paresseNote : cet article est une traduction de l’article Design Your Life: What Would You Do If You Had Nothing To Do? de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Que feriez-vous demain si vous preniez votre retraite aujourd’hui ?

Imaginons que vous avez un jour entièrement vide qui vous attend. Vous n’avez pas à travailler. Vous pouvez faire tout ce que vous voulez (bien que l’argent soit un facteur limitant). A quoi ressemblerait votre journée parfaite ?

Ces questions sont plus que de simples questions hypothétiques à se poser pour s’amuser ou combler l’ennui. C’est un exercice conçu pour vous faire recréer votre vie.

Comment recréer votre vie ? Assumons que votre vie est sous votre contrôle. Bien sûr, vous ne contrôlez pas tout, mais assumons que la majeure partie de votre vie vous appartient et que vous pouvez en faire ce que vous voulez. Même en assumant cela, beaucoup d’entre nous font ce que nous faisons à cause d’une série d’évènements qui ont façonné notre vie telle qu’elle est aujourd’hui. Nous continuons de faire ce que nous faisons sans y réfléchir trop, parce que c’est la voie la plus facile.

Recréer votre vie n’est pas facile. Vous devez d’abord oser vous poser ces questions. Vous devez ensuite oser imaginer que cela devienne réalité. Et ensuite vient la tâche difficile de changer votre vie afin qu’elle devienne ce que vous voulez qu’elle soit.

Peut-être que votre vie est déjà comme vous aimeriez qu’elle soit – et si c’est le cas, vous pouvez être félicité. Mais je pense que beaucoup d’entre nous, bien que nous soyons généralement heureux, ont une vie qui n’est pas notre propre création – en tout cas qui n’est pas notre création consciente.

Donc aujourd’hui examinons une manière de créer consciemment notre vie. Ce n’est pas la seule manière, mais c’est un chemin vers le bonheur que je recommande.

Voici le processus :

1. Qu’est-ce qui est important ? Demandez-vous ce qui est le plus important pour vous. Les lecteurs réguliers d’habitudes zen savent que je pose cette question dans de nombreux articles, mais c’est parce que chaque processus devrait commencer avec elle, que ce soit un processus pour simplifier, pour augmenter sa productivité, pour devenir plus frugal, ou pour devenir plus heureux. Qu’est-ce que vous aimez faire ? Avec qui aimez-vous passer du temps ? Faites une courte liste de 4-5 éléments.

2. Qu’est-ce qui vous passionne ?

Qu’est-ce que vous aimez faire le plus ? Cela peut-il devenir une manière pour vous de gagner votre vie ? Si vous pouvez faire une carrière de ce que vous aimez, vous aimerez votre journée. Osez imaginer que cela puisse devenir vrai.

3. Concevez votre journée. Démarrez d’une page blanche, et concevez votre journée parfaite. Incorporez la courte liste des 4-5 éléments les plus importants ci-dessus, pour vous assurer que vous passez votre journée à faire ce qui est le plus important pour vous. Prévoyez aussi du temps pour travailler à votre passion (voir le point 2). Prévoyez une routine idéale, qui inclut une routine du matin et une routine du soir, et tout ce qu’il y a entre-deux. A quelle heure allez-vous vous lever et à quelle heure allez-vous vous coucher ?

4. Trouvez comment vous allez y arriver. Quels changements devez-vous faire dans votre vie pour faire de cette journée parfaite une réalité ? Soyez prêt à considérer des changements drastiques si nécessaire. Prévoyez un plan pour y arriver. Cela peut être un plan qui prendra 6 mois, 1 an, 2 ans ou 5, mais vous finirez par y arriver, si vous le voulez suffisamment. Osez en faire une réalité.

5. Commencez à faire quelques changements immédiatement. Quelques-uns des changements peuvent être faits immédiatement, si ces changements sont sous votre contrôle. L’heure à laquelle vous vous levez et à laquelle vous vous couchez, par exemple, est probablement sous votre contrôle. Remarquez les choses que vous faites qui ne sont pas dans votre liste des 4-5 éléments les plus importants – envisagez de les éliminer ou de minimiser le temps que vous passez sur ces choses non importantes pour avoir plus de place pour les choses qui comptent vraiment.

6. Commencez à faire des changements à long terme maintenant. Les changements à long terme peuvent inclure des choses comme gagner votre vie grâce à votre passion, ou l’endroit où vous vivez, ou sortir de grands engagements qui ne contribuent pas à votre bonheur, ou qui ne sont pas sur votre courte liste de 4-5 éléments. Mais bien que ces changements puissent prendre plus de temps, ils peuvent quand même être faits. Démarrez-les aujourd’hui, mettez-les en mouvement, et osez croire que vous pourrez changer ces choses. Faites un plan, et mettez-le en action.

7. Ayez la fin à l’esprit. Imprimez votre journée parfaite, et ayez-la à l’esprit quand vous commencerez à faire ces changements. C’est la vie que vous aurez créé, plutôt que la vie dans laquelle vous êtes tombé. Vous avez le contrôle de votre vie, et vous pouvez avoir cette vie, si vous le voulez assez.

