Cet article est une traduction de A Guide to Escaping Materialism and Finding Happiness de Leo Babauta , publié sur Zenhabits.

Le bonheur est d’avoir une famille large, aimante et unie dans une autre ville. – George Burns

L’argent ne peut pas acheter l’amour. Il ne peut pas acheter votre bonheur non plus.

La monde matérialiste d’aujourd’hui nous presse souvent d’acheter les gadgets les plus cools, les vêtements les plus tendances, de plus grosses et meilleures choses, mais les recherches montrent que les possessions matérielles et les achats ne nous rendent pas plus heureux. Selon un article de CNN :

De manière générale, l’argent n’achète le bonheur que pour ceux qui manquent du strict minimum. Si vous dépassez un revenu de 50 000$, plus d’argent ne vous achètera pas plus de bonheur [selon une étude sur le bonheur]

Donc bien que nous soyons poussés à être matérialiste, c’est pour le gain d’argent des entreprises, pas pour notre propre bonheur. Malheureusement, il est difficile d’échapper au piège du matérialisme, et de trouver le bonheur dans d’autres voies que d’acheter des choses online ou de trouver la joie dans une galerie marchande.

Mais c’est possible. Voici un guide pour créer une vie libre de matérialisme et pour découvrir le vrai bonheur.

Échapper au Matérialisme
Tout autour de nous, il y a des messages qui nous disent d’acheter des choses. Sur Internet (les blogs inclus), nous voyons des pubs qui essaient continuellement de nous faire acheter des produits ou des services. C’est la raison principale pour laquelle des séries télés et des films sont continuellement fait avec des produits placés dedans, et du coup nous ne sommes pas sûr si ce que nous voyons est de la pub ou a été placé là par le réalisateur.

Allumez la radio ou ouvrez un journal ou un magazine, et vous êtes bombardé par davantage de publicité encore. Allez à un centre commercial, et le besoin pressant d’acheter vient de toutes les directions.

Ce message est continuellement achète, achète, achète… et que cela va d’une manière ou d’une autre nous rendre plus heureux… est vrillé dans nos têtes depuis les jours des Happy Meals et des dessins animés jusqu’au jour où nous mourrons. C’est inévitable.

Enfin, presque. Vous pouvez partir et aller vivre dans une cabane dans les bois (et actuellement cela semble être une bonne idée), ou vous pouvez toujours vivre dans la société moderne, mais trouver des voies pour échapper au matérialisme.

Voici quelques suggestions :

