Tous les dimanches, Habitudes Zen vous propose une idée reçue à décortiquer. Proposez les vôtres en me contactant ou en laissant un commentaire en bas de cet article !

Que de fois ma chère mère m’a t-elle répétée cela pendant mon enfance ! 😉 Et elle n’avait pas tout à fait tort : cette idée reçue ne l’est qu’à moitié.

En effet, elle n’est que la partie émergée de l’iceberg : s’il est préférable de ne pas se baigner après avoir mangé, c’est parce que cela est un facteur aggravant les risques d’hydrocution. Mais on peut tout à fait se baigner après avoir mangé en prenant certaines précautions.

Qu’est-ce que l’hydrocution ? C’est un refroidissement brutal du corps lorsqu’il entre dans une eau froide alors qu’il est lui-même chaud : cela entraîne une perte de conscience, qui dans l’eau aboutit à la noyade alors que sur terre ce serait un simple malaise sans conséquences.

Pourquoi cette perte de connaissance ? Quand le corps a chaud, les vaisseaux sanguins sont très ouverts (c’est la vasodilatation) ce qui permet au sang de mieux circuler à la périphérie du corps (près de la peau), et le coeur accélère, pour évacuer la chaleur.

Si l’on entre brutalement dans l’eau froide, la peau se refroidit presque instantanément, ce qui provoque une contraction rapide des vaisseaux, augmentant ainsi la tension artérielle : pour compenser celle-ci, le coeur va ralentir voire même s’arrêter momentanément, ce qui peut provoquer une baisse l’afflux de sang vers le cerveau et une perte de connaissance. Elle serait vraiment banale sur la terre ferme, mais dans l’eau…

Le fait de manger est un risque supplémentaire car la digestion demande de l’oxygène, du sang et de l’énergie qui sont donc d’autant moins disponible pour l’alimentation du cerveau. De même, boire de l’alcool est un risque supplémentaire car il dilate les vaisseaux sanguins.

Il est toutefois possible de se prévenir de l’hydrocution :

  • En se mouillant la nuque avant de se baigner. La nuque est riche en récepteurs qui informeront le corps du changement de température qui s’annonce. Faites le aussi pour le thorax et le dos.
  • En entrant progressivement dans l’eau, permettant ainsi au corps de s’habituer progressivement.
  • En étant attentif à des signes précurseurs de l’hydrocution : maux de têtes, fatigue soudaine, angoisse, crampes… Si vous en ressentez un, sortez immédiatement de l’eau.
  • Ne vous baignez jamais seul.
  • Evitez tout de même de vous baigner après un repas copieux et très arrosé.

En prenant toutes ces précautions, vous devriez pouvoir vous baigner après les repas, même si pour ma part je préfère souvent faire une bonne sieste ! 😉 .

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

se baigner après manger, baignade après manger, ne pas se baigner après manger, digestion et baignade, pourquoi ne faut il pas se baigner après manger, hydrocution digestion, repas et baignade dans eau chaude

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez