faire ces jours où je ne me sens pas du tout productif ? »

Ma réponse : « Profitez-en ! »

Bien sûr, nous avons besoin de produire de temps en temps, en particulier si nous devons payer des factures, mais faire de la productivité une obsession est mauvais pour la santé. Si vous n’arrivez pas à être productif, relaxez-vous. Laissez tomber le besoin d’être hyper-efficace. Arrêtez de vous sentir coupable à propos du fait de profiter de vous-même.

Mais et si vous n’arriviez plus à vous motiver… jamais ? Évidemment, cela peut être un problème. Mais si vous vous relaxez, et profitez de vous-même, vous serez plus heureux. Et si vous travaillez quand vous êtes enthousiaste, sur des choses qui vous enthousiasment, et créez des choses incroyables, c’est ça la motivation. Ne pas vous forcer à travailler quand vous ne le voulez pas, sur des choses sur lesquelles vous ne voulez pas travailler ─ la motivation, c’est de faire des choses que vous aimez, quand vous avez envie de le faire.

C’est comme ça que je travaille chaque jour. Je travaille sur beaucoup de projets, sur des choses qui m’intéressent réellement, avec des gens avec qui j’aime travailler. (Voir mon guide pour travailler à son compte si vous voulez en faire de même.)

Comment vous relaxer

Il est amusant que j’aie seulement besoin de ce paragraphe dans cet article ─ comment vous relaxer. Il semble que c’est le genre de choses que nous savons tous faire. Après tout, ne sommes-nous pas constamment en train de chercher des façons d’être moins fainéant ? Et est-ce que cela ne découle pas logiquement du fait que nous savons comment être fainéant ?

Il est possible que vous soyez déjà maître dans l’art de la relaxation. Et si c’est le cas, félicitations. Vous êtes maître dans l’art d’en faire moins. Tout ce dont vous avez besoin maintenant, c’est de vous débarrasser de la culpabilité que vous pourriez ressentir, et profiter de cette relaxation.

Mais pour ceux d’entre vous qui ont oublié comment se relaxer, vous allez traverser un moment difficile. Voici une astuce : ne stressez pas. Si vous ne savez pas comment vous relaxez, ce n’est pas grave. Respirez. Allez-y lentement. Un pas à la fois.

Quelques étapes :

  • Prenez 5 minutes pour sortir faire un tour. Respirez le grand air.
  • Laissez-vous plus de temps pour faire les choses. Plus de temps signifie moins d’empressement.
  • Après le travail, sortez, profitez de la nature, allez courir si vous le pouvez.
  • Jouez. Jouez comme un enfant. Jouez avec un enfant. Jouez quand vous travaillez.
  • Prenez un jour de repos. Dormez. Regardez la télé. Mangez des bonbons.
  • Au travail, prenez une heure de libre. N’essayez pas d’être productif. Amusez-vous, simplement.
  • Travaillez avec quelqu’un de passionnant. Prenez du plaisir dans un projet.
  • Prenez des après-midi de libre. Sérieusement, pas de travail les après-midi.
  • Profitez d’un massage.
  • Respirez.

Petit à petit, apprenez à vous relaxer. Apprenez que la productivité n’est pas tout. Créer est une chose super, mais vous n’avez pas besoin de remplir chaque seconde avec du travail. Quand vous travaillez, passionnez-vous, immergez-vous dans votre travail, travaillez sur des tâches importantes, ayant un grand impact… puis relaxez-vous.


Article suggéré par Noemi.


Lisez-en plus sur le fait de produire simplement, de se concentrer et d’arriver à faire de grandes choses dans mon livre, l’Art d’aller à l’essentiel (version Kindle).

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

se relaxer et profiter de la vie

Tags: , , , , ,

3 commentaires on Faites-en moins : arrêtez d’être productif et profitez de vous-même

  1. Merci à Léo Babauta de nous rappeler de se débarrasser de la culpabilité de se reposer ou de ne rien faire.

    Et je me souviendrai de sa réponse à la question « Qu’est-ce que je devrais faire ces jours où je ne me sens pas du tout productif ? »

    J’en profiterai tout simplement! :))

  2. zimmer sophie dit :

    Merci à Noémi et à Toi Olivier pour ce partage

    Faire trop … comme si le temps nous était compté … Et faire en appréciant de faire, je pense que lorsque l’on fait une chose que l’on adore, le temps n’existe plus.

    Jouer … s’arrêter … Petite, à l’école, j’avais la récréation pour laisser décanter ce que l’on apprenait. Sortir, courir, jouer, crier … c’est à mon sens indispensable pour faire vivre en soi chaque partie de son Etre, si le le respecte, meilleur sera les autres parties de mon Etre … allez chiche … si on jouait à cache cache ;)

    Sophie de Toulouse

  3. Karine Roman-Gattegno dit :

    Et oui, ne rien faire sans « culpabiliser » … ; j’ai mis des guillemets parce que ce n’est pas toujours ce sentiment que j’éprouve , plutôt un manque d’abandon de soi qui me titille et qui me dit : pourquoi faire cette activité et non pas celle-ci ou celle-là ; des activités que j’aime, bien sur et parmi lesquelles je n’arrive pas à choisir vraiment, d’où un apaisement moindre, certainement lié à un résidu de pression de ma vie quotidienne.

Laisser un commentaire

Mentions légales de la newsletter : L'abonnement permet de recevoir des informations relatives au développement personnel, à l’entreprenariat, et à l’efficacité professionnelle, et des offres commerciales de produits ou de services (la société/ses partenaires). Vous devez indiquer prénom et votre adresse email pour pouvoir vous inscrire (oui c'est une obligation légale d'écrire cela !). Pas d'email, ni de prénom : pas de newsletter, ni de vidéo… (je suis légalement obligé de vous écrire ça...) Le destinataire de cette liste est la société Les Editions Roland. Vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de modification, d’opposition et de rectification sur les données personnelles qui vous concernent en écrivant aux Editions Roland, 70/22 rue Léon Blum 59000 Lille France, Siren : 52090872400013, numéro de TVA intracommunautaire : FR21520908724, en joignant à votre demande une copie de votre pièce d’identité. Ce traitement est opéré techniquement par une société basée aux Etats-Unis, la société AWeber Communications, qui est certifiée "Safe Harbor". Cette société s'occupe de la partie technique de l'envoi des emails et héberge vos données (prénom, email, adresse ip, etc.).
Affiliation : vous devriez supposer que la société Les Editions Roland a une relation d'affilié avec les fournisseurs de biens et de services mentionnés dans ce blog et peut recevoir une compensation quand vous achetez un bien ou un service à ce fournisseur. Cela n'augmente pas votre prix d'achat du produit ou service et aide Olivier Roland et sa société à vous offrir tout ce contenu gratuit sur ce blog. Merci si vous le faites ! :) (voir la version longue de ces mentions dans la page des mentions légales complètes).