  • Télévision limitée. Aimez-vous vraiment regarder la télé pendant des heures ? Réfléchissez aux shows que vous aimez vraiment, vraiment beaucoup et ne regardez que quand ils passent. Quand les pubs arrivent, partez faire autre chose. Ou utilisez Tivo pour regarder la télé. Vous pouvez même complètement arrêter le câble ou le satellite, si vous êtes courageux – je l’ai fait, et c’est l’une des meilleurs choses que j’ai jamais faites.
  • Evitez les informations. Les journalistes ne vous le diront jamais, mais s’ils étaient complètement honnêtes, ils confesseraient que la plus importante partie de n’importe quel média d’information, de la télé ou la radio à Internet ou les quotidiens, est le département publicité. Les informations sont importantes pour apporter du trafic pour la publicité. Donc quand vous regardez ou quand vous lisez un journal, vous êtes vraiment aspiré dans la publicité. Essayez cela à la place : boycottez toute forme de news pendant une semaine. Je fait cela depuis bientôt 2 ans, et cela ne m’a pas fait le moindre mal. En fait, ça m’a même beaucoup aidé.
  • Limitez la lecture sur Internet. Je ne suis pas en train de dire que vous devriez arrêter votre abonnement ADSL ou autre chose dans ce style. J’adore lire les blogs. Mais trouvez juste ceux que vous aimez vraiment lire, qui vous donne le plus de valeur, et limitez vous à eux. Et faites le juste une fois par jour, pour 30 minutes environ. Si vous pouvez faire cela, vous aurez fait un grand pas pour vous protéger de l’influence de la publicité.
  • Arrêtez les magazines et passez aux livres. Les magazines sont également conçus avec la publicité en tête. Et ils vous donnent rarement beaucoup de valeur. Essayez de lire un livre sans pub à la place. C’est un bien meilleur usage de votre temps.
  • N’allez pas dans un supermarché ou un centre commercial. Le seul objectif de ces endroits est de vous faire dépenser de l’argent. Si vous voulez juste un endroit où passer votre samedi après-midi, trouvez une place où vous n’avez pas besoin de dépenser de l’argent pour vous amuser – un parc ou une plage, par exemple. Si vous devez acheter quelque chose, allez dans un magasin (pas un centre commercial) et prenez ce dont vous avez besoin. Ne naviguez pas et ne vous baladez pas dedans pour voir des gadgets à acheter. Vous serez aspiré par eux.
  • Surveillez vos envies. Quand vous êtes online, ou en train de regarder la télé, ou dans un magasin, faites attention au nombre de fois où vous avez envie d’acheter quelque chose. Gardez un petit bloc-notes ou des fiches, et faites des comptes. Une fois que vous serez plus conscient de vos envies d’acheter des choses, vous pourrez commencer à les contrôler. Si vous pouvez les contrôler, limiter votre consommation de médias (voir les astuces ci-dessus) n’est plus vraiment nécessaire – bien que je dirai que cela vous donnera une meilleure qualité de vie.
  • Utilisez une liste de 30 jours. Si vous voulez quand même vraiment acheter quelque chose, mettez le dans un liste, et écrivez la date à laquelle vous avez ajouté cet objet dans la liste. Maintenant dites vous que vous ne pourrez pas acheter cette chose avant 30 jours. Cela peut être difficile, mais vous pouvez le faire. Quand les 30 jours seront passés, si vous en voulez toujours, alors achetez le. Mais vous ne pouvez pas acheter quoi que ce soit (à part les essentiels comme les provisions) sans les mettre d’abord sur la liste des 30 jours. Très souvent, nos envies d’acheter quelque chose s’effaceront pendant cette période d’attente.
  • Triez. Je trouve particulièrement impressionnant de voir toutes les conneries que j’achète en quelques années, quand je regarde dans mes placards et autres endroits de rangements et que je commence à me débarrasser de toutes les choses que je n’utilise plus ou dont je ne veux plus. C’est un procédé gratifiant, et en même temps, cela me fait réaliser à quel point nos shoppings de consommateurs sont inutiles. Je n’ai besoin d’aucune de ces choses ! Quand vous faites cela, vous pourrez être moins disposé à acheter plus de choses. Spécialement si vous appréciez de nettoyer votre maison autant que moi.
  • Trouvez d’autres formes de loisirs. Il y a d’autres choses à faire à part regarder la télé ou des films ou lire des magazines ou des journaux ou Internet. Essayez de faire du sport ou des exercices, ou jouer à des jeux de société ou faire de l’art créatif ou d’écrire ou de lire un livre. Essayez de faire des choses marrantes avec vos enfants Article en langue anglaise ou d’aller voir des amis et d’autres personnes aimées. Essayez d’être volontaire pour une organisation caricative. Je suis sûr que vous pourrez trouver 100 choses gratuites ou pas chères à faire Article en langue anglaise.
  • Achetez d’occasion. Quand vous avez envie d’acheter quelque chose, et que vous êtes convaincu que vous en avez besoin, essayez de le trouver d’occasion plutôt que neuf. Regardez dans des magasins de seconde main ou dans des ventes de fond de grenier ou des marchés aux puces ou des places similaires.

Une Vraie Voie vers le Bonheur.
Donc, si vous êtes capable d’échapper au matérialisme, comment pouvez-vous trouver le bonheur ? Il y a beaucoup de possibilités, et chacun de nous est différent, mais voici quelques choses que je vous suggère d’essayer :