Crédit photo Carol

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

lo rizontale, imagine votre vie si

Tags: , , , , , , , ,

8 commentaires on Créez votre vie : Que feriez-vous si vous n’aviez rien à faire ?

  1. Bonjour Olivier,

    Merci pour ce super article (ainsi qu’à Leo !)
    C’est vraiment la question qu’il faut se poser. Si vous n’aviez rien à faire de votre vie et que tout était possible. Que feriez-vous ? Je me pose souvent cette question et je me dis que je suis bien content de faire le choses que je fais car j’aime ce que je fais : Entrepreneur et blagueur (créateur de projets).

    Même si ce n’est pas toujours facile, vous faites ce que vous voulez faire et vous faites les choses comme vous voulez les faire.

    N’attendez pas de années avant de vous lancer dans ce que vous voulez faire. On ne sait pas ce que demain sera. Saisissez ce que vous voulez saisir, maintenant ! trouvez des blogs qui vous guideront pas à pas dans votre démarche.

    Donc, pour répondre à ta question olivier, si je n’avais rien à faire, je serais Entrepreneur MALIN. Je me permet de laisser un article qui intéressera sûrement pas mal de personne qui seraient intéresser à créer leur projet et qui n’osent pas. Cet article va vous montrer la différence réelle entre un Entrepreneur et un employé : http://www.roadtoentrepreneur......-a-pas-dit

    Encore merci pour cet article,
    Jérémy Goldyn

  2. Stéphanie dit :

    Merci Olivier pour cet article !
    Si je n’avais plus aucun but à accomplir et rien à faire, je crois que je passerais ma vie à méditer, mais ce n’est pas pour tout de suite…

  3. Ayant commencé par la retraite à 30 ans je déguste cet article ! Me levant à 4 h pour me poser à 20. Je déplore qu'il y est trop mis en avant : Que faire pour gagner plus ? Rester modeste est un point qui contribue à être zennnnnnnnnnn

  4. GUIBOUIN Thierry dit :

    Stéphanie, venant de publier cette réaction sur le vif (ci dessous)je reconnais que j’ai oublié la méditation / prière qui fait se remettre en cause.
    Ayant commencé par la retraite à 30 ans je déguste cet article ! Me levant à 4 h pour me poser à 20. Je déplore qu’il y est trop mis en avant : Que faire pour gagner plus ? Rester modeste est un point qui contribue à être zennnnnnnnnnn

  5. Sophie dit :

    Merci Olivier pour cette traduction et merci à Léo pour cette réflexion. Depuis longtemps, je suis consciente que j’ai le choix de mes actes, qui en font ma vie. J’y ai déjà opéré beaucoup de changement. En lisant cet article, une passion oubliée m’est revenue à l’esprit, que je me suis empressée de noter. Donc, à la question « Que feriez-vous demain si vous preniez votre retraite aujourd’hui ? », je réponds : améliorer ma relation aux autres, découvrir le monde (qu’il soit près ou loin de chez moi) et faire de la photo.

  6. Bonjour Olivier,

    Pour le conseil N°7, je suis d’accord qu’on peut garder « la fin à l’esprit » et agir dans ce sens, mais je ne sais pas si le mot « contrôle » est approprié. Dans ma propre expérience, c’est ne pas s’attacher au résultat qui fonctionne. C’est lâcher-prise (tout en gardant son objectif en toile de fond). Je dirais plutôt choisir que contrôler.

    Cependant, je reste humble car je pense avoir beaucoup à apprendre de toi, Olivier. J’admire ta réussite, moi qui te suit depuis le début. Ce qui me passionne ? Tu le sais sans doute : Le développement personnel et spirituel…et mon objectif, pour lequel j’ai fait les changements dont tu parles, c’est réussir avec mon blog. Je ne lâche pas même si j’y suis tentée parfois et crois bien que je regrette, chaque fois, de ne pas pouvoir m’inscrire à ta magnifique formation.

    Bises

  7. Christian dit :

    Bonjour Olivier,

    Quel bel article. Je me suis posé ces questions après mon opération. C’est souvent lorsqu’un événement nous frappe que nous comprenons l’importance de  » l’important ». La bonne nouvelle, c’est qu nous sommes pas obligé d’attendre un événement dramatique pour se réveiller. A 30 ans j’avais découvert ma voix, j’ai attendu d’approcher la soixantaine pour en faire plus qu’une passion. Mon objectif aujourd’hui est de partager mon savoir, acquis grâce, ou malgré, mes différentes expériences de la vie. Le développement personnel et spirituel nous amène sur un chemin passionnant. Le résultat, c’est à dire « l’éveil » est certes important, mais le chemin est si beau pour y arriver qu’il est bon d’y flâner.
    Merci pour tes articles qui nous interpellent et nous font réfléchir !

  8. Roland , dans le prévisionnel créatif l'argent ne devrait pas se placer comme un facteur limitant , tout en restant logique avec son propre potentiel on peut tjrs s'aventurer dans un processus créatif qui ose une expansion au delà du raisonnement….

Laisser un commentaire

77 Partages
Partagez53
Tweetez24