  • Liste de reconnaissance. Faites une liste de choses à propos desquelles vous êtes reconnaissant dans la vie. Dites merci pour elles tous les jours.
  • Pensez positif. Essayez d’éliminer la pensée négative de votre vie, et pensez positif à la place Article en langue anglaise.
  • Petits plaisirs. Faites une liste de petites choses qui vous donne beaucoup de plaisirs. Saupoudrez en votre journée. Remarquez les autres petits plaisirs pendant que vous parcourez votre journée.
  • Bonté. Faites des actions aléatoires de bonté et de compassion. Faites le anonymement. Aidez ceux qui en ont besoin. Faites sourire quelqu’un.
  • Amour. Créez une connexion intime avec l’être que vous aimez. Développez vos amitiés. Passez du temps avec eux, conversez, comprenez-les, rendez les heureux.
  • Santé. Faites de l’exercice et mangez sainement – cela semble banal, mais cela peut vous apporter beaucoup de bonheur dans votre vie.
  • Signification. Il est souvent utile de trouver une signification, que ce soit par une église ou une voie spirituelle, ou par ce que vous aimez dans la vie ou par les choses dont vous êtes passionné. Donnez-vous un but.
  • Concentration. Éliminez les distractions, et immergez-vous vraiment dans ce que vous faites. Si c’est écrire un article, comme celui-ci, mettez-vous vraiment dedans, jusqu’à ce que vous oubliiez le monde extérieur.
  • Connaissez-vous. Devenez sensible à ce qui vous rend heureux. Étudiez-vous. Apprenez à propos de l’amour, et de votre capacité à aimer. Augmentez votre propension à la compassion Article en langue anglaise.

Qu’est-ce qui nous rend heureux? Que ressentez-vous par rapport au matérialisme, et est-ce que cela vaut le coup de tenter d’y échapper ? Faites le nous savoir dans les commentaires.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

ne plus etre materialiste, ne pas etre materialiste, etre materialiste, monde materialiste, comment ne plus etre materialiste, je ne suis pas materialiste, comment ne pas etre matérialiste, devenir moins materialiste

Tags: , , , , ,

5 commentaires on Un guide pour échapper au Matérialisme et Trouver le Bonheur

  1. Nicolas dit :

    J’aurais tendance a remettre en cause le paragraphe concernant l’information. Arrêter de regarder les informations, non, mais arrêter de regarder les stupides journaux télévisés, OUI ! Toute la stupidité est la, en revanche, je doute qu’il soit possible d’évoluer dans la société actuelle en se coupant du monde, c’est pour ça qu’il faut savoir piocher l’information ou elle est juste et non polluée et non intéressée. cf J.Rochefort « A ma guise ! »

  2. Cosny Guy dit :

    Bonjour, Je suis d’accord sur votre approche, sauf que vous dites : « L’argent ne peut pas acheter l’amour. Il ne peut pas acheter votre bonheur non plus », exact mais l’argent contribue largement à celui-ci et que sans argent vous ne pouvez être pleinement heureux. Avoir de l’argent (ce qu’il faut), ne veux pas dire , faire n’importe quoi, vous pouvez en faire bénéficier vos enfants, vos petits enfants, ect… et rendre des gens heureux autour de vous. Le matérialisme n’est pas en contradiction avec le bonheur, encore une fois il y participe grandement. Le mal aujourd’hui c’est de vouloir tirer tout le monde vers le bas, seront nous plus heureux, non! Par contre nous ferons partie du troupeau des moutons de Panurge…

  3. Cédric dit :

    Entièrement d’accord avec cette liste, merci beaucoup pour la traduction !

  4. Nathalie dit :

    Merci beaucoup Olivier de nous offrir les astuces que vous avez trouvées pour vous. J’adhère entièrement à ce que vous dites et le fais depuis un certain temps. Ma vie s’en trouve nettement améliorée. En ce qui concerne le matérialisme, j’ai donc pris un grand recul il y a longtemps. Personnellement, je ne supporte pas la lumière artificielle des néons des supermarchés. De plus, me fatiguer à arpenter des rayons offrant un choix d’articles correspondant rarement à ce que je cherche, faire la queue aux caisses et payer cher des produits souvent de mauvaise qualité qui ne me correspondent pas, ne m’a jamais apporté la sérénité (je parle de l’alimentation).
    Pour les objets,je ne rejette pas le matérialisme,il me semble qu’il doit nous servir, nous faciliter la vie (il faut donc savoir choisir) et non nous rendre esclave ou encombrer l’environnement que nous nous créons.

    Pour finir, ce qui me rend heureuse, ce sont les choses simples, mais de nos jours, il est surprenant de voir qu’il faille beaucoup d’esprit et de bon sens pour les expérimenter.
    Je vis aussi comme vous sans objectifs.

  5. […] Moins de soucis, plus de sourires […]

Laisser un commentaire

80 Partages
Partagez56
Tweetez24